Le prix du meilleur gérant du mois des gérants des bibliothèques du réseau de FAVL-BF #Burkina

L’association Amis des bibliothèques de villages africains/FAVL a initié cette année 2020, le prix du meilleur gérant du mois des gérants des bibliothèques de son réseau qu’elle soutient et appuis. Après les gérants des bibliothèques de Rouko (Kinda Robert) et Rollo (Kinda adissatou), c’est au tour de celui de la bibliothèque de Bougounam (Zebret Moumini). Il est le gérant de la bibliothèque communautaire de Bougounam dans la commune de Gourcy chef-lieu de la province du Zandoma. De janvier à mai 2020, Zebret Moumini, a toujours passé son temps à la bibliothèque pour recevoir les lecteurs et les visiteurs même pendant la période de la pandémie du coronavirus. Il a collecté durant ces 5 mois les données suivantes : 865 sorties de livres dont 417 œuvres d’auteurs africains et 4440 de fréquentation. Il a animé 6 activités avec les enfants et a lu 5 romans. En rappel, le prix du meilleur gérant du mois, est une initiative de FAVL pour encourager les gérants des bibliothèques de son réseau à plus d’ardeur au travail, l’animation des activités, les sensibilisations des communautés, la collecte et la transmission des données au représentant national de FAVL-BF

Don de livres à la bibliothèque de Boni

La bibliothèque communautaire de Boni dans la province du Tuy, a reçu le 18 mars 2020, un don de 148 livres pour enfants de la part de monsieur Bondé Makhan Patrick. Monsieur Patick a été le premier maire de la commune de Boni. Très soucieux du développement de la commune de Boni, ce fils a trouvé nécessaire de renforcer le fond documentaire de la bibliothèque. Pour lui, la lecture est l’une des bonnes voix pour le développement intellectuel d’une communauté. Tout en souhaitant bon usage du présent don, il invite les filles et fils de la commune à la lecture, à fréquenter la bibliothèque pour se cultiver et d’acquérir des connaissances. Au nom des lecteurs, le gérant Sinkodo Luc, a remercié monsieur Makhan et lui a souhaité vent dans ses fonctions.

Impression et distribution de livres CMH aux bibliothèques, #Burkina

Dans le cadre de la promotion de la lecture dans les bibliothèques du réseau de FAVL-BF, Sanou Dounko a impression plus d’une centaine de livres qu’il a distribué dans les bibliothèques du Tuy. Les impressions vont se poursuivre afin toutes les bibliothèques du réseau de FAVL-BF et certaines puissent bénéficier. Le centre multimédia de Houndé (CMH) est une initiative de FAVL-BF en collaboration avec la mairie de Houndé, grâce au financement du Rotary International Sun-nyvale (Etats-Unis) en partenariat avec le Rotary Ouaga Savane (Burkina Faso). En rappel, le CMH a pour vocation de promouvoir les talents locaux dans le domaine des arts graphiques et littéraires. Les livres produits au centre multimédia de Houndé sont adaptés aux lecteurs des bibliothèques et sont très appréciés. FAVL-BF, invite tous ceux qui sont intéressés à envoyer leurs illustrations et textes pour produire leurs livres.

Visite du CELPAC de Wemtenga, Ouagadougou #Burkina

Le 29 juillet 2020, le représentant national de FAVL-BF, Sanou Dounko, a visité le centre de lecture et d’animation culturelle (CELPAC) de Wemtenga situé à l’arrondissement 5 de Ouagadougou. Ce centre fait partie du réseau du centre national de lecture et d’animation culturelle (CENALAC) sous la houlette du ministère de la culture des arts et du tourisme du Burkina Faso. Géré par Nana Lucienne depuis 2017, le centre est ouvert à tout le public et l’abonnement est gratuit. Il est ouvert les lundi, mercredi, jeudi, vendre et samedi. En plus du bâtiment offert par la commune, elle contribue à l’achat des fournitures de bureau, la paie des factures d’eau et d’électricité. Lucienne initie de temps en temps des activités improvisées au profit des jeunes lecteurs car les activités demandant un grand nombre de public ont besoin de moyens financiers. La maladie du coronavirus a occasionné beaucoup de livres en retard. Pour Nana Lucienne, la lecture est moins pratiquée par les élèves de nos jours à Ouagadougou il faut un grand effort pour relever ce défi. Le représentant de FAVL-BF a expliqué à la gérante du centre, l’implantation, le fonctionnement et les difficultés rencontrées par les bibliothèques soutenues par le réseau des bibliothèques de FAVL-BF. Il a aussi expliqué le centre multimédia de Houndé et les livres produits sans oublié échos des bibliothèques. Il a remis 9 copies de Echos des bibliothèques et 3 copies du livre CMH : Le monde a changé ! La maladie du coronavirus COVID-19.

