Séance de lecture à la bibliothèque de Koho, #Burkina

La bibliothèque communautaire de Koho dans la commune de Houndé accueille régulièrement ses potentiels lecteurs. Ils ne sont autres que les écoliers de l’école primaire A de Koho. Ce vendredi 18 octobre 2019 ils étaient encore nombreux à la bibliothèque. Leur principale activité est la lecture des livres photos. Ils font la lecture silencieuse et ensuite à haute voix. L’animateur donne des explications de certains mots difficiles pour les aider à enrichir leur vocabulaire.

 

Atelier des activités d’animations des bibliothécaires #lwili

Photo de famille des gérqnts zone TuyLes gérants des bibliothèques du Tuy et celles de Niankorodougou et Humanitas Bobo Dioulasso, ont bénéficié les 7 et 8 octobre dernier d’un atelier sur les activités d’animations. C’est Sanou Dounko de FAVL qui a apporté son expérience pour permettre aux gérants de bien s’outiller dans les activités d’animations dès leurs retours dans les bibliothèques. Les jeux de mots croisés, scrabble, soduko ; la fabrication des masques, les contes, lecture et discussion sur le livre ont été les principal activités de cet atelier. Ils sont partis dans l’espoir de donner de nouveau souffle dans les activités des bibliothèques.

Sensibilisation des élèves de l’école de Koho #lwili

Le projet de bibliothèque communautaire de Koho actuellement en phase de recrutement de son gérant, travers une ouverture provisoire. C’est l’animateur de FAVL qui est chargé d’apporter son assistance aux lecteurs et visiteurs pendant 12 heures dans la semaine. Il a tenu la semaine dernière une séance de sensibilisation sur la fréquentation de la bibliothèque dans les écoles et lycée de la localité. Selon les échanges reçus, c’est une bibliothèque qui est la bienvenue pour ouvrir de nouveaux horizons.

Rencontre des personnes de ressources du village de Béréba, #lwili

Au cours de la deuxième semaine du mois d’octobre 2019, le représentant de FAVL-BF, Sanou Dounko a rencontré Koura Bèmalassi, chef du village de Béréba et Koura Nihani, président du comité villageois de développement (CVD) de Béréba. Cette rencontre s’inscrit dans l’objectif de rouvrir les bibliothèques communautaires de Béréba et de Dimikuy toutes dans la commune de Béréba, province du Tuy. Fermées il y a plus de deux ans par manque de moyens financiers dixit le premier responsable de la commune, FAVL multiplie les communications avec le maire et les communautés pour trouver des solutions adéquates pour la réouverture et la pérennisation desdites bibliothèques. Aux termes des échanges avec ces personnes de ressources, il ressorti que la population de Béréba a déjà fait une assemblée générale pour s’imprégner et discuter des propositions faites par FAVL dans la dernière correspondance adressée à monsieur le maire de la commune. Elle a ensuite désigné le président CVD a à prendre attache avec le maire pour discuter des solutions. FAVL se dit conscient des difficultés que rencontre la commune mais encourage le conseil municipal et les populations des villages concernés à trouver des voies et moyens pour rouvrir ces bibliothèques au bonheurs des lecteurs.

Rapport de la formation de renforcement des capacités des gérants de bibliothèques zone Tuy #lwili

