Appréciation du nouveau stagiaire de ABVBF # Burkina

Je suis Karama Issa, stagiaire à l’association Amis des Bibliothèques de Village du Burkina Faso (ABVBF). ABVBF est la représentation nationale de l’ONG Amis des Bibliothèques de Village Africains / Friends of African Village Libraries (FAVL). Je commence à peine mon stage, mais c’est une activité que je trouve déjà passionnante et que je me plais à réaliser. Il faut dire que mes tâches consistent, dans un premier temps, à lire et à apporter des corrections à des manuscrits d’œuvres, produits pour la grande part par des élèves. C’est fort intéressant de découvrir ces histoires riches d’enseignement, imaginées par de jeunes apprenants à l’usage prioritairement de leurs camarades élèves mais aussi de tous ceux et toutes celles qui aiment la lecture. Ces œuvres sont écrites, soit pour dénoncer différents maux, soit pour sensibiliser sur divers questions. Après lecture et correction, la suite de la tâche consiste, dans un second temps, à faire la mise en forme des différents documents afin de permettre d’abord leur lisibilité et ensuite leur impression. Par ailleurs, l’une des particularités de ces documents, c’est que les textes sont illustrés par un talentueux dessinateur.
Au-delà de ces principales tâches, je m’évertue également à rédiger et / ou à porter des corrections à divers autres textes comme des rapports d’activités, des correspondances. Quand viendra l’heure de l’impression des différents documents, je me familiariserai avec la manipulation de l’imprimante. En définitive, ce stage une expression pratique et enrichissante à plus d’un titre. En effet, non c’est une occasion pour moi de mettre en pratique certaines connaissances acquises, mais c’est une également une opportunité de découvrir et d’apprendre constamment.

Rencontre d’échange avec le maire de la commune de Koumbia #Burkina

Dans le cadre du soutien et de l’appui à la bibliothèque communautaire de Koumbia dans la province du Tuy, une équipe de l’association « Amis des Bibliothèques de Villages du Burkina Faso/ABVBF », composée du coordonnateur national et de l’animateur a eu, le 17 janvier 2022, une rencontre d’échanges avec monsieur Boni Bèmi, Maire de la commune de Koumbia. L’équipe a été bien accueillie par le Maire dans les locaux de la mairie. Monsieur le Maire étant occupé par une rencontre avec des partenaires, c’est pendant la pause qu’il a pu recevoir l’équipe de ABVBF. Ensemble, ils ont pu échanger sur la réouverture de la bibliothèque, la signature d’une convention de partenariat et de subvention et enfin l’engagement du futur gérant de la bibliothèque par ABVBF et sa déclaration à la Caisse nationale de Sécurité sociale (CNSS). En rappel, la bibliothèque est fermée depuis le départ du précédent gérant qui a été admis à un concours de l’action sociale. Monsieur le Maire a rassuré l’équipe que la réouverture de la bibliothèque restait une priorité. Quant à la subvention de vingt mille (20 000) francs par mois à verser à ABVBF pour assurer la motivation pécuniaire du gérant de la bibliothèque,  il pense qu’il n’y a pas de soucis à ce niveau, étant donné que cela avait été possible par le passé. Pour terminer, Monsieur le Maire a promis à l’équipe de lui revenir dans les jours à venir, car pour lui, ce sont des décisions très importantes qui ne doivent pas être prises sur place.

Les communautés du village de Dimikuy de nouveau mobilisées autour de la bibliothèque

Les communautés du village de Dimikuy, dans la commune de Béréba se mobilisent et se rassemblent pour le fonctionnement de leur bibliothèque communautaire. Cette mobilisation fait suite au bilan des activités annuelles menées au sein de la bibliothèque durant l’année 2021. Ce bilan leur a été fait par le coordonnateur national de ABVBF dans la matinée du 16 janvier dernier. Pour rappel, en avril 2021, le staff de ABVBF, d’un commun accord avec les communautés avait initié une quête afin de récolter de l’argent pour faire fonctionner la bibliothèque et motiver les gérants de la bibliothèque. Au vu les résultats obtenus après neuf mois de fonctionnement, les deux parties ont conclu de renouveler la quête dans les prochains jours afin de lever encore des fonds pour assurer la motivation pécuniaire des volontaires qui assureront la gestion de ladite bibliothèque.

