Une équipe de FAVL-BF à la bibliothèque ICCV Nazemsé

Le mardi 4 décembre 2018, une équipe de FAVL-BF composée du Sanou Dounko représentant national et Tiaho François Xavier comptable assistant de programme a visité la bibliothèque Initiative Communautaire Changer la Vie (ICCV) Nazemsé. A notre arrivée aux environs de 11 heures, nous avons été reçus par le staff sur place. Ensuite, nous avons pu visiter toute la bibliothèque en commençant par l’espace pour enfants avec des nattes, celui des adultes avec les différentes étagères et l’espace des études. Comme dans la plupart des bibliothèques au Burkina Faso, celle de ICCV Nazemsé a un fonds documentaire bien varié (livres d’auteurs africains, européens, des manuels scolaires, des albums, des livres pour enfants…). Il est également organisé des séances d’animation de contes, de dessins, de création, du théâtre, de la danse et bien d’autres activités pour attirer les tout-petits à la lecture. Les frais d’abonnement varient entre 100 à 1000 francs CFA par an.

Pour cette première visite de l’équipe de FAVL-BF, un lot de 28 livres produits a été remis à la bibliothèque. Ces livres sont produits par le centre de production de FAVL-BF dénommé Centre Multimédia de Houndé (CMH). Ce geste a pour objectif d’encourager les enfants à aimer la lecture et ainsi favoriser le partenariat entre acteurs de promotion de la lecture au Burkina Faso.

Good performance of new librarian in Sherigu community library in Ghana

Paul Ayuretoliya writes:

The newly appointed librarian Miss Cecilia Adombila Akansige is doing a good job so far. Since her assumption, she has so far held a number of group readings with patrons, and repaired or sewed some books. She is committed to her duties as a librarian; I am very happy how she quickly picked up after the first week of orientation and is doing such a good work at library. I am impressed with her work during my visit to the Sherigu Library both daily and night sessions.

A photo of Miss Cecilia and of the books she sewed.

FAVL participe à la session ordinaire du conseil municipal de Sebba

Le mardi 13 novembre 2018 s’est tenue à Sebba la session ordinaire du conseil municipal. Cette session avait pour objet l’adoption du budget municipal exécution 2019. La cérémonie était présidée par le maire, entouré par le secrétaire général, le contrôleur financier, le percepteur ainsi que le comptable. Étaient présents aussi les différents chefs de service des démembrements de l’administration à Sebba . En prenant part à cette session, FAVL se donnait pour mission d’abord de rappeler au conseil les termes de la convention signée avec la délégation spéciale et échue le 30 Septembre 2018, ensuite d‘expliquer aux conseillers la nécessité pour la commune de prendre entièrement à sa charge la gestion de la bibliothèque, et enfin de convaincre le conseil d’approuver la délibération du secrétaire général qui devrait à terme créer une ligne budgétaire spéciale propre aux charges de la bibliothèque.

IMG_5247

Nous avons eu une vingtaine de minute pour plaider la cause de la bibliothèque.
Après avoir attentivement écouté la traduction et après avoir eu un bref échange entre eux, l’ensemble des conseillers a pris fait et cause pour la bibliothèque et ils ont à l’unisson demandé au maire et à son administration de prendre les dispositions nécessaire pour nous accompagner.  Fort de cette adhésion, le secrétaire général nous a fait la promesse de réintroduire les jours à venir la délibération pour adoption.
Nous pouvons affirmer sans risque de nous tromper, que la création d’une ligne budgétaire dans le budget communal de Sebba est en très bonne voie. Dans les semaines à venir, la charge de la bibliothèque reviendra à la commune. La mission de FAVL-BF sera réduite à un rôle technique.

Learning to read, what is the right way to teach in early childhood?

From Emily Hanford at The New York Times:

How do we know that a big part of the problem is how children are being taught? Because reading researchers have done studies in classrooms and clinics, and they’ve shown over and over that virtually all kids can learn to read — if they’re taught with approaches that use what scientists have discovered about how the brain does the work of reading. But many teachers don’t know this science. What have scientists figured out? First of all, while learning to talk is a natural process that occurs when children are surrounded by spoken language, learning to read is not. To become readers, kids need to learn how the words they know how to say connect to print on the page. They need explicit, systematic phonics instruction. There are hundreds of studies that back this up.

What did libraries mean to some leading contemporary American authors?

What did libraries mean to some leading contemporary authors? Read the wonderful reflections published by The New York Times.

