Rapport de la visite de sondage à Koho au Burkina Faso

Dans le cadre du projet de bibliothèque à Koho commune de Houndé, l’animateur de FAVL Boué Alidou a effectué une visite à Koho le mercredi 19 décembre 2018. L’objectif de cette visite, est d’aller s’enquérir de la réalité des actions sur le terrain. C’est aux environs de 9h00 que je fis accueilli par le secrétaire général du CVD monsieur Yambouyo Boué. Après les présentations, j’introduis l’objet de ma visite. Je fus conduit chez le président Yambouyo Karafa. Nous fumes les salutations et connaissances comme le veux les traditions bwamou. Je réintroduis une fois de plus l’objet de la visite au président en présence du secrétaire. Mes préoccupations pour cette visite étaient de savoir d’abord s’ils sont informés du projet de bibliothèque à Koho, qu’est-ce qu’il pense de ce projet et leur participation pour la réussite de ce projet. Les deux hommes étant des personnes scolarisés, m’ont d’abord rassuré qu’ils ont été informé par la mairie à propos du projet de bibliothèque dans leur village; et un site a été pour l’instant identifier pour l’abriter. Ils ont ensuite témoigné leur joie et leur souhait pour que le projet puisse voir le jour. Le président du CVD s’est rapidement lancé en faisant un petit exposé sur l’importance de la lecture ; qui permet aux hommes de voyager, de connaître les cultures d’autre pays , être informé des nouvelles et aussi elle contribue énormément à la réussite scolaire. Selon le président et son secrétaire, leur participation est de garantir un local abritant la bibliothèque, aidé à sensibiliser la population sur l’importance de la lecture et aussi rechercher les donateurs pour appuyer la bibliothèque en termes de documents. Ils ont ajouté que la mairie compte organiser avant l’ouverture de cette bibliothèque une assemblée générale avec la population pour mieux expliquer le projet. Après ces commentaires, ensemble nous nous sommes rendus à l’école A de Koho pour échanger avec le directeur. Il faut noter que cette école se trouve à proximité du site que vais certainement abriter la bibliothèque. Nous fûmes accueillis par le directeur de cette école monsieur Tiéri Daouda. Pour lui c’est un projet à applaudir depuis son entendement par le biais du CVD, la mairie et par Sanou Dounko lors de sa mission à Koho. Il a ajouté comme quoi la lecture est la clé de tous. Elle sera vraiment la bienvenue pour améliorer leurs résultats scolaire et leur faciliter de faire d’autres activités comme des concours de lecture inter-classes déjà initié l’année passée dans cette école. L’équipe est allée ensuite sur le site visiter le bâtiment. C’est une vaste salle que je trouvai avec plusieurs fenêtres qui permettront une bonne aération de cette bibliothèque. Les latrines y sont bien situées à côté du bâtiment. Pour moi, le bâtiment est bien approprié pour une bibliothèque (salle aéré et bien spacieuse, et situé à côté des premiers consommateurs qui sont les élèves du primaire).

Update report on happenings in CESRUD/FAVL community libraries in Ghana for the month of December

The month began well with records of continual good libraries usage in the three respective communities libraries. Attendance to the libraries has increased significantly since the beginning of the month. The reason for the significant increases in libraries attendance are as follows:

1. Organization of group readings in the respective libraries led by the Library’s Coordinator and the respective librarians in the first and second weeks.
2. Visit to nearby schools by the Coordinator and the respective librarians talking to students /pupils on the importance of visiting the libraries to read or learn.
3. Students /pupils preparations towards their End of First Term Exams.
4. Games and videos shows.
5. Riddles and story telling.
6. The replacement of new fans, louvres blades, curtains and other works making the libraries (the Sherigu Library in particular) a more conducive place for reading.

The night sessions libraries attendance is equally very encouraging as patrons visit the libraries in their good numbers to read or learn in preparation for their exams. The Bolgatanga Polytechnic Students also maximize the usage of the Sumbrungu Community Library in particular to prepare for their exams.  In conclusion, CESRUD/FAVL Ghana’s Community libraries are operating well, I do post photos of most of the libraries activities and my tours on the libraries mission on my Facebook page. I am happy you follow almost all the posts with likes, encouraging comments and sharing some.

