Some information about Uganda Community Library Association (UgCLA)

UgCLA depends on the following sources of revenue:

  • Member payments. As from 2013 each member library is asked to pay an annual subscription of 50,000 Uganda shillings. From 2017, those who send a representative to the conference are asked to pay 25,000 shillings towards the conference costs. In 2019 this contribution has been raised to 50,000 shillings.
  • Payments for donated books. UgCLA covers the transport and clearing costs for the books it receives from Book Aid International. It recoups these costs from the libraries that receive the books, at a rate of 30,000 shillings per box.
  • Volunteer contributions. Each independent volunteer is asked to raise $1000 for the Association. Volunteer sponsoring organizations pay $250-$300 per month for each volunteer.
  • Grants from organizations. Such funding is generally designated for projects in particular libraries.
  • Contributions from private donors. Those who wish to support the Association’s work send their contributions to Friends of African Village Libraries who forward the funds to UgCLA as needed.
  • Contributions in kind. Ka Tutandike generously provided UgCLA with office space from 2007 to 2012, Professor A. B. K. Kasozi provided the same between 2012 and 2014, and the National Library did from 2014 to 2015. Each of these donors also provided wireless internet access.  UgCLA paid no rent for these facilities. From June 2018 Kawempe Youth Centre has provided office space for which UgCLA pays a small contribution to rent and utility costs. UgCLA’s Board members are also generous with their time, carrying out tasks for the Association without payment.

UgCLA is a frugal organization, operating with a minimal administrative base. The vast majority of its revenue goes to its member libraries, whether in the form of direct grants or in the form of training and encouragement provided through conferences, workshops, and visits.

UgCLA has done well so far in expanding its membership and building its members’ capacity, and it is confident that it will continue for the foreseeable future to be able to raise funds for special projects. As it grows and undertakes more projects, however, it will need to expand its administrative structure, and it has already experienced difficulty in raising funds for administration. To continue and expand its operations, therefore, UgCLA proposes to pursue the following strategies:

  1. Make a concerted effort to obtain grant funding for developing its capacity so that it can improve its office facilities and employ an assistant for the coordinator.
  2. Include in the budgets for grant-funded projects carried out in individual libraries sufficient funds for related workshops (including the annual conference) and for UgCLA staff’s related travel, communication, and office expenses.
  3. Require member libraries to pay subscriptions high enough to support UgCLA. A step was taken in this direction at the Annual General Meeting in January 2012 when members agreed to increase their payments from a 30,000 shilling annual subscription to a 50,000 shilling subscription together with a conference contribution. The conference alone, however, costs at least 100,000 shillings for each representative, and it is extremely difficult for most member libraries to raise so much money. To be able to pay a realistic subscription that will cover the Association’s administrative costs, member libraries need considerably raised revenues. UgCLA aims to help them achieve such revenues by:
    1. Soliciting funds from donors for capital projects that can generate income for individual libraries. Examples are provision of solar electricity, erection of buildings that can be rented, purchase of computer and ICT equipment, and provision of water tanks.
    1. Forming partnerships between libraries and foreign institutions such as libraries, schools, or churches, which would be willing to support their partner libraries’ running costs, including UgCLA subscriptions and contributions.
    1. Asking local governments to institute a line in their budgets to cover salaries for librarians so that any other revenue that the libraries raise can be used for purchasing books, developing programmes, and supporting UgCLA.
    1. Encouraging libraries to form partnerships with local schools under which the schools pay subscriptions in return for regular delivery of books.
  4. Build up more relationships with institutions in North America that are interested in placing interns in libraries.

Update from Ghana libraries

Benedict writes:

Sumbrungu Assistant librarian Timothy is working at Sherigu Community library this week until we get a new full-time librarian (Sherigu librarian Cecilia was admitted to nursing school). The private school close to the community library reopened, and already the library welcomed some patrons. 
Five application letters have been received.

Kawempe Youth centre community library in Uganda

Kawempe Youth centre community Library is one of UgCLAs 50 most active library, located in Kawempe division in Kampala city. Because of the pandemic children’s activities and library usage has been on hold. Currently, with the economy having been opened, the library is now open for use. Users returning to school are making use of the library. Children’s activities will begin soon and as we write today, the library staff and volunteers are making all efforts to have the children’s section ready. books being sorted and shelved back according to the levels.

Weeding of information material is also on going to create space for new information material.

Séance de travail du staff de ABVBF au centre multimédia de Houndé #Burkina

Exif_JPEG_420

Le 27 décembre dernier, le staff de Amis des Bibliothèques de Villages du Burkina Faso/ABVBF, a eu une séance de travail au centre multimédia de Houndé (CMH). Cette séance de travail a consisté à échanger sur un dossier de soutien de 13 bibliothèques qu’elle veut à soumettre à l’ONG « Amis du Burkina Faso/FBF ». Pour ce faire, le staff a relu minutieusement les textes, discuter des zones d’ombre et apporter des contributions. En plus de la séance, le staff a procédé au renouvellement du bureau. Le nouveau bureau a promis de travailler avec tous les partenaires et collaborateurs pour l’atteinte des objectifs de l’association.

