Nabié Gnouivoni, est le nouveau gérant de la bibliothèque de l’ONG Humanitas.

Titulaire d’un Baccalauréat et étudiant en première année de Lettres Modernes à l’Université Nazi Boni, Nabié Gnouivoni est devenu le 4 mai 2022, le nouveau gérant de la bibliothèque. C’est suite à un test de recrutement qu’il a été admis. Nabié est passionné de lecture. Avant de devenir gérant, il fréquentait cette bibliothèque. Après une semaine de prise de service, le coordonnateur de Amis des Bibliothèques de Villages du Burkina Faso a visité la bibliothèque. Celui-ci a constaté que la bibliothèque est bien nettoyée, les livres bien organisés, ce qui donne envie de faire une lecture sur place. Le coordonnateur de ABVBF lui a souhaité beaucoup de courage et aussi de continuer dans cette lancé.

Update from Ghana CESRUD library manager

Short report from Benedict Akana, CESRUD library manager:

Over the week, the library activities went smoothly. With reopening of schools the library is always busy, especially at Sumbrungu. I visited Sumbrungu community library, Sherigu community library and Gworie-kunkua community library. The group reading, individual reading, games as well as story telling was carried out effectively by the librarians. The attendance of week was very good. Some teachers and students used the library. Moreover, I paid various school heads in the west-B circuit visit to discuss with them the necessity to participate our library activities. I also spoke to the students about the library reader’s club (LRC) and majority expressed their interest to join LRC.

Résumé de la nouvelle Amour de jeunesse.

De Nadege Yabre, stagiaire ABVBF:

Amour de jeunesse est une nouvelle de Neya Babou dit Michou, l’un des pionniers de l’humour contemporain burkinabé. Il est membre fondateur du groupe humoristique Génération 2000. C’est son deuxième livre. Il est né le 20 septembre 1970 à Yamoussoukro en Côte d’Ivoire.

Ainsi, Amour de jeunesse est une nouvelle qui relate la vie de deux jeunes : Yannick et Reine. Le jeune garçon était un comédien, et c’est lors d’une fête organisée par les anciens élèves du lycée, que les deux tourtereaux se rencontrèrent. Ils font connaissances et tombent amoureux par la suite. Reine présenta Yannick à sa famille. Tous appréciaient le jeune à l’instar du frère de Reine. Celui-ci détestait le jeune garçon à cause de sa profession et fit tout son possible pour les séparer. Faustina, la sœur de Reine fit aussi tout son possible pour soutenir les deux amoureux.

Le frère de Reine envoya cette dernière à Bobo sous prétexte qu’elle allait y poursuivre ses études. Cet acte avait pour titre la séparation de nos tourtereaux. Mais, celui ignorait que Reine était enceinte. Avant de partir, la fille mis au courant son bien aimé de son état. La petite sœur aussi. Cependant, une fois au courant le frère ainsi que le cousin de Reine à Bobo font tout leur possible pour enlever la grossesse. Yannick de son côté, réussit sa carrière et sa bien aimée revint à Ouagadougou. Les deux se remirent ensemble. Le frère finit par accepter le jeune garçon comme son beau-frère.

Ne dit-on pas que l’Amour surpasse tout !

Mouna, non au mariage forcé, un recueil de nouvelles de Abakar Mahamat

resume de Mariam Sanogo

Mouna, non au mariage forcé est un recueil de nouvelles de Abakar Mahamat. Composé de deux récits, ce recueil a été publié en juin 2015. La première histoire de cet ouvrage s’intitule « Mouna ». En effet, Mouna est une jeune adolescente qui vivait dans un petit village. Elle est issue d’une famille aisée où elle perdit sa mère. Son rêve était d’aller à l’école afin de ressembler à Hinda Deby Itno, la première dame de la république tchadienne. Cohabitant désormais avec son père et sa nouvelle épouse, Mouna était maltraitée par celle-ci. Dans ce nouveau foyer, la jeune fille était considérée comme la domestique de la maison. C’était elle qui faisait le ménage, mais aussi le pâturage. Autrement dit, elle faisait tout ce que sa belle-mère lui demandait pour protéger le foyer de son père. Ainsi, elle voyait son plus grand rêve se brisé, et cela, du fait que tout le village croyait que la place d’une femme ne se trouvait que dans la cuisine. À ce récit s’ajoute un second qui traite du mariage forcé. Cette histoire s’intitule « Quand la vérité éclate ». En fait, il s’agit de Amira, une jeune fille qui a été promise en mariage à son cousin Salim. Soucieuse du bien-être de sa fille, Hawa, la mère de Amira s’opposa à cette union. Personne dans le village ne connaissait la cause du refus catégorique de Hawa. Cette décision surprit tout le village et ses environs puisqu’il était interdit à une femme de contredire son mari. Devenu la risée du village, Aziz, le père de Amira chercha à comprendre la réaction de sa femme. Mais, grande fut sa surprise de savoir que sa fille était amoureuse d’un autre homme. Furieux, il décida d’en finir avec sa fille et son amoureux. Mais, la mère soutenait toujours sa fille et disait que le mariage forcé était puni par la loi tchadienne.