Reading promotion in Rouko, Burkina Faso… promotion de la lecture au Burkina

Yanogo Wenceslas est un professeur de français au lycée départemental de Rouko dans la province du Bam. Passion de sa profession, il encourage ses élèves à lire surtout les œuvres qui sont à leur programme scolaire. Lors de ma mission de supervision à la bibliothèque la semaine passée, j’ai eu à le rencontrer à ladite bibliothèque.  Dans nos échanges, il fait savoir qu’il a demandé à ses élèves en classe de 6eme et 5eme de lire deux œuvres au programme. Ces œuvres sont L’aventure d’Albarka de Andrée Clair et de Boubou Hama et Lettre de mon moulin de Alphonse Daudet.  En tant que professeur de français, il a le devoir d’encourager les élèves à lire. La commune ayant une bibliothèque communautaire, il trouve très intéressant de diriger les élèves vers cette bibliothèque et les conseiller à lire. Lire un roman au programme ne suffit pas. Il faut être capable après la lecture de : donner le titre de l’œuvre, son auteur, la date de publication si possible, le genre de littérature, les personnages principales et secondaires. Ensuite, il faut noter durant la lecture les mots difficiles pour les rechercher dans le dictionnaire, les expressions ou citations, ce qu’on a aimé ou pas. Cette méthode permet à l’élève au fur et à mesure d’avoir un bon niveau en vocabulaire, en expression et en raisonnement.  Il souhaite que la bibliothèque de Rouko soit ravitaillée suffisamment en œuvres au programme afin que les élèves puissent avoir de quoi lire pour le programme mais aussi avoir le goût de la lecture.

M Yanogo et ses eleves sm

New books for Rouko library – FAVL-BF fait une remise de livres à la bibliothèque communale de Rouko

Dans la matinée du mardi 15 décembre 2018, aux environs de 9 heures, à la bibliothèque de Rouko, en présence de quelques lecteurs et du bibliothécaire, un lot d’une quarantaine de livres d’auteurs africains a été remis à Sawadogo Alimissi premier adjoint au maire pour la bibliothèque. Ce don de livres s’inscrit dans la dynamique de FAVL-BF à soutenir et appuyer les bibliothèques de son réseau. Monsieur Sawadogo, s’est d’abord adressé aux lecteurs en leur encourageant à fréquenter la bibliothèque mais aussi à s’intéresser à la lecture avant de féliciter FAVL-BF pour son accompagnement à travers ce geste de don de livres. Cela est un acte fort, qui interpelle le conseil municipal à prendre plus d’engagement, de responsabilité et d’implication dans gestion et la pérennisation de la bibliothèque communale de Rouko. Kinda Robert, bibliothécaire de ladite commune, se dit très conforté de ce don de livres qui sans doute, va attirer plus de lecteurs au sein de la bibliothèque.

Basic platform for community library activists in African countries

Community and public libraries in most African countries get (actually) very little public support. Most African governments have yet to demonstrate tangible support for reading and public libraries.  Here are our suggestions for minimal support for existing community libraries. And of course, such a program of support would have some criteria for defining what is a community library. my suggestions would be: library owned and managed by some unit of government or non-profit organization; open to public; paid librarians at least 50% time; librarian has some kind of certification (a minimal certification is fine, no need for an advanced library degree in a village community library); some threshold of size and impact (I would suggest 500 books of reasonable quality, serving a potential reading population of at least 1000 people).

