Formation du bibliothécaire de Kiembara au #Burkina

L’assistant chargé du programme BOUE Alidou, a effectué le mardi 27 mars 2018 une mission à Kiembara dans la province du Sourou. L’objectif de cette mission était de former le bibliothécaire de Kiembara sur les outils de gestion de la bibliothèque et les activités d’animations. Pendant deux jours de formation, le bibliothécaire Niamoukara Seydou Corneille appris de façon théorique et pratique comment utiliser les outils de gestion de la bibliothèque et les techniques animations avec les enfants. La bibliothèque rentrera pleinement dans ses activités début avril 2018. Pour l’heure, le bibliothécaire se dit confiant et prêt pour bien gérer la bibliothèque.

Rapport de la rencontre mensuelle des bibliothécaires #Burkina #lwili

Mardi 27/3/18 s’est tenue au centre Saint Martial (Kongoussi), la rencontre mensuelle des bibliothécaires. Y ont pris part 17 bibliothécaires (FAVL-beoog biiga), celui de Béléhédé, le staff de FAVL, 2 animatrices CRS (CEB de Kongoussi), le bibliothécaire de la DPEPPNF-Sanmatenga. Furent absents les bibliothécaires de Korsimoro (manque de car), Tikaré (maladie) et Namissiguima (expiration du contrat).

Le 1er point abordé a été celui de la collecte des données du mois de mars et bilan global des usagers enregistrés (FY 2018). Les chiffres sont passés à 23183 avec 11362 F et 11821 H pour les deux provinces d’octobre à mars 2018.  Puis ce fut le partage du bilan global des inventaires réalisés dans les bibliothèques courant ce trimestre. Si certains ont été félicités pour le bon suivi des livres (Pensa, Ziga), cela n’a pas été le cas pour d’autres notamment en ce qui concerne les livres en retard excédant 1 mois et le nombre de nouvelles pertes. Il s’agit des bibliothécaires de Guibaré,Tikaré,Dablo, Rouko,Piaboré qui ont été interpellés à prendre les dispositions urgentes et nécessaires visant la récupération des livres en retard. A propos, il a été convenu de partager ce bilan avec les premiers responsables des communes pour attirer leur attention et espérer plus d’implication de leur part. La question des outils de gestion a été largement abordée avec le rappel suivi d’exercices pratiques sur les cahiers d’activités et de compte. Les bibliothécaires ont été interpellés et invités à accorder plus de sérieux dans le renseignement de ces outils essentiels pour une bibliothèque. En outre, le rappel a été une fois de plus fait sur le versement mensuel des recettes des frais d’abonnement contre délivrance d’une quittance dûment remplie par les services comptables de la commune.

En ce qui concerne les clubs de lecture, le bilan a été dressé sur leur mise en place et fonctionnement (cf tableau ci-dessous). Il ressort que la grande majorité a pu installer ces clubs toutefois l’accompagnement des clubs du secondaire par un moniteur s’avère difficile dans la plupart des cas. Pour le primaire, les bibliothécaires ont été invités à assumer ce rôle provisoire en attendant le volontariat d’un moniteur. En tout état de cause, le rôle, les responsabilités et surtout l’approche des futurs moniteurs ont été discutés pour faciliter l’effectivité de la mise en œuvre de ces clubs. Par ailleurs, ensemble nous avons formulé des amendements visant le bon déroulement du jeu concours.

Avant de clore la rencontre avec le volet anecdotes et « success stories » visant à étoffer la rédaction du bulletin Echos des bibliothèques, nous avons effectué une simulation de rôle dans lequel le bibliothécaire devrait se défendre quant à une éventuelle décision funeste du conseil municipal de fermer sa bibliothèque. Les bibliothécaires ont effectué ce travail en petits groupes à travers lesquels, des raisons valables et pertinentes ont été trouvées pour empêcher cette décision.

Rapport de Hervé Boué sur activités des bibliothèque dans le Sanmatenga #Burkina

club_de_barsalogho smLe 4 avril a eu lieu à Barsalogho la toute première rencontre avec les membres du club de lecture pour le compte du primaire. Sur les douze inscrits neuf ont répondu à ce rendez-vous. Durant une quarante minutes nous avons échangés sur deux points :
Ils se sont concerte et le nom du groupe est désormais Les travailleurs de Barsalogho centre. Dans la même dynamique de concertation les jours et heures des activités ont été arrêté et c’est les mercredi soir et samedi matin soit deux fois dans la semaine. On peut dire que ce premier contact a eu des effets positifs sur ces enfants car en partant ils ont demandé les Planètes j’aime lire. Le moniteur il s’agit d’un enseignant stagiaire de l’école centre qui s’appelle Elisé et qui s’est donné volontaire pour cette activité car c’est pour la bonne éducation des enfants mais va contribuer à la maîtrise de son domaine.