Compared to the libraries I usually train in, Medgar Evers is bare, but the prominently displayed books there are written by black authors. There is a small section in the library focused on the work of Langston Hughes. Mama thinks I’ve read every word of the books she assigns. The truth is that I’ve never read any book cover to cover except “Anansi the Spider.” Today, while I spread out on the floor next to the Highlight magazines, I read a book called “Langston Hughes: Poet of His People” cover to cover.  For the first time in my life, I am not rushing to turn a page. I reread passages I don’t understand. I reread passages I understand far too well. I check the book out so I can reread it when I get home. Mama asks what I read when I get in the car. “Something that makes me good,” I tell her. “Something that makes me feel good.”  Kiese Laymon, “Heavy: An American Memoir”

HT: Penelope

Interview with Susan Orlean about her new book, The Library Book.

Interview with Susan Orlean about her new book, The Library Book.

My mom actually passed away before I finished the book, which made my recollection of our memories of us going to the library together that much more poignant for me. And it also felt very urgent, because I just really wanted to remember that time. It really was one of the sweetest memories of being young and taking that trip to the library. It just felt like everything was perfect. One of the reasons, which I realize now that I have a kid, is that unlike taking him to a store where he wanted this and he wanted that and I said “no, you can only have one” and “that one’s too expensive.” It’s a bit fraught. Going to the library is like falling into a gigantic treasure box. You can have anything and everything. For a kid it’s just unimaginable. Yes, you can have everything. Take whatever you want. We can have it. I loved it.

HT: Penelope

Interesting blog post about diversity and reading in the United States

Interesting blog post about diversity and reading in the United States. Read full post here.

Last night, PBS announced the winner of their Great American Read, a poll to determine “America’s Favorite Novel.” The winner was To Kill a Mockingbird by Harper Lee, a story about racial tolerance that received 242,275 votes from a total of nearly 4.3 million cast. According to PBS, the top 100 books were chosen by using the public opinion polling service “YouGov” to conduct “a demographically and statistically representative survey asking Americans to name their most-loved novel.” Once the Top 100 list was established, voting was opened to everyone to determine the winner and rankings of all 100 titles. Given our focus on diversity and inclusion, we wondered how representative the list looked when compared to America’s demographics. Were authors of color represented? How did their books fare in the poll? The results are a bit disheartening, if not surprising:

  • One series by an author of color made it into the Top 10 (Outlander series)
  • Three books by authors of color (Outlander series, The Joy Luck Club and The Color Purple) made it onto the Top 50
  • Only 19 books by authors of color made it onto the Top 100

With poll-based lists like this one, it’s easy to swipe aside critiques about a lack of diversity by saying, “You can’t make people choose a book as their favorite!”

Thanks Penelope for the link!

Rapport rencontre des bibliothécaires du 23 août 2018 au #Burkina

photo rencontre d'aout 2018Le 23 août 2018 a eu lieu à Kaya, la dernière rencontre mensuelle des bibliothécaires de FAVL-BBII. Cette rencontre a vu la participation de 15 bibliothécaires tous de BBII et le staff de FAVL. Les 5 absents qui étaient (Namissiguima, pensa, Tikaré, Zimtenga et Kongoussi) avaient pour raisons : Décès en famille pour ce qui est de Namissiguima et pour d’autres l’accès de la route difficile pendant ce temps hivernale et manque d’occasion pour ce qui est de Pensa.