Coloriage des images à la bibliothèque de Dohoun #Burkina

Comme toute activité de la bibliothèque, le coloriage des images est une activité bien aimé des enfants. Ainsi le jeudi 06 janvier 2022, ils étaient 02 enfants à venir s’adonner à cette activité à la bibliothèque. Ces images sont souvent affichées à la bibliothèque ou souvent remis aux intéressés. Le gérant de la bibliothèque profite l’occasion les encourager également à lire et les inviter pour des activités prochaines de la bibliothèque.

New librarian in Sherigu library

From Benedict Akana: Greetings from Sumbrungu! We wish to formally inform you that the Sherigu Community Library has got a librarian. She is Adombire Mavis Salamatu, 19 years of age and a native of the Sherigu Community. We will organize a training workshop for all the librarians per the activities of the year where she will participate. But already Timothy has taken her through the orientation.

Organisation de la première rencontre de 2022 avec les gérants du Tuy #Burkina

Exif_JPEG_420

Le 15 janvier 2022, a eu lieu à la bibliothèque communautaire de Béréba la première rencontre des gérants de bibliothèques de la province du Tuy. Ont pris part à cette rencontre les gérants venus des bibliothèques de Boni, de Karaba, de Dohoun, de Béréba et de Dimikuy. En plus des gérants, il y a eu la participation de l’animateur Boué Alidou et du coordonnateur national de ABVBF. Cinq points étaient inscrits à l’ordre du jour. La rencontre a débuté par la présentation des bilans annuels des activités des bibliothèques de Béréba, de Dimikuy, de Karaba, de Dohoun et de Koho suivi de commentaires et de suggestions. Il ressort des différents bilans annuels que les gérants ont fait un bon travail durant l’année 2021. Pour augmenter le nombre des lecteurs et la fréquentation des bibliothèques durant cette année 2022, les gérants ont été d’abord félicités et ensuite invités à plus d’ardeur dans le travail, notamment dans le respect des heures d’ouverture, les sensibilisations des élèves du primaire et des lycées et collèges, l’animation des activités dans les bibliothèques au profit des usagers et la collecte des données. Ensuite, les gérants ont fait une séance de jeu de scrabble. Le vainqueur fut la gérante de la bibliothèque de Karaba. Le constat fait est que les gérants améliorent leur connaissance grâce à ce jeu très éducatif. Selon le gérant de la bibliothèque de Dimikuy, Sidibé Dramane, le jeu de scrabble lui permet d’apprendre beaucoup de mots. Après cette pause intellectuelle, s’ensuivit la discussion sur les contrats de prestation des gérants. En effet, ABVBF souhaiterait soutenir les communes abritant les bibliothèques au niveau du Tuy. Pour cela, elle aimerait signer des conventions de partenariat avec les communes et recevoir de leur part, des subventions mensuelles de vingt mille (20 000) francs CFA. Ces subventions permettront à ABVBF d’ajouter la somme de vingt mille (20 000) francs CFA pour avoir un salaire d’un montant de quarante mille (40 000) francs CFA par mois. ABVBF s’engagera à signer des contrats de prestation de six (6) mois avec les gérants des bibliothèques, avec une déclaration de ceux-ci à la CNSS et le paiement des IUTS. Les gérants ont trouvé l’initiative bonne et attendent des maires qu’ils approuvent l’idée. Enfin, la rencontre a pris fin par le point des divers suivit du rangement des livres afin de permettre la réfection de la peinture de la bibliothèque ainsi que la paie des perdiem. Pour le coordonnateur national de ABVBF, cette rencontre a été une opportunité d’encourager les gérants et de les inviter à plus d’ardeur dans les activités de promotion de la lecture.