Le 5 avril je suis allé à Pissila. Dans cette bibliothèque il n’y a pas de difficulté en tant que tel; ma visite a permis d’échanger avec le bibliothécaire. Une vingtaine de livres en retard et selon lui il sera dans les établissements pour la récupération car a l’approche de l’arrêt des notes il est prudent de réclamer les documents. Une activité à laquelle il souhaite ma présence. On a aussi échangé sur son projet de changement d’horaires de la bibliothèque. Ensemble nous avons trouvé bon de parler de cela au premier adjoint ou au SG. Un bien fondé de ce changement doit être expliqué à ces autorités pour susciter leur adhésion. Quant au futur programme, je lui demandé de vraiment mettre l’accent sur les temps libres des élèves et fonctionnaires.

Dans la soirée je suis allé à Pibaoré rencontrer les moniteurs des clubs du collège. Il faut signaler qu’il y a deux clubs qui attendaient des moniteurs. Il s’agit de Sawadogo Mahamoudou et Idrissa Sawadogo tous de la classe de première. L’entretient a duré 30 mn car il devrait rejoindre leur école. Mais les démarches premières que j’ai suggérées étaient de rencontrer les membres des clubs pour le choix du nom, les jours et heures de séances.

Le 6 avril je suis allé fixer la plaque de Barsalogho qui n’était toujours pas fixé et continuer à Pensa pour les dernières démarches de la journée de bibliothèque ambulante qui sont entre autres le choix des livres le moyen de transport des livres.

Petit résumé de Ce que femme veut Dieu ne veut pas toujours de Youssouf Sawadogo #Burkina

L’animatrice FAVL Korbéogo Salimata nous envoie sa petit résumé d’un livre qu’elle a lu dans la semaine.

Ce que femme veut Dieu ne veut pas toujours de Youssouf Sawadogo. Une histoire théâtrale après quatorze ans de vie conjugale le couple Yande n’avait toujours pas d’enfant. Pour cette raison, Timpoko la femme quitta Yande son mari pour prendre un deuxième mari croyant que c’est ce dernier qui lui fabriquerait un enfant. Tous deux ils s’enfuient hors du pays. Malheureusement son deuxième mari trouve la mort, et elle la maladie. Elle décida enfin de revenir sur ces pas auprès de son premier mari. Celui-ci lui
accorda son pardon et la prit. Personnellement j’ai aimé le roman car l’auteur nous enseigne beaucoup de chose à travers son œuvre.

Animation à la bibliothèque de Rouko #Burkina

Korbeogo Salimata nous informe!

Le 4 Avril 2018 je fus à la bibliothèque de Rouko; d’abord j’ai récupéré les bordereaux puis enregistrer les nouveaux livres photos puis le relevé les numéros. Ensuite avec l’arrivé des enfants j’ai fait des activités de lecture de la page 6 de Planète Okapi Quand je serai grand après cette lecture la même question fut posé au participants et chacun de dire ce qu’il deviendrait. Ensuite un jeu de carte fut abordé et là, il a eu plus d’une trentaine d’enfants qui ont participé et il fallait jouer à tour de rôle pour permettre à chacun d’y avoir accès. J’ai terminé ma journée à la bibliothèque par une séance de conte et un jeu de Sudoku avec les enfants du club de lecture.

Visite a Napalgué du bibliothèque ambulante #Burkina

Déplacement à Napalgué le 21 mars environ 30km du centre de Kaya pour l’animation du bibliothèque ambulante. Même modus operandi ; les enfants émerveillés à la vue des livres, participatifs lors des interactions. A la fin, la fameuse question : « Ne pourriez-vous pas nous laisser les livres ? » Nous leur répondons que cela ne se pouvait pas pour l’heure mais vu l’engouement, la formule est en réflexion pour y remédier.  Nous avons pu toucher près de 300 élèves en tout.