Five things government can do to support libraries:

1) Librarian salaries to be covered by local government (about $1000 per year per library)
2) Funds for book purchases ($500 per year would be a good start)
3) Training for librarians to better promote reading (some kind of certification program) ($300 per librarian, one time)
4) Regular supply of all school textbooks ($500 each year)
5) Annual conference of all librarians ($100 per librarian)

And in French:

1) Les salaires des bibliothécaires seront couverts par le gouvernement local
2) Fonds pour l’achat de livres
3) Formation pour les bibliothécaires afin de mieux promouvoir la lecture (une sorte de programme de certification)
4) Fourniture régulière de tous les manuels scolaires
5) Conférence annuelle de tous les bibliothécaires

Sumbrungu smjpg

Visite de supervision des bibliothèques de Dohoun et Karaba et Boni, au Burkina Faso

Pendant la période du 3 au 8 décembre 2018, les gérants des bibliothèques communautaires de Dohoun, Karaba et Boni ont reçu la visite de l’animateur de FAVL Boué Alidou. Ses bibliothèques qui depuis 2015 à 2018 ont observé une baisse d’intensité dans la supervision de leurs activités se maintiennent aussi bien dans leur gestion et fonctionnement. Le moment est venu ; les activités d’animation reprendront pleinement du service. Ainsi, ce mercredi 5 et samedi 8 décembre 2018, il a été reçu par des bibliothécaires pour une prise de contact. Plusieurs point ont été revus et discutées pour leurs mises à jour effectives notamment les outils de gestion, les programmes d’activités mensuelles, le suivi et la récupération des livres en retard et les rapports d’activités. Cette visite a été également une prise contact avec les premiers responsables des écoles et CEG pour échanger sur les impacts positifs de la lecture sur les élèves et les bibliothèques en particuliers. Pour les bibliothécaires, ce retour est la bienvenue pour la suite des activités des bibliothèques.

What is new at FAVL Burkina Faso?

What is new at FAVL Burkina Faso?

Sance_de_lecture sm• We have received a generous donation to work with the village of Koho to help start a library to honor the memory of the donor’s beloved godmother, Clarice Weiniger. The mayor of Houndé (the rural commune in which Koho is located) has received our initial proposal and budget estimate. He and his staff, and councilors from the Koho community, will talk with the director of the gold mine that operates near Koho and which is a partner for many village projects. The Rural Council’s budget session was Monday, November 20th. They apparently had some disagreements over general village development policy with the mine, and so development projects are on hold… we have asked them for clarification to move forward with the library.
• We are proceeding to re-open the community library in Ouargaye. The mayor has been unwilling to establish a budget line for a staff person to be the librarian, preferring instead to use a succession of interns, national service personnel, or “volunteers” (often someone from the community who has finished secondaray school and wants some professional work experience, expecting to receive informal cash payments from the office of the mayor). Such a volunteer has now been recruited by the mayor, and will be trained by FAVL-BF staff in the coming months.
• The FAVL-BF staff visited the library of Niankorodougou in the far south of Burkina Faso. Everything was operating normally and the librarian is paid regularly from the mayor’s office. They have started a reading club!
• The FAVL-BF team is continuing conversations with CENALAC, the government library support organisation. CENALAC has been allocated a budget of 500,000 FCFA per library (about $1000) per year for supporting library operations. They are not transparent how they spend those funds, however. We would like the 34 FAVL-supported libraries to become part of that network and be recognized as community libraries by CENALAC. The new director of CENLAC was open to the idea but pessimistic that the government would increase funding.
• The Hounde multimedia center (FAVL-BF local book production unit) has produced a new series authored by Koura Sylvie: Békila va à l’école, Békila fête la fin de la saison pluvieuse, Békila voyage, Le retour de Békila du village, and Békila apprend le lavage des mains. Sylvie also really likes reading the Harry Potter series!

Repairing fans and windows Sherigu library, Ghana

The issue of non functioning fans at the Sherigu library was worked on yesterday Dec 10. Three new fans (AL-RAS fans) were fixed replacing the old ones. Ten louvre blades were fixed with other carpentering works. The librarian, Miss Cecilia Adombila, the library committee, some teachers of the St. Peter and Paul Academy School who were around with some of their pupils who witnessed every single work at the end were very happy and appreciative to FAVL/CESRUD for coming to their aid. The patrons were more particularly happy saying they can now concentrate when learning or reading, no more sweating or suffering from heat when in the library. Together with the librarian, the committee members, the library users we are grateful and thankful to FAVL team for this support.

