Premiers impressions des camps de lecture

Sanou Dounko écrit:

Selon le constat que j’ai eu sur place à Bourzanga, les campeurs ont passé de bons moments avec l’équipe d’animation du camp. Ils ont beaucoup lu et certains d’entre eux ont donné les titres de leurs livres préférés : Koura Bemavé ancien combattant à Béréba, Le jour du marché à bétail de Boussouma, Yaaba de Silmidougou, Sassana l’orpheline, Sinabani la petite dernière. Ils ont aimé aussi les chansons apprises pendant le camp et ils ont bien mangé. Tout est bien parti pour eux pour fréquenter la bibliothèque. Pour Niampa Adama ancien lecteur de la bibliothèque, les élèves ont amélioré leur niveau en lecture. Beaucoup lisaient sans bien regarder les premiers jours avant de lire mais à la fin du camp ils regardaient maintenant avant de lire en prononçant. Quant à la bibliothécaire, elle dit avoir eu a animé quelques activités notamment la sensibilisation sur l’entretien des livres, la lecture guidée.

A Rollo, j’ai pu échanger avec le staff du camp. L’enseignante dit avoir appris beaucoup parce qu’elle n’avait jamais participé à une telle activité. Pour elle, les autorités devraient pérenniser cette activité qui distrait les enfants en leur donnant le goût de la lecture. Le CCEB est venu féliciter l’équipe d’animation pour ce bon travail dont elle fait au profit des élèves. Il dit être disponible à accompagner les activités de la bibliothèque.

On a fait le dépôt de deux cartons à Bourzanga, Guibaré et Rollo des livres en langue nationale donnés par l’ambassade des USA.

A Nasséré, la bibliotheque a des difficultés. Je suis arrivé juste après le test de niveau des participants. Je suis parti dire bonjour au maire à la mairie ensuite je lui ai invité à venir encourager les campeurs. Il a désigné son secrétaire général qui est venu voir comment se passe le camp et encourager les participants. Il leur a prodigué des conseils nécessaires pour bien profiter du camp. J’ai suivi les activités de cette première journée. Mon appréciation est que l’animatrice a toujours des difficultés à gérer le camp et peut améliorer. Elle n’a pas dit à l’enseignant et à l’assistant ce qu’ils devaient faire. J’ai dont échangé avec les deux sur leur rôle pendant le camp. J’ai constaté également que la bibliothèque n’a pas été balayée et beaucoup de livres photos ont mis sur les étagères sans que leur reliure soit faite.

Debut des camps de lecture dans les bibliothèques du Bam et du Sanmatenga #Burkina

Les camps de lecture organisés par FAVL  ont débuté ce lundi 18 juin dans les bibliothèques des communes du Bam et du Sanmatenga. Cette 3è édition ne fait que susciter de plus en plus d’engouement chez les élèves, le corps enseignant et aussi chez les communautés en général. Comme ici à Dablo où les autorités coutumières sont venues encourager et féliciter les campeurs et leurs moniteurs. Cinq jours au cours desquels les enfants vont apprendre en s’amusant. Ce sont les enfants des communes de Dablo, Pensa, Rollo, Bourzanga et Zimtanga qui ont joyeusement accueilli les premiers camps.

Un retour difficile au village, new book for Houndé multimedia center

The team is working on a new book Un retour difficile au village with text by Juliette Koura and illustrations by Robert Bazoum.  Serious story, excellent illustrations, very local. Just what we hoped that the Houndé center would accomplish.  Thanks Rotary International and Rotary Sunnyvale (and other local Rotary clubs) and Charlie Wasser for the support!

retour au village extract

Rencontre avec Alizata Kouda de l’Association Burkinabè des gestionnaires de l’information documentaire

Sanou Dounko écrit:

Jeudi 21 juin 2018, j’ai eu un entretien avec Alizata Kouda dans son bureau. Elle est la Présidente nationale/Association Burkinabè des Gestionnaires de l’Information Documentaire (ABGID) En dehors de l’association, elle est Juriste  et conservateur d’archives de formation et Directrice des Archives et de la Documentation/Ministère de la Jeunesse, de la Formation et de l’Insertion Professionnelles.

Nous avons échangé sur nos associations.  Elle se dit très contente de savoir que FAVL existe et fait un très bon travail dont elle pourrait parler lors des rencontres sur le plan international.  Pour ce qui est de l’association ABGID dont elle est la présidente depuis 2004, les activités sont être autres l’organisation de rencontre annuelle, des tournées dans les ministères pour sensibiliser sur les documentations et les archives.