Dans le cadre de la promotion de la lecture et la fréquentation des bibliothèques mises en place, FAVL-BF a initié à Houndé une formation de renforcement des capacités des gérants de bibliothèques de la zone du Tuy, les 7 et 8 octobre 2019. Durant deux jours, les gérants des bibliothèques communautaires venus de Boni, secteur 21 de Bobo-Dioulasso, Dohoun, Karaba, Koumbia et Niankorodougou se sont familiarisés aux activités d’animation dans les bibliothèques. Ils ont eu plusieurs exercices pratiques de jeux de Scrabble, de mots croisés, de sudoku, de lecture et discussion de livres, de lecture de Bandes dessinées, de dessin, de puzzle et de coloriage d’images. En plus de ces exercices ils ont été initié à l’utilisation de l’ordinateur et les logiciels. Ils ont également discuté d’autres points importants tels que : comment être un gérant excellent, le rapportage des activités et le rôle d’un gérant de bibliothèque. Au bout des deux jours de formation, les gérants étaient visiblement plus que motivés et aptes à mettre en pratique les acquis de la formation. Disent-ils : Chacun de nous a au moins aimé deux ou trois activités qu’il a maîtrisé et qu’il peut pratiquer avec les lectures de sa communauté dès leur retour.
Pour Ouattara Karidja, gérante de la bibliothèque de Niankorodougou, cette initiative est à saluer parce qu’elle a eut des contacts avec ses collègues gérantes mais aussi elle a appris et aimé le jeu de mots croisés, la discussion autour du livre lu et la manipulation d’un ordinateur. Elle souhaite que de telles formations se poursuivre pour dynamiser les gérants dans les animations.

Rapport d’une mission à Bobo-Dioulasso, appui a la bibliothèque #Burkina

Le représentant national de FAVL-BF, Sanou Dounko a effectué du 9 au 12 octobre 2019 une mission visite et de supervision à la bibliothèque Humanitas à Bobo-Dioulasso. Arrivé dans la soirée du 9 octobre, ses activités ont commencé le lendemain 10 octobre par la visite de la bibliothèque. A ce niveau, il a trouvé une bibliothèque bien organisée et propre donnant envie de prendre place pour passer de bons moments. Les outils de gestions sont renseignés régulièrement par la gérante. La bibliothèque est fréquentée pendant les heures de repos des usagers qui sont la plupart les élèves du primaire et du secondaire. Le visiteur du jour, a passé la journée à encadrer la gérante sur les activités pratiques de jeu de mots croisés, l’utilisation du dictionnaire, l’origami et le jeu de Scrabble. Par moment, il a invité les usagers à lire soit un livre produit au centre multimédia ou livre photos, à jouer aux mots croisés, au Scrabble ou à dessiner. L’activité appréciée a été la lecture suivie de discussion du livre intitulé : Le prince et la fille laide.

La deuxième journée, le représentant et la gérante ont fait des visites dans les écoles et lycées aux alentours de la bibliothèque. Ils ont été bien accueillis dans certains établissements ou ils pu présenter la bibliothèque et demander des conseils pour faciliter les abonnements des prêts externes et le retour des livres. Par contre d’autres établissements, les responsables leur ont demandé de revenir une prochaine fois afin de mieux discuter. C’est le cas du directeur du Lycée privé Alpha solidarité situé à quelques cinq cent mettre de la bibliothèque. A l’issue des visites dans les établissements, les activités se sont poursuivies au seins de la bibliothèque. Les usagers de la journée précédente sont revenus avec des amis ou des frères. Ils se sont intéressés à la lecture des livres CMH, les livres photos, au dessin, au jeu de mots croisés ou au Scrabble.
Le représentant, a par moment demandé l’avis des usagers sur les critères devant faciliter les prêts externes et le retour des livres. Ceux-ci lui ont fait les suggestions suivantes : pour s’abonner, le lecteur devra se munir d’une carte scolaire ou de la CNIB, des contacts téléphoniques, être accompagné par un parents pour les enfants.

Le troisième et dernier jour de sa mission a été consacré à la pratique de rédaction des rapports d’activités et mensuels, aux conseils pour réussir son rôle de gérante de bibliothèque et l’élaboration des programmes mensuels. La gérant a été invité à être sympathique avec les jeunes lecteurs, à lire de temps en temps avec les enfants, à jouer au Scrabble ou mots croisés avec les usagers et surtout lire afin d’améliorer son niveau en français et la qualité de ses rapports.

Les activités après de la visite devraient permettre de :
• Proposer d’un règlement intérieur;
• Autoriser des abonnements pour le prêt externe;
• Améliorer de qualité des rapports du gérant;
• Faciliter l’amélioration des animations.