Peinture des bibliothèques de Béréba et Dimikuy #Burkina

Le 16 janvier 2022, les bibliothèques communautaires de Béréba et de Dimikuy dans la province du Tuy ont vu leur peinture intérieure renouvelée. En effet, dans l’objectif de donner de nouvelles couleurs à l’intérieur desdites bibliothèques le coordonnateur de ABVBF Sanou Dounko, en allant en mission dans le Tuy, a acheté trois (3) seaux de faume à 49500f, 3 rouleurs à 4000f, 2 boites de teinte à 2000f, 4 pinceaux à 1200f et 2 boite de peinture à huile 4000f. Le montant des dépenses s’est élevé à soixante mille sept cent (60 700) francs. Pour appliquer la peinture dans ces bibliothèques, il a demandé l’appui de l’animateur Boué Alidou, du gérant de la bibliothèque de Dohoun et des deux gérants de la bibliothèque de Dimikuy. Ainsi, après avoir rangé les livres desdites bibliothèques, ils ont fait les différents mélanges nécessaires avant de commencer l’application. Au bout de 5 heures, les travaux d’applications prirent fin. Il y a cependant de la peinture mélangée et un seau de faume qui reste. La peinture restante servira à peindre la bibliothèque de Boni et le seau de faume servira pour peindre la bibliothèque de Dohoun. Les participants ont été invité enfin à prendre un repas commun. Les intérieurs desdites bibliothèques sont désormais éclatants. Pour les gérants, cette activité leur a permis de s’initier à l’application de la peinture.

Exif_JPEG_420

Les personnes ressources de Béréba face au fonctionnement de la bibliothèque #Burkina

Les 18 et 19 janvier 2022, le coordonnateur national de Amis des Bibliothèques de Villages du Burkina Faso a eu des rencontres d’échanges avec les membres du comité villageois de développement et le chef du village de Béréba. Il faut noter qu’en début d’année 2021, des concertations avec ces leaders communautaires et les communautés de Béréba avaient permis de trouver un consensus qui a favorisé l’ouverture de la bibliothèque communautaire de Béréba. Un volontaire gestionnaire de ladite bibliothèque avait été trouvé. Celui-ci devait recevoir une motivation pécuniaire mensuelle de 10 000f CFA. La bibliothèque a donc fonctionné durant 9 mois (avril-décembre) et les données suivantes ont été collecté : 18 abonnés ; 174 sorties de livres ; 1815 fréquentations, 10 séances de lecture guidée ; 8 séances de sensibilisations sur l’importance de la lecture, le bien commun et les maladies ; 13 séances d’exercices en calcul et en opération, 7 séances de jeux de scrabble et 4 séances de dessin. Cependant, si la bibliothèque a fonctionné durant les 9 mois, le gérant, quant à lui, n’a reçu qu’un mois de motivation. Les rencontres entre le coordonnateur national de ABVBF et les personnes ressources de Béréba ont consisté à faire le bilan annuel des activités et à discuter sur la suite à donner à la paie des arriérés de motivation du gérant et au fonctionnement de la bibliothèque. À l’issu des différentes rencontres, les membres du CVD ont reconnu n’avoir pas trouvé les ressources nécessaires pour assurer la motivation du gérant. Ils ont cependant pris l’engagement de fournir les efforts nécessaires afin de trouver les moyens pour solder les arriérés du gérant. Pour le bon fonctionnement de la bibliothèque, ils prévoient de rencontrer les communautés de Béréba pour discuter et prendre des décisions. Quant au chef, il suggère l’organisation d’une rencontre avec les directeurs des écoles, des lycées et collèges, les commerçants et les responsables des groupements des producteurs de coton pour qu’ensemble des solutions soient trouvées.

Some information about Uganda Community Library Association (UgCLA)

UgCLA depends on the following sources of revenue:

  • Member payments. As from 2013 each member library is asked to pay an annual subscription of 50,000 Uganda shillings. From 2017, those who send a representative to the conference are asked to pay 25,000 shillings towards the conference costs. In 2019 this contribution has been raised to 50,000 shillings.
  • Payments for donated books. UgCLA covers the transport and clearing costs for the books it receives from Book Aid International. It recoups these costs from the libraries that receive the books, at a rate of 30,000 shillings per box.
  • Volunteer contributions. Each independent volunteer is asked to raise $1000 for the Association. Volunteer sponsoring organizations pay $250-$300 per month for each volunteer.
  • Grants from organizations. Such funding is generally designated for projects in particular libraries.
  • Contributions from private donors. Those who wish to support the Association’s work send their contributions to Friends of African Village Libraries who forward the funds to UgCLA as needed.
  • Contributions in kind. Ka Tutandike generously provided UgCLA with office space from 2007 to 2012, Professor A. B. K. Kasozi provided the same between 2012 and 2014, and the National Library did from 2014 to 2015. Each of these donors also provided wireless internet access.  UgCLA paid no rent for these facilities. From June 2018 Kawempe Youth Centre has provided office space for which UgCLA pays a small contribution to rent and utility costs. UgCLA’s Board members are also generous with their time, carrying out tasks for the Association without payment.