Je lui ai invité à venir connaître le bureau et qu’elle nous programme une visite dans une de nos bibliothèques ou bien assister à un camp de lecture. Un premier contrat très promettant car, elle dit avec notre expérience, nous serons bien placés pour parler de bibliothèque si l’association gagne une occasion.

Bilan de la formation de la nouvelle bibliothécaire de Namissiguima

Animateur FAVL Hervé Boué écrit:

La bibliothèque de Namissiguima renoue avec son public après cinq mois de rupture. Cela a été possible suite à des longues pour parlés entre le staff de FAVL et le maire de ladite commune. Suite a cela Ouédraogo Haoua fut désigné commune nouvelle bibliothécaire. Elle assurera cette tache juste pour la période de Juin à Septembre 2018 car Haoua est élève en classe de seconde au lycée municipale de Kaya. Le lundi, je suis allé dans la localité et reçu par la maire dans son bureau. Il en a fait appel a la nouvelle bibliothécaire et celui sortant et le rendez-vous est pris à la bibliothèque. Sur les lieux, le maire tenant les clés les remis à Koanda Zakaria et par la même occasion il donna l’ordre de faire nos activités et s’excuse pour des urgences dans son bureau. En présence et à la participation des deux nous avons réalisé l’inventaire des biens et du fond  documentaire. Les résultats de l’inventaire sont les suivants : 415 livres livrés depuis l’ouverture : 12 livres perdus et trois (03) autres rongés par les termites. Ce qui laisse 400 livres présents à la bibliothèque dont vingt-trois (23) sortit. Après cette séance nous avons rejoint le maire dans son bureau et c’est le bibliothécaire sortant qui lui remet le résultat et les clés. Le maire le félicite après prise de connaissance du rapport. Séance tenante la nouvelle reçoit officiellement les clés et c’est donc partit pour quatre mois.

Le mardi, nous avons commencé par le nettoyage, l’emplacement des étagères et des livres. Les affiches d’orientations sur les étagères ont été également renouvelées pour un bon cadre. Selon sa mission durant les quatre mois elle a bénéficié d’une journée d’encadrement sur les outils suivants : le cahier de présence, de fréquentation de l’usager et des visiteurs. Il faut noter qu’elle recevra les livres mais pas de sortis. Permettre les consultations sur place et entre autre la sécurité des livres et la propreté de la bibliothèque. Des exercices pratiques ont été faites jusqu’à la fermeture aux environs de 17h. NB La bibliothèque sera ouverte deux jours par semaine. Le mardi et jeudi de 13h-17h soit en moyenne cinquante pour cent des heures normales.

Bilan des activités de la bibliothèque de Bougounam au #Burkina

Pour ce mois de mai la bibliothèque de Bougounam a reçu 634 lecteurs répartis comme suite : enfants 537 dont 242 garçons et 295 filles, adultes 97 dont 30 hommes et 67 femmes. Notons que ces lecteurs s’intéressent presque aux différents genres littéraires présents dans la bibliothèque, mais la plus prisée est la littérature africaine avec 73 sorties, ensuite la littérature française avec 33 sorties. Les bandes dessinées ne sont pas en reste ainsi que la littérature anglaise. La bibliothèque a également accueilli de nouveaux adhérant de tout âge. En outre le bibliothécaire a mené d’autres activités telles que la lecture libre, le dessin libre, et lecture a haut voix (C’est L’épervier et la mère poule qui a été présenté aux lecteurs de bas âge).  Le bibliothécaire a fait une sensibilisation sur le danger de la montée dans les arbres. Vu que c’est la  période des karités et des raisins sauvages ce thème est le bienvenu!

Le bibliothécaire pour donner le bon exemple, chaque mois lit un ouvrage. Son roman lu ce mois-ci s’intitule Nini de Abdoulaye Sadji.

Rapport d’activités de la bibliothèque de Kiembara au #Burkina

Le bibliothécaire de la commune de Kiembara a mené des activités avec les enfants. Tout d’abord, profitant d’une très grande présence des enfants, il y a eu l’organisation d’un jeu de carte regroupant 33 participants dont 9 garçons et 24 filles. Le but de ce jeu est de les permettre de se distraire et se familiariser les uns aux autres. Ils étaient contents de participer au jeu,  un jeu de réflexion et de ruse. Ensuite, le bibliothécaire à procéder à une activité d’opération de calcul. Cette activité avait pour but de tester le niveau des enfants, s’il révisait quelques fois la table de multiplication. Il y a eu au total 47 participants (19 garçons et23 filles). Tous étaient contents car une très grande majorité avait de bonnes notes. En plus, le bibliothécaire a mené une activité de dessin. Cette activité avait pour but de déceler les talents et pour que les enfants sachent bien dessiner. Il y a eu la participation de 10 élèves (7 garçons et 3 filles). Tous ont été félicités par le bibliothécaire car ils avaient fait chacun de très beaux dessins. Pour finir, on constate que la bibliothèque de Kiembara a été fréquentée par au total 263 personnes pendant le mois de mai.