Nouvelles de certains des bibliothèques au #Burkina

Dans le cadre du suivi des activités des bibliothèques, le représentant national de FAVL-BF a eu le 16 octobre 2019 des communications téléphoniques avec 18 gérants dont 17 dans la région du Centre-Nord et 1 de la commune de Sebba. Le bilan desdites communications se résument comme :

  • Les bibliothèques de Dablo, Namissiguima, Zimtanga et Nasséré sont fermées à cause du terrorisme que vivent les populations des communes concernées.
  • Fermeture temporaire des bibliothèques communautaires de Barsalogho, Tikaré et Guibaré par manque ou fin de contrat du gérant ou encore le gérant est parti pour d’autres services. Cas du gérant de la commune de Guibaré parti à l’école de santé. Les premiers responsables desdites communes s’activent soient pour négocier la mise à disposition d’un enseignant pour gérer la bibliothèque ou soient recherchent à passer par un recrutement d’un agent communal.
  • Les gérants des bibliothèques de Pissila et Pensa avec l’insécurité et par prudence s’ouvrent de temps en temps pour des prêts ou des remises de documents. Les gérantes de Pibaoré et Pensa n’ont toujours pas eu leur frais de motivation mensuelle par contre celle de Sabcé a eu ses frais de motivation de l’année 2018.
  • Les bibliothèques de Korsimoro, Rouko, Kaya, Rollo, Mané et Boussouma et Sebba fonctionnent normalement et les gérants reçoivent mensuellement leur salaire pour ceux qui sont devenus des agents communaux et ou frais de motivation pour ceux ayant un contrat avec leur mairie.
  • Il est a noté que la bibliothèque de la Bourzanga est toujours rangée dans les locaux de la mairie par manque de local. Le maire est à pied d’œuvre pour trouver un local.

Une équipe de FAVl-BF chez le nouveau SG de la mairie de Houndé #lwili

Sinaré S G mairie HoundéLe 9 octobre 2019, une équipe de FAVL-BF composée de Sanou Dounko représentant national et de Boué Alidou animateur est allée rencontrer monsieur Sinaré Oumarou nouvellement affecté au poste de secrétaire général de la mairie de Houndé dans la province du Tuy. L’équipe lui a présenté brièvement les missions de FAVL-BF au Burkina Faso avant de lui parler des dossiers de partenariat (le recrutement du gérant de la bibliothèque de Koho et le projet de bibliothèque mobile Pénélope) en cours avec la commune de Houndé.  Monsieur Sinaré s’est dit honoré de la visite avant de leur rassurer que les dossiers de partenariat avancent bien parce que, le directeur du cabinet du maire est en train de traiter la convention de partenariat de gestion de la bibliothèque mobile. Il est également prévu de prévoir une ligne dans le budget communal pour la prise en charge de l’animateur de la BMP à partir de février 2020. Quant à lui, il attend de la part de FAVL-BF, les termes de références du recrutement du gérant de la bibliothèque de koho pour finaliser et lancer le processus. L’équipe de FAVL-BF félicite le maire de la commune de Houndé et son staff pour leur volonté de promouvoir les bibliothèques et la lecture au profit des populations.

Brief update from the three community libraries by supported by CESRUD/FAVL in Northern Ghana

From Paul Ayutoliya:

The week ending October 12 began well in all the libraries recording significant attendance to the respective libraries despite the torrential rain that rained almost every day and night for the whole of this week. I was not able to visit Sherigu and Gowrie-Kunkua Community Libraries this week due to the torrential rains, the roads leading to the respective libraries are unmotorable due to floods. But I did called the respective Librarians and inquired about visits to the libraries and they reports that patrons visits for the week was good despite the rains. Group reading, individual reading, assignments works and some cleaning exercise were the weeks activities.

At Sumbrungu Community Library, I was always there both day time and night sessions. Attendance to the library was overwhelming during both sessions. Patrons who were mostly students of Junior High School, Senior High School and Tertiary (the Bolgatanga Polytechnic) attended the library well especially during the evening sessions. Patrons who comes late hardly find space inside to sit. Some patrons read story books from the library, others read their notes taken from schools, assignments works, drawing among others reading and or/ learning activities.