Students in Nassere library with their books for the week, Burkina Faso

Nassere library is one of the few in Burkina Faso where the librarian has been made an “agent communalnassere library 2018” so he is now a full-fledged employee of the commune. he does a good job promoting the library.

 

La commune de Rollo s’engage pour la pérennisation de sa bibliothèque au Burkina Faso

La commune de Rollo située dans la province du Bam a bénéficié d’une bibliothèque communale. Celle-ci est le fruit du financement du projet Béoog Biiga II en partenariat avec Amis des bibliothèques de villages africains/FAVL-BF. Durant quatre ans, la bibliothèque a bénéficié du soutien financier et technique du partenariat BBII-FAVL. La phase II du projet Béoog Biiga a pris fin au mois de septembre 2018. Pour pérenniser cette bibliothèque, le conseil municipal de Rollo dirigé par Djibril TALL a pris ses responsabilités en reversant la gérante de la bibliothèque KINDA Adissatou comme agent communal. Elle bénéficie désormais des avantages des agents communaux. Toute l’équipe de FAVL-BF salue cet engagement et souhaite que les autres communes bénéficiaires emboîtent le même pas que Rollo.

Day to day business of the bureaucracy supporting village libraries

This is what FAVL staff in Burkina Faso do, every day. Telephone communications with librarians. Negotiating, cajoling, partnering, problem-solving, reassuring.

  • In Pobé-Mengao, Konfé Amidou is doing well. With the closing of high schools due to terrorist threats, students are rare in the library. Some come to take books for home reading. He avoids regrouping given the insecurity in the area.
  • In Tikaré, the the librarian’s work contract has ended since September 2018. The contract has not been renewed. The mayor told the librarian that he would like to negotiate with their French “twin city” partner so that he can take charge of the librarian. For the moment, the librarian does what he can while waiting for the mayor’s feedback.
  • In Guibaré, the council has planned a budget line until the end of September 2019. The council intends to negotiate with the primary inspectorate so that it can manage the library. Discouraged, the librarian does the minimum. I encouraged him to do his best so that the council could recognize these abilities. To take a salary that he does not deserve would be to harm the commune.
  • In Ziga, the budget line has been retained for the librarian salary. The mayor has promised to engage the librarian in time as a communal agent, but it is only a promise. As for the library, the librarian receives nearly 40 visits by and about 10 books are checked out each day.
  • In Béréba, Alidou is planning to meet the mayor of Bereba to see what has happened with their efforts to re-open the Bereba and Dimikuy libraries. The mayor has been dragging his feet, and despite promises of other local government officials, nothing is done, despite the “Friends of Bereba” group in Ouagadougou saying they would pay part of the librarian salary.

staff_en_rencontre sm

Une équipe de FAVL-BF à la bibliothèque ICCV Nazemsé

Le mardi 4 décembre 2018, une équipe de FAVL-BF composée du Sanou Dounko représentant national et Tiaho François Xavier comptable assistant de programme a visité la bibliothèque Initiative Communautaire Changer la Vie (ICCV) Nazemsé. A notre arrivée aux environs de 11 heures, nous avons été reçus par le staff sur place. Ensuite, nous avons pu visiter toute la bibliothèque en commençant par l’espace pour enfants avec des nattes, celui des adultes avec les différentes étagères et l’espace des études. Comme dans la plupart des bibliothèques au Burkina Faso, celle de ICCV Nazemsé a un fonds documentaire bien varié (livres d’auteurs africains, européens, des manuels scolaires, des albums, des livres pour enfants…). Il est également organisé des séances d’animation de contes, de dessins, de création, du théâtre, de la danse et bien d’autres activités pour attirer les tout-petits à la lecture. Les frais d’abonnement varient entre 100 à 1000 francs CFA par an.

Pour cette première visite de l’équipe de FAVL-BF, un lot de 28 livres produits a été remis à la bibliothèque. Ces livres sont produits par le centre de production de FAVL-BF dénommé Centre Multimédia de Houndé (CMH). Ce geste a pour objectif d’encourager les enfants à aimer la lecture et ainsi favoriser le partenariat entre acteurs de promotion de la lecture au Burkina Faso.