Tenue à la salle de conférence de l’hôtel Sandbondo de Kaya, plusieurs points étaient à l’ordre du jour de cette rencontre : La Synthèse des données usagers a été présentée par Hema Roland ; pas d’objection. Le Bilan des activités du mois d’août 2018, les bibliothécaires ont fait des petits commentaires sur les activités menées et les petits travaux effectués dans les bibliothèques pendant ce mois d’août. Ces résultats ne sont pas tout à fait effectifs dans la mesure que certains bibliothécaires n’ont pas pu réaliser les activités d’animations pour manque de lecteurs. Pour les travaux de réparation, on peut citer les efforts faits par certains bibliothécaires tels que Ziga peinture et terrace, Rouko collage de la toiture, Guibaré réparation des tables. Pour les autres, les difficultés sont diverses : Recherche de prestataires ou devis. La synthèse des inventaires a été faites ; une petite erreur de calcul rectifié du côté de Nasséré. Des observations ont été faites à certains bibliothécaires dont le nombre de livres en retard ou perdus sont élevé notamment Korsimoro 93, Kongoussi 80 et Kaya 64. A l’issu de ces observations, les bibliothécaires ont été rappelé à l’ordre dans la gestion des sortis de livres. Rechercher les livres en retard pour que ça ne soit pas des livres perdus. Le bilan financier et les rapports des camps de lecture, n’ont pas été faits et transmis aux maires et CCEB des communes respectives pour des raisons de négligence. Mais quelques-uns ont pu le faire notamment le bibliothécaire de Guibaré, Korsimoro, Boussouma, Ziga, Kaya et Barsalogho. Les autres ont été rappelés à le faire dans les plus brefs délais.
Après la pause, Sanou Dounko a expliqué les stratégies d’approche et de négociation des contrats avec les maires. Il a demandé aux bibliothécaires de faire un travail honnête ; d’aller en contact permanent avec les autorités communales ; présenter la bibliothèque et expliquer leur programme d’action. Il a également saisie l’occasion pour informer les bibliothécaires de la fin du contrat FAVL-BBII avec CRS. Mais néanmoins, FAVL-BF restera disponible pour accompagner certaines bibliothèques dont les communes seront motivées à travailler pour la promotion de la lecture et le développement de leur commune.
La suite de la rencontre a été les appréciations des uns et des autres sur la formation du 2 au 3 aout 2018 à la Médiathèque de Ouagadougou. Pour eux, ils ont déjà beaucoup appris avec FAVL. Seule la classification Dewey était nouvelle. La rencontre à prit fin par la distribution des livres CMH, échos des bibliothèques N°32 et 33 et des planètes enfants. C’est après paiement des transports et perdîmes de la rencontre que staff FAVL et bibliothécaires ce sont séparés.

Ouédraogo Abel, premier bibliothécaire de la commune de Pissila: Félicitations!

Le samedi 18 j’ai été très heureux de rencontrer Ouédraogo Abel, premier bibliothécaire de la commune de Pissila. Comme ce sont les vacances, il est passé lire un peu et pour encourager son jeune frère Bernard, l’actuel bibliothécaire. Cela a été un plaisir aussi d’apprendre qu’il a été le major de sa promotion à l’ENEP de Dori avec plus de 400 élèves-maîtres. Une belle carrière attend ce jeune enseignant plein de dynamisme et de reconnaissance à FAVL.

Abel de Pissila

Inventaires dans les bibliothèques du nord au #Burkina

C’est l’heure des inventaires dans les bibliothèques du programme Beoog Biiga. Comme ici à Boussouma où Balma Jean Baptiste appuyé par Guy Roland recensent tous les livres présents à la bibliothèque y compris ceux en retard et perdus.  Pendant ce temps, Safi qui a récemment  pris part au camp de lecture vient dorénavant passer du temps à  la bibliothèque pour lire encore les livres photos.

Inventaires dans quelques bibliothèques villageoises au #Burkina

La semaine du 6  au 10 août  a été les inventaires des livres et matériels   dans  les bibliothèques de Nassere, Bourzanga,  Sabce, Rouko, et Guibaré. Voici le bilan ressorti des cinq inventaires :

1533901234023Le  lundi 6 août 2018 a eu l’inventaire des livres  et matériels de la bibliothèque de Nassere Le bilan de cet inventaire est le suivant : Nombre de livres dans le registre 691, livres perdus ou endommagés avant cet inventaire 12, livres qui devraient être à la bibliothèque 679, livres présent aux étagères de la  bibliothèque  643, livres sortie sans retard 07, livres sortie  retard 29, livres  perdus lors de cet inventaire 31 , nombre de livre non livré 01 et 648  sont  présent à la bibliothèque.  Tous les matériels sont la plus les deux nouvelles tables et une étagère pliable.

Le mardi 07 août 2018 a eu l’inventaire des livres et matériels  de la bibliothèque de Sabce Le bilan de cet inventaire est le suivant : Nombre de livres dans le registre 495, livres perdus ou endommagés avant cet inventaire 06, livres qui devraient être à la bibliothèque 489, livres présent aux étagères de la  bibliothèque 455, livres sortie sans retard 34, livres sortie  retard 00, livres  perdus lors de cet inventaire 06 , nombre de livre non livré 00 et 483  sont  présent à la bibliothèque. Tous les matériels sont la plus les deux nouvelles tables et une étagère pliable.

Le mercredi 08 août 2018 a eu l’inventaire des livres et matériels  de la bibliothèque de Rouko Le bilan de cet inventaire est le suivant : Nombre de livres dans le registre 454, livres perdus ou endommagés avant cet inventaire 04, livres qui devraient être à la bibliothèque 450, livres présent aux étagères de la  bibliothèque 416, livres sortie sans retard 16, livres sortie  retard 18, livres  perdus lors de cet inventaire 00 , nombre de livre non livré 00 et 450  sont  présent à la bibliothèque. Tous les matériels sont la plus les deux nouvelles tables et une étagère pliable. Il y a eu  également la réparation du toit de la bibliothèque.