Séance d’encadrement sur les stratégies de faire de bons livres CMH #Burkina

Le 14 juin 2020 a eu lieu au centre multimédia de Houndé, une séance d’encadrement sur la bonne rédaction des textes des livres CMH. Trois filles parmi ces talents locaux, Donkoui le point focal de FAVL-BF Houndé, Boué Alidou animateur de FAVL et Bazoun Robert, illustrateur des livres ont pris part à cette séance. Durant deux heures de temps, les participants ont partagé les bonnes stratégies pour faire de bons livres. Parmi ces stratégies les plus importantes sont :

  1. Avant d’écrire il faut identifier le public cible et penser de l’objectif à atteindre auprès du public cible ;
  2. Au stage d’écriture, il faut utiliser un vocabulaire que le public cible comprend, construire des phrases courtes et logiques ; regroupez les idées en paragraphes cohérents et bien reliés par des connecteurs logiques; choisir des formulations conviviales, qui attirent l’attention du lecteur et l’incitent à l’action, utiliser une langue correcte (grammaire, orthographe, ponctuation), mettre les accents sur les lettres même si celles-ci sont écrites en majuscule pour éviter la confusion surtout si les écrits sont réservés aux enfants, éviter d’employer le «Je» dans les conclusions de livres, construire des phrases courtes et faciles à lire avec logique (sujet + verbe + compléments).
  3. Au stage d’illustration, il faut illustrer des dessins avec des fond d’images qui donne plus de la qualité à l’image, éviter l’ajout des bulles au images des livres parce qu’ils ne sont pas des bandes dessinées et faire en sorte que les dessins soient dans le même forma.
  4. Au moment de la relecture et correction il faut, une première relecture « dans la peau du lecteur » pour vérifier que vous donnez au lecteur toutes les informations nécessaires, formulées clairement, ensuite une deuxième relecture «correction» pour vérifier et corriger toute erreur grammaticale ou orthographique.
  5. Au stage de l’impression, il faut lire à haute voix chaque copie que vous voulez imprimer pour éviter de faire des erreurs et annuler beaucoup d’exemplaires.

Cette activité d’encadrement a fait du bien selon les participants qui, espèrent améliorer la qualité des textes et illustrations les prochaines fois.Les filles ayant pris part à la séance ont apprécié positivement cette activité. Elles se réjouissent de cette activité qui les a donnés plus de tonus mais aussi les encourage à améliorer les textes pour les prochains écrits. Avant de partir, des copies de livres imprimées ont remis aux auteurs.

Nouvelles des bibliotheques dans le Tuy, #Burkina

De Sanou Dounko:

Les bibliothèques de Boni, Karaba, Dohoun, Sara et Koho sont ouvertes sauf celle de Koumbia n’est pas ouverte. Malgré ma lettre de recommandation d’ouverture, la bibliothèque est toujours fermée. Le gérant, dit avoir eu un échange avec la secrétaire générale de la mairie. Elle lui a dit d’attendre qu’elle va lui revenir. Celles qui sont ouvertes sont moins fréquentées selon les gérants. Les raisons avancées sont la maladie de la COVID-19 qui a occasionné les vacances précipitées des élèves mais aussi les travaux champêtres qui
viennent de commencer.

Leur difficulté principale est le retard des livres parce que la fermeture des établissements pour lutter contre la maladie du coronavirus a été brusque. Les lecteurs n’ont pas eu le temps de remettre leurs livres. Le gérant de Koumbia est à 9 mois sans rien percevoir comme modification. Il se débrouille à travers la fabrication des briques en pierres taillées. Du coté de Boni, rien n’a changé. Les gérants de Dohoun, Karaba et Sara n’ont de problème de salaire. Ce qu’il faut noter est la fin de la convention en décembre 2020; la bibliothécaire sera remerciée si la mairie ne change pas de proposition. Je lui ai rappelé cette information.

Visite à la bibliothèque de Koho, #Burkina

La bibliothèque communautaire de Koho dans la commune de Houndé a ouvert ses portes aux lecteurs en début d’année 2020. Fermée de mi-mars à mai pour des raisons de lutte contre la propagation de la COVID-19, elle a elle rouverte ses portes en début juin. Pour s’assurer de son bon fonctionnement, le représentant national de FAVL-BF Sanou Dounko et Yambouyo Karafa, président du comité villageois de développement (CVD) sont allés la visiter le lundi 15 juin 2020. C’est bibliothèque bien entretenu et propre qu’ils ont trouvée. La mairie de Houndé a offert une station de lavage de mains pour les barrières de lutte contre la propagation de la COVID-19. Yambouyo se réjouit du fait que le bâtiment en dehors de quelques rencontres du village, est occupé utilement pour permettre aux élèves de lire. Il a salué cette initiative de bibliothèque qui va donner le goût de la lecture aux élèves. Le représentant lui a fait savoir, que FAVL attend toujours la contribution de la mine de Houndé pour augmenter le fonds documentaire. Yambouyo a encouragé la gérante dans a bonne gestion et d’encadrement des jeunes lecteurs. Il a promis également de sensibiliser les femmes du village à fréquenter la bibliothèque.

