Visite aux bibliothèques dans le Tuy #Burkina

Une équipe de FAVL a fait la visite en juin 2018 dans certaines bibliothèques dans le Tuy. En effet, le samedi et le dimanche dans l’après-midi, l’équipe de FAVL a été dans les bibliothèques de Karaba et de Dohoun. Grande a été leur satisfaction de constater une forte présence de lecteurs dans ces bibliothèques en cette saison hivernale, surtout à Dohoun avec un bibliothécaire accueillant et disponible pour ses lecteurs de tous âges. La bibliothèque de Boni a également reçu la visite de l’équipe et quelques ouvrages illustrés. Là aussi les lecteurs faufilaient mais il était déjà presque l’heure que le bibliothécaire les a invités de revenir la prochaine fois. Il faut noter que ces lecteurs ne sont pas seulement des élèves ; mêmes des encadreurs y étaient et disaient être venus se cultiver. Si seulement les autres pouvaient suivre leurs pas.

Initiation à l’outil informatique des filles au CMH de Houndé

Le vendredi 8 juin, une équipe de FAVL s’est rendue à Houndé pour la deuxième phase de l’initiation à l’outil informatique des filles. L’atelier s’est tenu au sein du CMH le samedi 9 de 8h30 à 15h et le dimanche de 8h30 à 10h30. Au travers de cet atelier, les filles ont appris les bases de l’informatique pour utiliser sans efforts des ordinateurs Windows fixes ou portable. Elles ont également appris à manier le clavier et la souris, à créer des documents Word et les ranger dans des dossiers, les déplacer et les dupliquer. Cet atelier a été clos par une évaluation ; et de cette évaluation nous pouvons déduire des résultats satisfaisants. Le CMH étant ouvert elles peuvent continuer à se former et à se perfectionner.

S0472070 sm.jpg

Takam Tikou – Nouvelle édition – 2018 – “Histoires sans paroles “

Takam Tikou.  La revue du livre et de la lecture des enfants et des jeunes en Afrique, dans le Monde arabe, la Caraïbe et l’océan Indien.  Le dossier Histoires sans paroles s’intéresse à la lecture et la création de livres sans texte. À travers le monde, ces albums jouent un rôle essentiel notamment auprès d’enfants migrants ou réfugiés. Comment les choisir ? Comment les utiliser ? Takam Tikou explore ces questions pour vous.  Au sommaire :

  • La lecture de l’image est-elle universelle ?
  • Shaun Tan, le passeur d’images
  • Donner une voix aux images
  • Italie : des pistes d’animation pour les albums sans texte
  • Suède : les « Albums sans texte » continuent leur chemin
  • Histoires sans paroles : une sélection

Découvrez également de nouveaux articles dans les rubriques Vie des bibliothèques et Vie du livre : Paroles de bibliothécaires : “Notre objectif : intégrer toute la famille dans nos espaces”.  Cette nouvelle rubrique de Takam Tikou donne la parole aux bibliothécaires du monde entier. “Conakry, capitale mondiale du livre… africain pour la jeunesse : un temps exceptionnel en novembre 2017” Un colloque sur la littérature africaine de jeunesse, un salon international du livre pour enfants, des expositions, des ateliers… “Du local à l’international” À l’occasion de l’invitation de Sharjah (Émirats arabes unis) à LivreParis 2018, découvrez les actions menées en faveur du livre jeunesse et de la lecture dans cet émirat. “Quel lauréat pour le prochain Prix Jeanne de Cavally pour la littérature enfantine ?” Nous allons en Côte-d’Ivoire où se prépare la nouvelle édition de ce prix, dont le lauréat sera connu lors du Salon international du livre d’Abidjan (SILA), du 16 au 20 mai 2018.

Enfin, vous pouvez télécharger les dernières bibliographies présentant les nouveautés Caraïbe, Monde arabe et océan Indien.