Rapport de mission dans le Tuy avril 2022 #Burkina

Du 05 au 09 avril  2022, une équipe de Amis des Bibliothèque de Villages du Burkina Faso / ABVBF composée de son Coordonnateur Sanou Dounko et du stagiaire Karama Issa a effectué une mission dans la province du Tuy, région des Hauts-Bassins. Plusieurs activités ont été réalisées lors de cette mission.

Premièrement, ils ont organisé et animé une rencontre avec les gérants des bibliothèques de la zone du Tuy. Cette rencontre a eu lieu le 6 avril à la bibliothèque communautaire de Koho. Etaient présent à cette rencontre : les gérants des bibliothèques communautaires de Béréba, de Boni, de Dimikuy (2), de Dohoun, de Karaba, de Koumbia, l’animateur de ABVBF Boué Alidou par ailleurs gérant de la bibliothèque communautaire de Koho, le secrétaire général du CVD de Koho, et la directrice de l’école « A » de Koho. La première activité de cette rencontre a été une remise de livres reçus de FAVL à la bibliothèque communautaire de Koho. Cette remise a été faite en présence de la directrice de l’école « A » de Koho, Nahon Koroma et du secrétaire général du CVD de Koho, Yambio Biyo. Après cela, les gérants ont été invités à animer une séance de lecture guidée au profit des élèves invités de l’école « A ».  Cela a été fait dans l’objectif d’apporter des solutions à d’éventuels difficultés que rencontreraient les gérants dans la pratique de cet exercice. À cet effet, le Coordonnateur a prodigué des conseils aux gérants afin de leur permettre de s’améliorer dans la pratique de cet exercice. Ensuite, les gérants ont été initiés à la protection des livres. Mais avant cela, un lot de romans d’auteurs africains avait été remis aux gérants au profit de leur bibliothèque. Après une explication et une démonstration du Coordonnateur de la manière de protéger les livres, les gérants ont été invités à en faire autant pour les romans qu’ils venaient de recevoir. C’est le stagiaire qui a supervisé cette activité. Ayant réussi cette phase pratique, 4m de plastique adhésif ont été remis à chacun des gérant présent afin que ceux-ci, une fois rentrés, puisse protéger les livres présents dans leur bibliothèque. A l’issu de cette activité, une  discussion a été ouverte sur la création de club de lecture dans les différentes bibliothèques. Les gérants ont été invités à encourager les fréquents lecteurs  à s’organiser en club de lecture. Enfin, le point des divers a été le lieu pour le Coordonnateur d’encourager les gérants ayant fait du bon travail et d’exhorter les autres à plus d’ardeur et d’abnégation au travail. La parole a été donnée aux gérants pour s’exprimer à propos de leur bibliothèque, des activités menées, des difficultés rencontrées. C’est alors que la gérante de la bibliothèque de Koumbia a révélé l’état défectueux de certaines étagères et chaises de sa bibliothèque. Elle a également émis le besoin de certains livres fréquemment demandés par les lecteurs. Il s’agit entre autre de Crépuscule des temps anciens (dont elle venait de recevoir un exemplaire), Germinal, À l’ombre du vent, des livres sur les grossesses non désirées et l’excision…