Bilan des activités de la bibliothèque de Bougounam mois de février 2020

Zebret Moumini, gérant de la bibliothèque communautaire de Bougounam dans la commune de Gourcy, province du Zamdoma a mené durant le mois de février 2020, plusieurs activités au profit des usagers de la bibliothèque. Il a enregistré 249 de sorties de livres et 1137 fréquentations. En plus des données collectées, il a animé le 15 du mois une séance de lecture guidée avec 36 enfants, puis une séance de contes le 16 février avec 42 enfants enfin une sensibilisation sur les bonnes aptitudes à adopter au moment de la chaleur le 19 février avec 38 enfants. Il s’est aussi intéressé à la lecture de roman Loin de mon père de Véronique Tadjo. Le résumé du roman est le suivant : Une jeune métisse rentre en Côte d’Ivoire où son père vient de mourir. Alors qu’elle prend en main l’organisation des obsèques, une inconnue vient lui réclamer l’héritage de son fils révélant ainsi la vie secrète de ce père tant aimé. Zebret invite les lecteurs à lire ce roman découvrir l’œuvre et son histoire.

Information sur la médiathèque de Kaya au #Burkina

La médiathèque municipale de Kaya est l’œuvre de la commune et de ces partenaires. De 2015 à 2018, elle a été appuyé techniquement par FAVL-BF sur le financement du projet Béog Biiga II de Catholic Relief Services (CRS). Ainsi, le bâtiment a été agrandi. Elle a été doté également de meubles, de livres et la formation du gérant. Depuis cette période, elle ne fait que faire la fierté des communautés de Kaya. FAVL-BF continue d’apporter son appui selon ses moyens financiers notamment l’encadrement du gérant, la dotation des livres produit au centre multimédia de Houndé (CMH) la distribution du bulletin échos des bibliothèques etc. En raison de lutter contre la pandémie de la maladie du coronavirus, la médiathèque a été fermée du 27 mars au 20 avril. Les jours restant du mois d’avril ont été utilisé pour nettoyer la salle et préparer le matériel de lavage des mains pour éviter la propagation de la COVID-19. La médiathèque dispose désormais de station de lavage de mains. Il n’y a pas eu de collecte de données. En mai, le gérant a fait des appelle à tous les lecteurs qui détiennent les livres de les retourner. Ces appels lui ont permis de récupérer 107 livres. Les prêts externes sont suspendus et le gérant fera un inventaire au mois de juin avant de reprendre les prêts externes.

Sensibilisation les acteurs du livre de la région du Centre-Ouest


La bibliothèque nationale du Burkina Faso, dans le cadre de son programme d’activités, la bibliothèque nationale du Burkina a organisé une sortie de sensibilisation et d’information dans la région du Centre-Ouest sur les textes réglementaires du dépôt légal au profit des acteurs du livre du 15 au 18 juin 2020. Les responsables de la bibliothèque nationale sont conscients qu’une part importante des acteurs concernés par cette loi semble totalement ignorer son existence. Cette sortie s’inscrit dans le cadre de la dynamisation de la mise en œuvre de la loi sur le dépôt légal. A l’issue de cette sortie, plusieurs titres ont été recouvrés. La délégation a rendu une visite de courtoisie aux DRCAT et DPCAT pour les informer de cette sortie de sensibilisation et demander leur soutien pour dynamiser la mise en œuvre de la loi sur le dépôt légal dans cette région. FAVL-BF encourage les acteurs de la bibliothèque nationale à soutenir les bibliothèques mises en œuvre par les ONG et autres partenaires.