Achat de livres de jeunesse #Burkina

Exif_JPEG_420

Dans le cadre de l’accompagnement des bibliothèques appuyées par l’association « Amis des Bibliothèques de Villages du Burkina Faso/ABVBF » le coordonnateur national de ABVBF Sanou Dounko a visité ce 5 janvier 2022, deux grandes librairies (Jeunesse d’Afrique et Mercury) qui sont toutes situées à Ouagadougou. Lors de ces visites, il a payé une vingtaine de livres de jeunesse. Les œuvres traitent plusieurs sujets tels que : les contes, l’amitié, Le voyage, la vie en société, de la fiction, la réussite scolaire, l’éducation, l’insécurité, l’importance de la lecture, les enfants et la loi et de l’humour. Ces livres seront remis dans une des bibliothèques ou le gérant est dynamique. Ces livres sont adaptés à la jeunesse et permettront aux usagers de ladite bibliothèque bénéficiaire de découvrir les contenus des œuvres, de partager les idées et les avis des écrivains.

Summary of librarians report for Dec 2021 with statistics of patronage #Ghana

The three librarians all reported that attendance to the respective community libraries for the last month of 2021 was better. From the Sumbrungu Community Library, the librarians reported that patronage to the library was very encouraging for the first and second weeks as a result of the ongoing promotional exams within those weeks, students used the library for revisions toward their exams. Group reading, storytelling and spelling competition were the activities of the month. The librarians read the story of Maria’s Wish and Kente for a King with patrons. Each of this story books were discussed after reading and then questions and answers. On storytelling the librarians shared the story of the Birth of Jesus Christ and the wonderful things that happened during his birth, the story was retold by Charlotte Thorde. The librarians again reported about inadequate furniture and text books for both basic and Senior High schools and then also more African story books and games.

The Sherigu Community Library Librarian, Miss Cecilia Adombila reported that patronage to the library for the first and second week was good. Third week attendance was also good than the last week of the month patronage. The activities for the month included; group reading, individual studies, cleanup exercises and games. She read in groups with patrons the story of David Day at the Mine, Maria’s Wish, All About Ama and Little Stories for Little Ears. On other issues, Miss Cecilia Adombila expressed her sincere appreciations to CESRUD/FAVL board for all her monthly allowances and Christmas bonuses she has received since she took over as a librarian up to date, she was also grateful to the director, the coordinator and her fellow librarians for all the training and support given her during her work as the librarian. She indicated in her report again that she will be quitting her job as a librarian to go for further studies come January 2022.

From the Gowrie-Kunkua community library, the librarian reported that patronage was very good. Activities of the month included, individual reading, group reading, games among others.

Sensibilisation sur la fréquentation et l’importance de la lecture aux élèves de l’école A de Karaba #Burkina

Le 09 décembre 2021 la gérante de la bibliothèque de Karaba Domboué Hakahoun et l’animateur de FAVL Boué Alidou ont effectué une sortie à l’école primaire A de Karaba. Les raisons de cette sortie étaient d’aller encourager les élèves à venir à la bibliothèque pour lire, apprendre les leçons et faire des exercices. Ce fut une bonne sortie car le corps enseignant n’est pas resté en marge. Ils ont galvanisé leurs troupes à faire de la bibliothèque leur lieu de travail. La gérante se dit satisfaite parce qu’elle pense déjà que les jours à venir connaitront un engouement des lecteurs à la bibliothèque.

Les impressions d’un lecteur de la bibliothèque de Dohoun


Armel est un élève de 14 ans. Il fréquente le CEG de Dohoun et fait la classe de 4e. Il dit être régulièrement présent à la bibliothèque. Depuis sa classe de CE1 il s’abonne et prend des livres à la bibliothèque pour lire à la maison. Au début il s’intéressait aux images. Avec le temps il prenait surtout les manuels scolaires pour faire des exercices. Il dit être convaincu qu’avec la lecture ont réussi à l’école. Il vient lire et faire ses recherches sur des mots difficiles. La bibliothèque a eu un impact positif sur ses études scolaire. Pour son choix, il opte pour la littérature africaine. Il promet écrire en 2022 un livre pour enfant.

Lecture d’un livre avec les enfants à la bibliothèque de Dimikuy #Burkina

Le samedi 04 décembre 2021, l’animateur de FAVL a reçu 07 enfants à la bibliothèque de Dimikuy. Ces enfants viennent régulièrement s’approprier des biens de la bibliothèque. Ce fut l’occasion pour l’animateur d’inciter ces enfants à la lecture en organisant une séance de lecture du livre. Nous avons ensemble parcouru le livre intitulé une histoire du caméléon. Ces enfants qui connaissent bien le caméléon ont été surprises de son histoire à la fois horrible et amusante. Ils étaient très contents d’écouter cette histoire sur leurs modes de vie et du faite qu’il change de couleur selon le milieu où il se trouve. Les enfants se sont sentis heureux à la fin de l’histoire. Ils sont allés sur les étagères à la recherche d’autres livres.