Re-ouverture de la bibliothèque de Namissiguima au #Burkina

Après plusieurs discussions avec le maire de la commune de Namissiguima, la bibliothèque est finalement ouverte en ce début du mois de juin. Une volontaire du nom de Ouédraogo Haoua assure la gestion jusqu’en fin septembre. La bibliothèque sera ouverte les mardi et jeudi de 13h à 17h.   Le maire dit avoir fait une demande auprès de la DPPENF du Sanmatenga pour une mise à disposition d’un enseignant d’ici la rentrée scolaire 2018-2019. Il a trouvé une volontaire en attendant les affectations des enseignants.

Activités de la bibliothèque mobile Pénélope au #Burkina

Le lundi 11 et mardi 12 juin 2018 a marqué le départ des activités de la bibliothèque mobile Pénélope. Deux écoles de la commune de Kaya ont bénéficié de cette activité : Il s’agit là de l’école primaire centre A et centre B de Kaya. Ces deux jours d’animation de la BMP ont permis d’enregistrer environ 296 fréquentations. Il faut noter que l’activité de la première journée du lundi 11 juin 2018 a été faite dans une salle de classe avec les élèves de la classe de CE2 de l’école centre B. La seconde activité s’est tenue ce mardi 12 juin 2018 avec les élèves des classes de CE2 le matin et CP2 le soir sous un arbre dans la cour de l’école. Cette activité d’animation a permis au staff de relever déjà des points positifs notamment la participation et la discipline des élèves, la bonne collaboration des enseignants mais aussi les points à améliorer dans le futur : augmentation des ouvrages pour enfants ; augmentation des places assises (nattes ; bancs). La fin des activités a toujours observé une séance de sensibilisation des participants sur l’importance de la lecture et l’entretien des livres.

Visite à la bibliothèque de Rollo #Burkina

Le 6 juin, Guy Roland s’est déplacé à Rollo pour rencontrer le maire et le SG. Ils ont discuté à propos de l’avenir de la bibliothèque ainsi que des pièces comptables. Le maire l’a rassuré de son implication pour le rayonnement de la bibliothèque. Bonne nouvelle—des dons de livres sont attendus de la part du maire ! Il a aussi fait la collecte des informations pour la bonne tenue du camp de lecture. Il a aussi fait la vérification de l’état de récupération des livres en retard (il y en a environs une vingtaine).

Lancement de la Bibliothèque Mobile Pénélope #Burkina

Malgré un départ difficile–vue le retard dans la réunion des documents nécessaires pour la lancée de l’opération–la Bibliothèque Mobile Pénélope (BMP) est presque prête à démarrer ! Le 9 mai, Guy Roland a discuté avec un agent de la police nationale pour poser le problème du déplacement de la BMP. Il s’est renseigné à propos du processus pour passer les contrôles de police et de douane. Nous sommes enthousiastes d’annoncer que le début probable des activités de la BMP sera cette semaine.

Pénélope à Kaya

Une rencontre de relance des bibliothèques de la commune de Béréba au #Burkina

Les bibliothèques de Béréba et de Dimikuy dans la commune de Béréba fonctionnement au ralenti. La principale cause est que, la mairie n’a pas pu prendre en compte les frais de motivation des bibliothécaires dans le budget communal. Pour relancer leur bon fonctionnement, le maire de ladite commune, son secrétaire général et moi avons eu une rencontre d’échanges le mardi 22 mai au sein de la mairie. Durant une heure et demi, nos échanges ont abouti à des propositions de perspectives de résolution qui sont entre autres : la prise en compte d’une ligne budgétaire dans le budget supplémentaire de la commune, le reversement des frais de cotisation de la CNSS de la gérante de Béréba et, enfin une soumission d’une demande de recrutement d’un bibliothécaire à un des partenaires de la commune. Le maire et son secrétaire général, ont salué cette visite d’échange et se disent conscients de l’importance et l’impact des bibliothèques ouvertes depuis 2001. Au sortir des échanges, le maire a véritablement aimé et apprécié le livre photos sur Dissan B Gnoumou maire de la commune urbaine de Houndé. Ensemble, nous allons lever les défis.