Achat de livres de contes de Nikièma Ouéssini

Lors des activités sportives au parc Bangré Wéogo de Ouagadougou, le représentant national de FAVL-BF a rencontré monsieur Nikièma Ouéssini écrivain conteur et éditeur. Ils ont eu de bons échanges durant leur promenade et le vendredi dernier, Ousséni est passé au bureau de FAVL-BF avec des échantillons de ses livres de contes qu’il a réédités. Pour inciter les lecteurs des bibliothèques à découvrir les contes burkinbé, le représentant a payé 6 copies de livres différentes. L’unité a couté 2000 francs et Ousséni a fait une remise de 1000 francs. Ces livres seront envoyés dans une des bibliothèques soutenues par Amis des bibliothèques de villages africains/FAVL. Les titres des livres payés sont :

  • L’autre monde. (1)
  • Les contes de Dunia, les sublimes. (2)
  • L’âge d’or. (1)
  • Les contes de Dunia, les merveilleux. (1)
  • L’honneur du Buudu suivi de Pûlongo (le destin). (1)
  • Les contes de Dunia, les fantastiques. (1)

Rapport-Alidou-mission d’inspection à Béréba avec la SONABEL #Burkina

De Boué Alidou: C’est le lundi 4 mai 2020 que la SONABEL de Houndé ont enfin dépêché un émissaire pour inspecter la situation d’électrification d’un bâtiment possible pour bureau FAVL à Béréba. L’agent et moi avons ensemble fait le trajet Houndé Béréba. Arrivé aux environs de 10h30mn, nous avons été accueillis par un maçon dont j’avais au préalable informé de la mission. Ainsi, l’agent et nous visitons les lieux notamment les poteaux électriques les plus proches du bâtiment, les voisins ayant déjà l’électricité proche du bâtiment (centre de santé de Béréba et maison privé respectivement environ à 150m de la maison). Après toutes ces visites et questions sur les parcelles, nous avons ensemble avec l’agent trouvé que la bonne option serait de construire une maisonnette de 2 tôles qui va abriter le compteur. La place choisie pour la maisonnette est situé à environ 5 mètres du poteau (transfo). Du poteau les fils vont parvenir à la maisonnette. A partir de la maisonnette, les fils seront mis sous terre pour joindre la maison situé à environ 100 mètre.

Rencontre des bibliothécaires de la zone du Tuy, #Burkina

Le 13 juin 2020, a eu lieu dans la salle de réunion de la maison des jeunes de Houndé, une rencontre des gérants des bibliothèques de la zone du Tuy. Les gérants de Boni, Dohoun, Karaba, Koumbia, Koho et Sara ont pris part à ladite rencontre. Plusieurs points étaient inscrits à l’ordre du jour. Après avoir souhaité la bienvenue à toutes et tous, la rencontre a commencé par la lecture du livre produit au centre multimédia de Houndé (CMH) intitulé : Le monde a changé ! informations sur la maladie coronavirus (COVID-19). Chaque participant a eu le plaisir de pratiquer une lecture à voix haute de deux trois à cinq paragraphes. Après la lecture, ils ont une discussion sur les mesures barrières de lutte contre la maladie de la COVID-19. Les gérantes ont, à travers cette activité, renforcé leurs connaissances sur cette pandémie qui a marqué le monde entier. Ils ont été invité à mettre en pratiques les mesures barrières pour lutter contre cette maladie en sensibilisant les lecteurs et les communautés. Puis, ils ont reçu un encadrement sur les techniques de rédaction de bons textes pour les livres CMH. Pour réussir une bonne rédaction des texte de livres, il faut : rédiger un texte clair et convivial pour le public cible, utiliser un vocabulaire simple qu’il comprend, construire des phrases courtes et logiques (sujet + verbe + compléments), regrouper les idées en paragraphes cohérents et relier par des connecteurs logiques, éliminer tout mot ou information inutiles, choisir des formulations conviviales qui attirent l’attention du lecteur et l’incitent à l’action, adopter un style actuel, débarrasser les formules ampoulées du style administratif traditionnel, utiliser une langue correcte (grammaire, orthographe, ponctuation) et construire des phrases faciles à lire, courtes (une idée par phrase). Ensuite, ils ont pris une heure de temps pour lire les différents livres CMH prêts à être distribuer pour les bibliothèques. Quelques erreurs sur les auteurs ont été relevé. Chaque participant a fait le résumé du livre qu’il a aimé pendant la lecture. Enfin, les participants ont échangé sur les priorités du moment notamment : comment mobiliser les lecteurs à fréquenter les bibliothèques, l’animation des activités, quelles activités mener avec les enfants et la récupération des livres en retard due à la fermeture des bibliothèques pour lutter contre la pandémie de la maladie du coronavirus en mars-avril. En attendant de faire le tour du village pour récupérer les livres avec les lecteurs et envoyer des messages à ceux des autres localités ont été retenu pour réduire la perte des livres, les gérants doivent informer les communautés de la réouverture des bibliothèques. Aussi, les gérants ont été invité à respecter les heures d’ouvertures des bibliothèques parce qu’un lecteur qui vient trouver que la bibliothèque est fermée n’aura pas le courage de revenir. La rencontre a pris fin par la remis de 13 livres CMH pour chaque bibliothèque et 30 exemplaires du bulletins d’informations dénommé échos des bibliothèques pour les lecteurs et les services de leur village.