Merci ambassade des USA pour l’appui au programme « Leaders are readers » dans 4 bibliothèques au Burkina Faso

Les rideaux pour le programme de lecture « Leaders are readers » organisé dans la province du Tuy par FAVL-BF sur initiative des premiers responsables de la bibliothèque de l’ambassade des USA au Burkina sont tombés. Ce sont au total 90 élèves des classes du premier et second cycle des communes de Bekuy (Sara) et Houndé (Dohoun) qui ont participé au programme. Durant 3 mois, chaque participant s’est investi pour lire soit 1 livre pour ceux ont moins lu ou 34 livres pour celle qui a plus lu. Les cérémonies de remise des prix ont été effectué en début de la semaine écoulée par Mme Ouédraogo/Lynn, responsable des espaces, du programme d’anglais et de la bibliothèque de l’ambassade des USA ; en présence de son bibliothécaire monsieur Gérémie Yaldia, du représentant national de FAVL-BF, des autorités communales, des proviseurs et des personnes de ressources. Elle a d’abord remercié tous ceux qui ont contribué au succès du programme, puis féliciter et d’encourager les participants à poursuivre la lecture. Chaque participant a reçu une attestation de participation et un lot de cadeaux en fonction du nombre de livres lus.  Les autorités et les personnes de ressources se sont réjouissent de belle initiative en témoigne le maire de la commune Bekuy qui dans son mot de clôture, a félicité l’équipe de l’ambassade et de FAVL pour cette belle activité autour de la lecture. Pour lui, c’est une initiative qui va amener les élèves à fréquenter les bibliothèque et à lire.  Les participants quant à eux, ont traduit toutes leurs reconnaissances à l’ambassade et à FAVL pour avoir mis le programme à leur disposition.

Visite à la mairie de Piboaré

En mai 2018, Dioni Aicha et Ouedraogo Salamata, la bibliothécaire de Pibaoré, sont allées rendre visite aux premières autorités de la commune. Ce fut l’occasion de les remercier pour leur engagement pour le rayonnement de la bibliothèque.  Aicha a écrit : « Le maire étant absent, nous avons été reçus par monsieur Zoungrana, le SG de la commune qui nous a rassuré que malgré les difficultés financières de la commune la bibliothécaire sera toujours payée. C’est sur ces mots réconfortants que nous avons pris congé du SG. En rappel, la commune de Pibaoré a été la première à prendre ses responsabilités pour la gestion de la bibliothèque dans le Sanmatenga. »

P1080361

Article de FAVL dans la revue BIBLIOTHÈQUE(S) de l’Association des Bibliothécaires de France

FAVL a fait un article pour cette édition.

L’Association des Bibliothécaires de France est heureuse de vous présenter le numéro 92/93 de sa revue professionnelle BIBLIOTHÈQUE(S). Le dossier de ce numéro est consacré à lathématique du congrès ABF 2018 : à quoi servent les bibliothèques ?, le focus est quant à lui un panorama de la situation des bibliothèques et de l’édition en Afrique francophone. À quoi servent les bibliothèques ?  Cette question dont la réponse peut sembler évidente est en réalité essentielle et d’actualité. En effet depuis plus d’un an, le rôle et le fonctionnement des bibliothèques sont analysés et discutés par le ministère de la Culture et les professionnel·les des bibliothèques. Le dossier tente donc de répondre à cette question grâce aux témoignages de bibliothécaires, d’élu·es et de leurs partenaires. Le focus cherche à donner une vision complète et documentée des réseaux des bibliothèques publiques et privées, des enjeux de l’édition papier et numérique et du rôle des associations professionnelles en Afrique francophone. C’est aussi l’occasion de mettre en lumière les différents partenariats entre les bibliothèques et les associations africaines et françaises. Dans la partie magazine, vous pourrez retrouver les rubriques phares de BIBLIOTHÈQUE(S) : Bibliomonde, Bibliothèques & inclusion, Le débat, Bibliothèques & numérique, Portrait, Les notes de lecture, Espaces et architecture … Avec une petite nouveauté : la rubrique Jeunesse(s) !  Le numéro 92/93 est d’ores et déjà disponible en version papier et en PDF interactif sur la boutique en ligne de l’ABF : http://abf.asso.fr/boutique/12-bibliotheques

Animation de la bibliothèque mobile BMP a Kaya au #Burkina

Dans le cadre de l’ouverture des activités d’animation de la bibliothèque mobile BMP, le chargé du programme Boué Alidou a effectué une mission du 10 au 14 juin 2018 à Kaya. Cette mission avait pour objectif de mener les activités de lecture avec les élèves des écoles du primaire de la commune de Kaya. Notons que trois écoles ont été d’abord choisies pour abriter cette phase d’expérimentation. Il s’agit de l’école centre A de Kaya, école centre B et enfin l’école satellite. Pendant trois jours, la BMP s’est rendue tour à tour dans lesdites écoles, munie de la littérature pour enfants pour leur permettre de passer quelques temps de lecture pendant les heures de repos. Dans ces écoles nous avons été bien accueillis par les enseignants et les directeurs. Il faut aussi noter que cette activité a vu la participation d’environ 350 élèves. Les élèves se sont rués à chaque fois sur les ouvrages à la recherche de leur livre préféré. Les livres photos, les livres de Fatou Keita et Aya de Yopougon étaient les plus convoités par les participants. A la fin de chaque animation, nous faisions une petite sensibilisation aux élèves sur l’importance de la lecture et sur l’entretien des livres.