Bereba-Marie sm

Visits de Alidou Boué de FAVL aux bibliothèques de Kongoussi et Zimtenga #Burkina

La période 23 au 26 mai 2018 a observé ma mission à la bibliothèque de Zimtenga. La journée du mercredi 23 mai, j’ai tout d’abord fait escale à Kongoussi. La bibliothèque étant fermée, j’ai fait un encadrement à l’animatrice Korbeogo Salimata sur ces activités, comment faire le bilan de la journée et les rapports du mois. Ensemble nous avons d’abord énumérer un certain nombre d’activités prioritaires lorsqu’elle va dans une bibliothèque. La vérification des outils de gestion, la propriété de la bibliothèque, la situation des livres en retard, la fixation de différentes plaques indicatrices, la vérification de l’enregistrement des nouveaux livres dans le registre, le cachetage des livres, les activités d’animations et les pièces justificatives au niveau des mairies. Faire un petit rapport d’activités à chaque sortie dans une bibliothèque. Un exemple de rapports d’activités a été amendé. La journée du 24 mai 2018, je suis allé à Zimtenga. Là-bas, j’ai eu les activités avec les élèves du primaire pendant la récréation. Après cette activité, j’ai vérifié les outils de gestion qui étaient bien remplis. Six livres en retard plus d’un mois. Le bibliothécaire dit avoir arrêté pour l’instant les sortis depuis quelque temps pour faire rentrer ces livres en retard. Après je lui ai fait des observations de faite du manque des activités d’animations programmé à la bibliothèque. J’ai saisi également l’occasion pour faire une visite de courtoisie au 1er adjoint et au SG de la mairie pour signaler ma présence pour les activités à la bibliothèque. Ils se disent ravi de la visite et des activités qui seront menées. Cette journée s’est terminée par la préparation de la bibliothèque pour mettre la peinture. C’est le lendemain 25 mai que je mis la peinture de cette bibliothèque. Nous avons fait passé deux couches de la peinture blanche et couper la banderole en bas par la couleur verte. C’est une bibliothèque qui est vraiment haute ; mais avec nos efforts tout s’est bien passé. La bibliothèque a retrouvé de nouveau un bon éclat.

Bilan de la semaine de l’animateur Hervé Boué au Burkina

Le mardi j’étais dans la bibliothèque de Ziga. Le bibliothécaire et moi avons échangés sur les points suivants :  Les livres hors de la bibliothèque sont nombreux mais pas en retards car les enseignants et le bibliothécaire entretien de bonne relation et il y pas d’inquiétudes sur leur retours. Il faut noter que les livres détenus par le secondaire sont tous de retour.   Nous avons aussi trouvé un peintre locale pour le revêtement de la bibliothèque. Mr Marcelle nous a fait son devis et compte faire le travail en deux jours si le devis est approuvé.  NB Le hangar de la bibliothèque servait depuis trois semaines de classe pour les élèves du cm1. Cela est dû à des travaux de réfections de leur salle dans l’école.

Le mercredi je me suis rendu à Barsalogho pour le cachetage des livres, constater les travaux de la peinture. Les travaux sont bien faites seulement que des mesures de protections de la terrasse n’ont pas été prises et qui laisse voir des taches par endroit. J’ai demandé au bibliothécaire d’essayer de nettoyer ces endroits. Les livres disponibles à la bibliothèque ont été cacheter. J’ai également eu un entretien avec des élèves de troisième du continuum. Elles sont des filles qui arrive vers midi à la bibliothèque et se dirige directement vers les puzzles et prennent une la carte du Burkina et l’autre de l’Afrique. Au cours de nos échanges elle dise qu’elles viennent de fermer les cahiers de leçons après un long temps. Donc elles sont venus se distraire par ce jeu qui est une autre manière de s’instruire pour maîtriser ces cartes géographiques.

Le jeudi j’ai visité la bibliothèque de Pensa et récupérer les copies du jeu concours pour la correction a Kaya. Les livres hors bibliothèque étaient de six. Après cela et avec quelques élèves du primaire j’ai fait une séance de sensibilisation sur la fréquentation de la bibliothèque. A travers cette séance les enfants ont compris que réviser ses leçons ou lire un livre ne se fait pas seulement pendant l’année scolaire. Mais c’est à tout moment et que la bibliothèque est là pour les aider donc c’est pour eux.