Le lendemain de cette rencontre, c’est-à-dire le 7 avril, l’équipe a entrepris une visite dans les différentes bibliothèques. Ce jour, elle devait visiter les bibliothèques communautaires de Béréba et de Dimikuy. Malheureusement, pour indisponibilité du gérant, l’équipe n’a pas pu visiter la bibliothèque de Béréba ce jour-là. Elle s’est cependant rendue à la bibliothèque communautaire de Dimikuy. Une fois sur le lieu, après avoir échangé avec la gérante l’état de la bibliothèque et les activités réalisées, le stagiaire a soumis la gérante et la bibliothèque à une évaluation qui consistait à évaluer le fond documentaire et l’infrastructure de la bibliothèque ainsi que la gestion qu’en fait la gérante. Dans la soirée, elle s’est rendue à Houndé pour une rencontre avec Koura Donkoui, Bazoun Robert et Boué Alidou. Les échanges ont porté sur ABVBF, son fonctionnement, les difficultés rencontrées ; les livres CMH, la bibliothèque mobile Pénélope (BMP).

Le vendredi, l’équipe s’est rendue au Lycée départemental de Béréba afin de visiter leur bibliothèque. Malheureusement, celle-ci étaient fermée pour indisponibilité de l’intendant. Après cela, elle a essayé de rencontrer le préfet de Béréba. Malheureusement, il était indisponible. C’est dans la soirée que le Coordonnateur a finalement pu le rencontrer.

Le samedi matin, l’équipe a enfin pu visiter la bibliothèque de Béréba et la soumettre à l’évaluation. Elle a ensuite visité les bibliothèques de Karaba et de Dohoun, sur le chemin du retour. Une escale à Boromo a permis à l’équipe, plus particulièrement au stagiaire, de visiter le Centre de Lecture publique et d’Animation culturelle (CELPAC) de cette ville. La rencontre du gérant de ce Centre a permis de discuter sur fonctionnement du Centre, les activités réalisées, de la fréquentation du Centre.

Rencontre des acteurs de Amis des Bibliothèques de Villages du Burkina Faso / ABVBF avril 2022

Dans le cadre de la promotion du Centre multimédia de Houndé et de ses activités, le coordonnateur de Amis des Bibliothèques de Villages du Burkina Faso / ABVBF et le stagiaire ont eu une rencontre d’échanges avec d’autres acteurs de l’Association. Il s’agit de Koura Donkui, point focal de ABVBF à Houndé ; de Bazoun Robert, illustrateur  des livres CMH  et de Boué Alidou, animateur de ABVBF. Plusieurs points étaient à l’ordre du jour des échanges. Le premier point abordé et développé par le coordonnateur, Sanou Dounko, a concerné le fonctionnement de ABVBF. Il a informé les membres qu’à  partir de 2023, ABVBF deviendra une structure autonome et FAVL sera l’un de ses partenaires privilégié. ABVF devra donc trouver le moyen de vivre par ses propres moyens. Les différents acteurs ont été invités à réfléchir sur la question afin de trouver des solutions. Le coordonnateur a également évoqué le cas de production des  livres CMH pour cette année 2022. À ce propos, il a expliqué les difficultés rencontrées avec le financement reçu du Rotary International. En revanche, il a exhorté les acteurs à plus d’abnégation au travail afin de respecter le quota de production de deux ou d’un livre par mois. Le troisième point abordé concernait la reprise des activités de la bibliothèque mobile Pénélope. Il faille rapidement recruter un bénévole pour la reprise des activités. Pour ce faire, des coups de fil ont été passés sur le champ et Koura Donkoui a promis d’imprimer des documents à afficher dans les lieux publics et les centres de formation pour le permis. À l’issue des discussions, des perspectives sont ressorties : réfléchir à une formation des auteurs des livres CMH ; la proposition de construction d’un siège de ABVBF à Houndé ville (avec le soutien de la mine et de la mairie). Au niveau des divers, Koura Donkui a profité de l’occasion pour exprimer ses remerciements pour le soutien qu’il a eu à l’occasion malheureux du décès de son frère.

Achat de deux ordinateurs pour le Centre multimédia de Houndé

dav

Le Centre multimédia de Houndé se voit doté de deux nouveaux ordinateurs. En fait, dans le but d’améliorer la qualité des livres CMH, ABVBF a procédé au recrutement de deux nouvelles stagiaires. Pour leur permettre de travailler dans de bonnes conditions et efficacement, les ordinateurs nouvellement acquis seront mis à la disposition de chacune des stagiaires. En rappel, le projet des livres CMH a été initié pour permettre l’éclosion et la promotion de talents locaux dans le domaine de l’écriture et de l’illustration. Après l’achat d’une l’imprimante et le recrutement des stagiaires, l’achat de ces ordinateurs vient renforcer davantage les capacités du Centre multimédia de Houndé. Cela aura pour conséquence de permettre au centre d’être plus performant dans ses activités.