Les enseignants et directeurs n’ont pas manqué de  nous donner leurs impressions. Ils ont tous salué l’initiative mais le regret de voir les élèves partir en vacances. Pour cette expérience nous avons constaté que les activités sont propices au dehors sous les arbres que dans une salle de classe. Un autre constat au niveau de la BMP est celui de l’insuffisance des nattes places assises pour les enfants.

Le dernier jour de nos activités, nous avons fait l’inventaire des livres de la BMP. Il ressort que pendant les trois jours d’animation, sur 242 livres au total, nous avons perdu 03 livres. Cela est dû aux animations dans la classe et les élèves qui viennent sur les lieux avec leurs sacs d’écolier. Il faudra plus de vigilance de l’animateur de la BMP pour arriver à minimiser cette difficulté. Je joins à ce rapport la fiche d’inventaire.

Visite aux bibliothèques communales de Kongoussi, Sabcé et Rouko #Burkina

Aicha Dioni, program officer de FAVL, écrit:

Le 23 mai à la bibliothèque communale de Kongoussi nous avons fait un jeu de mots-croisés avec les enfants présents à la bibliothèque. Il s’agissait de trouver des mots en lien avec les membres de la famille. Suite à cela, les enfants ont eu un rappel concernant les membres de la famille. Ils ont apprécié et ont prit chacun un exemplaire pour jouer avec leurs camarades. Ensuite ils ont prit connaissance des livres Chassana l’orpheline, La fille malheureuse et Pénélope du CMH. Les enfants ont apprécié les livres surtout que ceux sont des enfants comme eux qui ont écrit. Ils veulent également écrire des livres, ainsi nous avont eu deux titres qui sont : « Le gourmand du village » et « L’homme et le serpent ».

Le 24 mai à la bibliothèque de Sabcé ou j’ai échangé avec la bibliothécaire de Sabcé. En effet elle a un problème de salaire depuis quelques mois. Nous sommes allées à la mairie mais le maire et le SG étaient absents. Le comptable qui était présent dit ignoré la date de la session municipale à venir. La bibliothécaire a également posé le problème de la fréquentation car les enfants bien qu’ils soient proches de la bibliothèque ne veulent pas la fréquenté. Ainsi à la pause ils viennent mangé sur le hangar de la bibliothèque et nous avons profiter les inviter à entrer à la bibliothèque. On a d’abord commencé par une jeu de mots-croisés.

Nous avons fait une partie de scrabble avec la bibliothécaire Rosine. Ainsi elle a découvert de nouveaux mots tels que : bonus, hôte, drague, loge etc.

Le 25 mai à Rouko, nous étions avec Salimata à la mairie ou nous avons rencontré le maire. Il était question de la signature de la demande de fond, du renouvellement du contrat du bibliothécaire et du salaire du bibliothécaire. Le maire a promis de prendre attache avec son nouveau SG pour traiter la question. En compagnie du bibliothécaire de Rouko, Robert et Salimata, nous sommes allés chez le chef du village pour lui rendre ses photos. C’est toujours avec un accueil chaleureux que le chef nous a reçus dans son palais. Il nous a fait des bénédictions et espère voir le livre bientôt. Nous avons rencontré des élèves du secondaire qui sont vénus à la bibliothèque de Rouko pour voir les résultats du jeu-concours. Ils ont trouvé le jeu bien cependant il manquait plus de lecture et les prix étaient méconnus. Ces appréciations nous permettrons d’améliorer le jeu avec les années dans les prochaines éditions.

Participation de FAVL au congrès de l’ABF à La Rochelle

Les 8 et 9 juin 2018, le représentant national Sanou Dounko de FAVL-BF a participé au congrès des bibliothécaires de France sous le thème : A servent les bibliothèques. Plusieurs autres bibliothécaires et exposants venus des quatre coins de l’Europe ont également pris part audit congrès. Le représentant national de FAVL-BF et Pascaline Rouamba, point focal de FAVL à CRS ont fait une présentation des activités et à quoi servent les bibliothèques du partenariat entre Béoog Biiga de CRS et FAVL-BF. La présentation a suscité beaucoup d’intérêt pour les participants. Ils ont salué les efforts fournis pour contribuer à l’amélioration du savoir lire et écrire des élèves. En plus de la présentation, ce fut des moments propices pour le représentant et Pascaline de discuter avec les participants sur les préoccupations et défis de ces bibliothèques.  Pour le représentant de FAVL-BF, cette première sortie en Europe est a salué car elle marque un début de partage, d’apprentissage avec des professionnels du livre mais aussi de nouer des relations avec d’autres associations et ONG de promotion de la lecture.