Le jeudi 09 août 2018 a eu l’inventaire des livres et matériels  de la bibliothèque de Bourzanga Le bilan de cet inventaire est le suivant : Nombre de livres dans le registre 441, livres perdus ou endommagés avant cet inventaire 05, livres qui devraient être à la bibliothèque 436, livres présent aux étagères de la  bibliothèque 398, livres sortie sans retard 29, livres sortie  retard 09, livres  perdus lors de cet inventaire 07 , nombre de livre non livré 00 et 429 sont  présent à la bibliothèque. Tous les matériels sont la plus les deux nouvelles tables et une étagère pliable.

Le  Vendredi 10 août 2018 a eu l’inventaire des livres et matériels   de la bibliothèque de Guibare Le bilan de cet inventaire est le suivant : Nombre de livres dans le registre 440, livres perdus ou endommagés avant cet inventaire 04, livres qui devraient être à la bibliothèque 436, livres présent aux étagères de la  bibliothèque  386, livres sortie sans retard 11, livres sortie  retard 39, livres  perdus lors de cet inventaire 05 , nombre de livre non livré 00 et 432  sont  présent à la bibliothèque. Tous les matériels sont la plus les deux nouvelles tables et une étagère pliable.

Activités de la bibliothèque mobile Pénélope au #Burkina

Le samedi 11 août, jour de la clôture du camp de lecture organisé par la commune de Kaya, la bibliothèque mobile Pénélope a été présentée à l’ensemble des campeurs et à tous les convives. Une très belle occasion pour susciter l’adhésion du public cible constitué des enfants. Les parents présents ce jour-là ont promis d’être les ambassadeurs de Pénélope dans leurs différents quartiers.

Le quartier de la cité Forces vives A de Kaya a aussi accueilli Pénélope. Même si la mobilisation n’a pas été massive, cela n’a pas démotivé Bernard et Guy Roland de faire lire quelques adultes sur place et de faire quelques jeux d’éveil et de lecture avec quelques venus découvrir Pénélope. M.Simporé professeur de français à Pissila, en vacances à Kaya est passé échanger avec l’équipe de FAVL sur les activités de Pénélope et souhaite véritablement accompagner à sa manière le concept avec la création d’un club de lecture. M.Simporé a été heureux de retrouver Bernard, son ancien élève au lycée.

Les anciens campeurs retrouvent Pénélope le matin du 13 août à l’école communale A et C.

Participation du gérant de Sebba à la formation des bibliothécaires au #Burkina Faso

Le gérant de la bibliothèque communale de Sebba, Kamahoulaye Hama a participé du 2 au 3 août 2018 à la Médiathèque Municipale de Ouagadougou, à une formation sur le renforcement des capacités en gestion et d’animation des bibliothécaires. C’est grâce à l’initiative de la SAGES (Société des Auteurs, des Gens de l’Ecrit et des Savoirs) en partenariat avec FAVL-BF que cette formation a eu lieu. Pendant deux jours, les bibliothécaires soutenus par FAVL-BF venus de divers horizons, ont appris et échangé sur plusieurs thèmes notamment sur le livre et les bibliothèques au Burkina, la lecture publique au Burkina Faso, la gestion d’une bibliothèque au quotidien, des activités d’animations de contes, de théâtre, de jeux-concours etc…

Kamahoulaye se dit satisfait de cette formation parce  que c’est un plus pour la suite de la gestion de sa bibliothèque. Il se réjouit également de son attestation de participation reçue à la fin de la formation.

Vacation classes started today in all the three CESRUD/FAVL community libraries in Ghana to promote reading

The free vacation classes started today in all the three CESRUD/FAVL community libraries in Ghana. Patrons in their good numbers were in attendance for the start of the classes, we are sure of more patrons joining in the coming days. Basically today was for registration, familiarization, orientation (rules and regulations of the libraries) and a general reading of different kinds of story books with patrons in order to identify the reading ability of each patron. This exercise usually helps us (the librarians and other volunteer assistants) in identifying those with good and weak reading skills. With this exercise, more detail attention is normally given to those with reading challenges, they are usually taken through the vowels and consonants pronunciation and other reading techniques in a more detailed manner in a bit to improving their reading abilities. As mentioned earlier, patrons read a lot of story books of their choices today individually and during the group readings sessions. Story books such as the Pot of Wisdom, Amoako and the Forest, David’s Day at the mine, the Fati Series, the Cat and Dog series and many other books were read. Patrons had fun at the libraries with books and meeting with other friends.

vacation class sm