Don de livres à la bibliothèque communautaire de Koho #Burkina

Dans le cadre de la promotion des bibliothèques et de la lecture, FAVL apporte un soutien d’ordre matériel et technique à de nombreuses bibliothèques. C’est dans ce sens que la bibliothèque communautaire de Koho, dans la province du Tuy, a bénéficié d’un don de livre. Ce don d’environ 185 livres est composé  de romans, de bandes dessinées et de la littérature de jeunesse. La remise de ce don a été faite le 6 avril 2022 par le Coordonnateur de ABVBF, en présence de Nanwan Koroman, directrice de l’école « A » de Koho, de Yambiyo Biyo, secrétaire général du CVD de Koho, du stagiaire Karama Issa, de Boué Alidou animateur de ABVBF et gérant de la bibliothèque de Koho. Les autres gérants des bibliothèques du Tuy ont également pris part à cette cérémonie de remise. Pour la directrice, ce don est le bienvenu. En effet, en plus de venir enrichir le fond documentaire de la bibliothèque, c’est davantage d’opportunités qui amélioreront le niveau des élèves qui fréquenteront la bibliothèque. À ce propos, elle apprécie énormément l’existence de cette bibliothèque car c’est avec grande joie qu’elle constate l’engouement des élèves à chaque fois que les portes de la bibliothèque sont ouvertes. Le secrétaire général du CVD s’est dit animé des mêmes sentiments. Ils n’ont pas manqué de remercier FAVL et les autres partenaires qui ont travaillés à l’ouverture de cette bibliothèque. En plus de cette remise de livres à la bibliothèque de Koho, le  gérant de la bibliothèque et les autres gérants ont reçu chacun un lot de livres d’auteurs africains. Chaque lot est composé de romans et de littérature de jeunesse. Parmi les romans, on peut citer : Crépuscule des temps anciens de Nazi Boni, L’enfant noir de Camara Laye, Maïmouna de Abdoulaye Sadji, Sous l’orage de Seydou Badian qui sont des œuvres en grande partie demandées dans les bibliothèques par les élèves.

Deux nouveaux stagiaires à FAVL-BF, #Burkina

dsr

Amis des Bibliothèques de Villages du Burkina Faso / ABVBF est heureuse d’accueillir deux nouvelles stagiaires. Ce sont Sanogo Mariame, doctorante en Sciences du langage avec une spécialisation en Sémiotique et stratégies, et Yabré Nadège, étudiante faisant un master en Management culturel. Ce 09 mai 2022, elles ont signé leur contrat de stage d’une durée de trois mois. Ces deux stagiaires viennent ainsi renforcer l’équipe présente, toute chose qui ne manquera pas de permettre à la structure de tendre encore plus vers l’atteinte de ses objectifs. La contribution de ces stagiaires est principalement attendue dans le cadre de la révision et de la production des livres CMH, mais également dans toutes autres activés de la structure. Leurs connaissances seront indubitablement nécessaires pour l’amélioration de la qualité des livres CMH. En retour, elles sortiront de ce stage grandies avec de l’expérience et des compétences acquises. C’est donc un rendez-vous du donner et du recevoir qui est pris. Puissent-elles passer de bons moments, apprendre, grandir et faire grandir ABVBF !

Formation du nouveau gérant de la bibliothèque de Humanitas à Bobo Dioulasso

Le nouveau gérant de la Bibliothèque Humanitas de Bobo Dioulasso Nabié Gnouivoni, a reçu pendant la période du 06 au 08 mai 2022 un encadrement pour la gestion et le fonctionnement de la Bibliothèque. En effet, c’est sous la conduite de l’animateur Boué Alidou, qui a éclairé au gérant Nabié le rôle et les qualités d’un bon gérant de bibliothèque. Ainsi, les outils de gestion, le fonctionnement, la rédaction des rapports et les activités d’animations ont été l’une des points saillants de la formation. A la fin de la formation, le gérant se dit prêt pour la gestion de la bibliothèque. Nous lui souhaitons bon vent pour ses activités.