Visiting libraries in Uganda

Kate Parry visited a couple of UgCLA libraries on a recent trip to the west of Uganda. One, at Bundibugyo, behind the Ruwenzori Mountains, is new and, so far, well funded. They’ve set it up very nicely, with low shelves for the children’s books and little chairs for children to sit in. They run a children’s program every Saturday afternoon and debates and quizzes rather less frequently for secondary school students. Most of their books come from Books For Africa, glossy new American publications with far too many copies of some titles (which I advised the librarian, Morris, to pass on to other libraries), but they do have some Ugandan textbooks as well. Local language books are complicated for them since no fewer than three languages are used regularly in the community, none of which has any literature to speak of.

The second library visited, at Kasese, is a much older, and less well funded, establishment. But the man in charge, Patrick Isingoma, works tirelessly to keep the place going. His present project is a fish pond, at which he was working when I arrived, leaving his daughter in charge of the library. They don’t have any new books, as far as I could see, and their technological equipment has mostly broken down—which is sad, because they used to show videos regularly for children. It’s a fine example of the problem of sustainability, though the library is still in good enough shape to manage a grant if we could get one for it.

One outcome of UgCLA’s conference and annual general meeting in July was that those present agree to a higher annual subscription for UgCLA and a higher conference contribution, without which UgCLA simply can’t do the conference. The trouble is that those who so voted were the ones who could pay, since the others, like Patrick, hadn’t come because they couldn’t afford to. Problem of sustainability again. One thing the conference did achieve, though, was to bring UgCLA’s libraries to the attention of the Minister of State for Primary Education and to make the point that it would be an efficient use of funds to invest in librarians’ salaries.

Attendance at three CESRUD/FAVL Ghana community libraries continues to be very impressive #Ghana

Daily sessions are basically well patronised by basics pupils of the surrounding basic schools. Every one of the users have the opportunity of reading any book of their choice. All the libraries are stocked with age appropriate books for everyone. Users are happy and thankful to the donors (FAVL, Biblionef) and all who supported the libraries in one way or the other. The night sessions are usually patronised by students and pupils in the basic schools, second cycle schools and the tertiary schools. Most of the night users read books from the respective libraries, handouts from their field of study in schools, some worked on their assignments, others practice drawing among others.

My tours to the schools with the call on every student to embrace reading and good work by the librarians are contributing to these encouraging attendance to the libraries. I share with pupils and students some of the books I have read and the benefits I gained from reading. Most of the pupils are always challenged by my story since I started working with the libraries. The look on their faces indicates their preparedness to cultivate the reading habit. It is not surprising that each day and night the number of patrons visiting the community libraries keeps going up.

Kitengesa Community Library hosts third health camp, #Uganda

On August 29-30, 2019, the Kitengesa Community Library hosted its third health camp for adult women. The funds for this camp and for the last one in 2018 were donated by the Heidi Paoli Fund, so, because of the Fund’s interest in the care of cancer patients, the two camps focused on cancer—appropriately since cancer, especially of the cervix and the breast, now kills more people in Uganda than even malaria. The Marie Stopes Clinic, located nearby in Masaka town, provided professional help: the doctor who directs the clinic spoke to the participants about cancer and answered questions, and two nurses offered screening to anyone who wanted it for HOV, the viral infection that leads to cervical cancer; the library’s computer room was turned into a temporary clinic for the purpose. Thirty-one people attended the camp, including twenty who had never been to the library before, and twenty-six were screened. Aside from the doctor’s talk and the screenings, the library set up board games for the women to play that were designed to reinforce the information, and they also, led by one of the librarians, played a cancer-focused version of Jeopardy. Despite the fact that the rainy season had just begun and the women were anxious to work in their gardens, they appreciated the camp and were unanimous in asking us to organize more in future about other health issues.