UgCLA is a frugal organization, operating with a minimal administrative base. The vast majority of its revenue goes to its member libraries, whether in the form of direct grants or in the form of training and encouragement provided through conferences, workshops, and visits.

UgCLA has done well so far in expanding its membership and building its members’ capacity, and it is confident that it will continue for the foreseeable future to be able to raise funds for special projects. As it grows and undertakes more projects, however, it will need to expand its administrative structure, and it has already experienced difficulty in raising funds for administration. To continue and expand its operations, therefore, UgCLA proposes to pursue the following strategies:

  1. Make a concerted effort to obtain grant funding for developing its capacity so that it can improve its office facilities and employ an assistant for the coordinator.
  2. Include in the budgets for grant-funded projects carried out in individual libraries sufficient funds for related workshops (including the annual conference) and for UgCLA staff’s related travel, communication, and office expenses.
  3. Require member libraries to pay subscriptions high enough to support UgCLA. A step was taken in this direction at the Annual General Meeting in January 2012 when members agreed to increase their payments from a 30,000 shilling annual subscription to a 50,000 shilling subscription together with a conference contribution. The conference alone, however, costs at least 100,000 shillings for each representative, and it is extremely difficult for most member libraries to raise so much money. To be able to pay a realistic subscription that will cover the Association’s administrative costs, member libraries need considerably raised revenues. UgCLA aims to help them achieve such revenues by:
    1. Soliciting funds from donors for capital projects that can generate income for individual libraries. Examples are provision of solar electricity, erection of buildings that can be rented, purchase of computer and ICT equipment, and provision of water tanks.
    1. Forming partnerships between libraries and foreign institutions such as libraries, schools, or churches, which would be willing to support their partner libraries’ running costs, including UgCLA subscriptions and contributions.
    1. Asking local governments to institute a line in their budgets to cover salaries for librarians so that any other revenue that the libraries raise can be used for purchasing books, developing programmes, and supporting UgCLA.
    1. Encouraging libraries to form partnerships with local schools under which the schools pay subscriptions in return for regular delivery of books.
  4. Build up more relationships with institutions in North America that are interested in placing interns in libraries.

Update from Ghana libraries

Benedict writes:

Sumbrungu Assistant librarian Timothy is working at Sherigu Community library this week until we get a new full-time librarian (Sherigu librarian Cecilia was admitted to nursing school). The private school close to the community library reopened, and already the library welcomed some patrons. 
Five application letters have been received.

Kawempe Youth centre community library in Uganda

Kawempe Youth centre community Library is one of UgCLAs 50 most active library, located in Kawempe division in Kampala city. Because of the pandemic children’s activities and library usage has been on hold. Currently, with the economy having been opened, the library is now open for use. Users returning to school are making use of the library. Children’s activities will begin soon and as we write today, the library staff and volunteers are making all efforts to have the children’s section ready. books being sorted and shelved back according to the levels.

Weeding of information material is also on going to create space for new information material.

Séance de travail du staff de ABVBF au centre multimédia de Houndé #Burkina

Exif_JPEG_420

Le 27 décembre dernier, le staff de Amis des Bibliothèques de Villages du Burkina Faso/ABVBF, a eu une séance de travail au centre multimédia de Houndé (CMH). Cette séance de travail a consisté à échanger sur un dossier de soutien de 13 bibliothèques qu’elle veut à soumettre à l’ONG « Amis du Burkina Faso/FBF ». Pour ce faire, le staff a relu minutieusement les textes, discuter des zones d’ombre et apporter des contributions. En plus de la séance, le staff a procédé au renouvellement du bureau. Le nouveau bureau a promis de travailler avec tous les partenaires et collaborateurs pour l’atteinte des objectifs de l’association.