Houndé multimedia center producing more books

The CMH has produced eight new books in the last several months.  Here are four of the titles, now printed and ready for distribution to all of the libraries supported by FAVL.

Thanks Rotary for supporting this effort to promote reading and libraries!

Baba, l’élève rappeur, new book from Houndé multimedia center #Burkina

A book written by Sylvie Koura and illustrated by Robert Bazoum, produced at the Rotary-funded Houndé multimedia center and to be distributed to libraries in Tuy province in Burkina Faso. Congratulations Sylvie and Robert!

rappeur baba extract

Camps de lecture 2018 organisés par FAVL-BF au #Burkina

Les camps de lecture 2018 organisés par FAVL-BF se sont déroulés dans la troisième semaine du mois de juin. 125 élèves des classes du CM1 et CE2 des communes de Pensa, Dablo, Bourzanga, Rollo et Zimtanga ont part. Animés par un staff compétent et expérimenté en la matière, les participants ont beaucoup appris sur la lecture, les jeux de distraction, le dessin, l’origami et des exercices physiques. Des visites d’encouragement des personnes de ressources, des autorités communales et des parents ont eu lieu durant ces camps.

Bibliothèques

Nombre de participants

Visites du maire ou SG Visites du CCEB ou autre de l’éducation Présence de l’animateur CRS Clôture en présence des parents et autorités
Dablo 25 S G mairie Non Oui Oui
Pensa 25 Représentant du maire Oui Oui Non
Bourzanga 25 Néant Néant Oui Non
Rollo 25 S G de la mairie Oui Oui Oui
Zimtanga 25 Néant Oui Oui Non

 

Premiers impressions des camps de lecture

Sanou Dounko écrit:

Selon le constat que j’ai eu sur place à Bourzanga, les campeurs ont passé de bons moments avec l’équipe d’animation du camp. Ils ont beaucoup lu et certains d’entre eux ont donné les titres de leurs livres préférés : Koura Bemavé ancien combattant à Béréba, Le jour du marché à bétail de Boussouma, Yaaba de Silmidougou, Sassana l’orpheline, Sinabani la petite dernière. Ils ont aimé aussi les chansons apprises pendant le camp et ils ont bien mangé. Tout est bien parti pour eux pour fréquenter la bibliothèque. Pour Niampa Adama ancien lecteur de la bibliothèque, les élèves ont amélioré leur niveau en lecture. Beaucoup lisaient sans bien regarder les premiers jours avant de lire mais à la fin du camp ils regardaient maintenant avant de lire en prononçant. Quant à la bibliothécaire, elle dit avoir eu a animé quelques activités notamment la sensibilisation sur l’entretien des livres, la lecture guidée.

A Rollo, j’ai pu échanger avec le staff du camp. L’enseignante dit avoir appris beaucoup parce qu’elle n’avait jamais participé à une telle activité. Pour elle, les autorités devraient pérenniser cette activité qui distrait les enfants en leur donnant le goût de la lecture. Le CCEB est venu féliciter l’équipe d’animation pour ce bon travail dont elle fait au profit des élèves. Il dit être disponible à accompagner les activités de la bibliothèque.

On a fait le dépôt de deux cartons à Bourzanga, Guibaré et Rollo des livres en langue nationale donnés par l’ambassade des USA.

A Nasséré, la bibliotheque a des difficultés. Je suis arrivé juste après le test de niveau des participants. Je suis parti dire bonjour au maire à la mairie ensuite je lui ai invité à venir encourager les campeurs. Il a désigné son secrétaire général qui est venu voir comment se passe le camp et encourager les participants. Il leur a prodigué des conseils nécessaires pour bien profiter du camp. J’ai suivi les activités de cette première journée. Mon appréciation est que l’animatrice a toujours des difficultés à gérer le camp et peut améliorer. Elle n’a pas dit à l’enseignant et à l’assistant ce qu’ils devaient faire. J’ai dont échangé avec les deux sur leur rôle pendant le camp. J’ai constaté également que la bibliothèque n’a pas été balayée et beaucoup de livres photos ont mis sur les étagères sans que leur reliure soit faite.