Atelier de renforcement des capacités des gérants sur les outils de gestion et d’animation des bibliothèques #Burkina

Amis des bibliothèques de villages du Burkina Faso/ABVBF a organisé les 12 et 13 novembre 2021, à la salle de réunion de BKF de Houndé, un atelier de renforcement de capacités des gérants des bibliothèques de la zone du Tuy sur les outils de gestion et d’animation des activités dans les bibliothèques. Les gérants des bibliothèques communautaires de Niankorodougou dans la Léraba, de Humanitas à Bobo-Dioulasso, de Boni, Karaba, Dohoun, Béréba, Dimikuy et Sara ont pris part à cet atelier. Celui-ci entre dans le cadre des objectifs de ABVBF qui visent à renforcer continuellement les capacités des gérants des bibliothèques qu’elle appuie afin que ceux-ci soient aptes pour le bon fonctionnement des bibliothèques. Les participants et l’équipe de ABVBF ont revu à la loupe à toutes les étapes, les responsabilités et les rôles d’un gérant de bibliothèques, l’importance de la lecture, la collecte des données journalières, les animations quotidiennes, hebdomadaire et mensuelles, comment sensibiliser et mobiliser les communautés à fréquenter les bibliothèques et à lire, les rapports des mensuels et l’approches des autorités communales pour soutenir les bibliothèques. En plus, ils ont pratiqué certaines activités telles que : le jeu de scrabble, le jeu de mots croisés, le coloriage et la rédaction des rapports d’activités. Pour Kahoun Sibiri, gérant de la bibliothèque communautaire de Dohoun dans la commune de Houndé, cet atelier de deux jours leur a été bénéfique. Ils ont beaucoup de leur rôles et tâches en tant que gérants, de l’importance d’une bibliothèque et de la lecture pour les communautés et enfin les techniques de sensibilisations et d’animations. J’ai été bien motivé et encouragé dans ce que j’aime faire. Je mettrai en pratique les acquis de cet atelier au profit des utilisateurs de la bibliothèque de Dohoun.

Participation de FAVL-BF à la foire internationale du livre de Ouagadougou (FILO)

Du 25 au 28 novembre 2021, Amis des bibliothèques de villages africains/FAVL, a participé à la 16ème édition de la FILO qui s’est déroulée sous le thème : « Edition, marché du livre au Burkina Faso : enjeux, défis et perspectives ». L’équipe de FAVL-BF a exposé au grand public et aux visiteurs, les livres photos et les livres produits au centre multimédia de Houndé (CMH). En plus de l’exposition, elle a présenté FAVL un partenaire privilège de ABVBF (Amis des bibliothèques de villages du Burkina Faso) ses activités et ses objectifs. Elle aussi vendu des copies de livres produits au CMH. Durant cette FILO 2021, les membres de l’équipe ont eu des contacts avec des libraires, des éditeurs, des écrivains burkinabés et d’ailleurs, des professionnels et acteurs du livre. Les documents exposés ont été très apprécié par visiteurs. Nombreux sont les visiteurs qui ont trouvé ces livres bien adaptés aux communautés bénéficières notamment les jeunes lecteurs. Certains en ont payé des copies par contre d’autres ont félicité et encouragé l’équipe pour ce grand combat de promotion des bibliothèques et de la lecture. L’équipe a reçu des visites de certains acteurs du livre tel que : Le directeur général du livre et de lecture publique, le directeur bibliothèque nationale du Burkina, l’écrivain Ansomwin Ignace Hien, le maire de la commune de Rollo … Tous ont salué les efforts de FAVL-BF pour sa capacité, son expérience, son dévouement et son engagement pour la promotion de la lecture en milieu rural et semi-urbain. Il faut noter qu’en plus du staf FAVL-BF Ouaga, il y a eu la participation de Sidibé Dramane, gérant de la bibliothèque communautaire de Dimikuy dans la commune de Béréba et de Boué Alidou l’animateur de FAVL-BF venu de Houndé. Pour le gérant Sidibé Dramane c’est une première pour lui de participé à tel évènement et de rencontrer des écrivains, des éditeurs etc. Le coordonnateur national Sanou Dounko, s’est réjouie de la tenue cette FILO 2021. Elle a permis à son équipe d’exposer les livres produits, de vendre quelques copies, d’avoir des contacts avec d’autres exposants, de rencontrer et d’échanger avec des professionnels du livre. Cette participation de recueillir des suggestions très pertinentes sur les livres produits au CMH telles que : l’ajout d’un petit de livre à couverture des livres…