Mission a Kiembara par rapport à la réouverture de la bibliothèque #Burkina

Notre mission a Kiembara le 22 mars nous a permis d’échanger directement avec madame le maire par rapport à la réouverture de la bibliothèque. Sur ce, elle a pu trouver un volontaire pour assurer la gestion. Sur place, un inventaire a été fait en sa présence. En ce qui concerne la prise en charge (frais de motivation) nous avons longuement discuter là-dessus. Pour elle, les 25 000 sont élevés comme frais de motivation mensuelle. FAVL pourra payer mais après les 6 mois, il sera un peu difficile à la mairie de supporter si toutes fois ce n’est prévu dans le budget. Nous avons fait un déplacement à Tougan rencontrer le contrôleur financier. Ensemble, nous avons exposé notre difficulté. Après une longue discussion, il a finalement accepté que la mairie prévoit ces frais de motivation dans le budget supplémentaire. Avant de partir, nous avons dit au bibliothécaire d’ouvrir la bibliothèque pour les consultations internes en attendant qu’Alidou vienne la semaine prochaine pour une formation suivi de sensibilisation dans les établissements. Nous sommes passés dire un bonjour au CCEB de Kiembara. Il a apprécié notre passage et se dit disponible à nous accompagner.

Visite à la bibliothèque villageoise de Bougounam

La bibliothèque villageoise de Bougounam a reçu le mercredi 21 mars 2018 en son sein une mission de supervision de FAVL. La mission composée du représentant National Sanou Dounko et de l’assistant program officer Boué Alidou a d’abord fait escale à Gourcy pour échanger avec le secrétaire général de la commune sur la question de cession de la bibliothèque de Bougounam à la commune de Gourcy. Nous lui avons un briefing sur l’implantation de la bibliothèque et son fonctionnement. Ces échanges avec monsieur Zanré (le SG) ont permis d’aboutir à des solutions encourageantes pour sa pérennisation. La mission a remis une lettre pour le projet de signature de la convention de gestion de la bibliothèque. Le SG a souhaité une collaboration dans la gestion la bibliothèque communale de Gourcy qui peine à mieux fonctionner.

La mission a échangé avec le bibliothécaire Zébret Moumini sur les activités de la bibliothèque et avec le conseiller de Bougounam Zébret Ali pour la bonne suite de la gestion. Nous leur avons parlé de la convention de la cession de la bibliothèque à la commune de Gourcy. Chose qu’ils ont bien apprécié parce que cela permettra à la mairie de prendre en charges des petites comme les facture d’électricité et bien d’autres. Sur les préoccupations de la bibliothèque, monsieur Ali Zebret souhaite une amélioration du fonds documentaire, avoir plusieurs exemplaires des livres les plus lus et refaire la sape de la bibliothèque. Sur la question de la sape, le bibliothécaire a fait un devis de 43000 francs CFA. Nous allons lui envoyer le montant pour lui permettre de faire les travaux.

Visite à Bangtogdo avec les bénéficiaires de la bourse Chelsea Detrick

Le samedi 24 mars, FAVL a effectué un déplacement à Bangtogdo, un village environnant de Ouagadougou. Nous nous sommes entretenus avec les bénéficiaires de la bourse Chelsea Detrick. Cet échange a lieu chaque mois, et consiste à discuter avec ces élèves du secondaire sur les ouvrages qu’ils ont lus. Les ouvrages étaient différents, chacun a partagé le contenu de son livre avec les autres. Il y avait comme ouvrages L’as du lycée, La légende de l’Abyssa et Comment vivre en société. Le but de cet exercice est de leur inculquer le goût de la lecture, améliorer leur diction et la prise de parole en publique.
Des devinettes, des jeux de sons, de cartes nous ont permis de nous détendre lors de cet échange et de le clôturer avec le sourire aux lèvres.

Remise de livres à la bibliothèque de Ziga

remise de poster à ZigaUn lot de 13 livres photos, et de Planète « j’aime lire » et « Okapi » ont été remis à la bibliothèque communale de Ziga. En plus des livres la bibliothèque a reçu un poster de Dim-Delobsom. premier écrivain du Burkina Faso. C’est une bibliothèque très bien entretenue et un bibliothécaire très organisé que l’équipe a eu l’honneur de visiter. Il prend très bien soin des lieux, et l’équipe a tenu à le féliciter pour ses efforts. Les échanges avec lui ont permit de faire le point des clubs de lecture et de leur activité. En effet il ressort que la participation est légèrement au-dessus de la moyenne. (En moyenne nous avons constaté 8 /12 sont assidu aux activité). Ses trois clubs (deux du primaire et un du secondaire) fonctionnent assez bien. Cette semaine, tous les clubs ont lu et échangés sur les planètes. Le club du secondaire a reçu un extrait du roman, Le silence des déshérités de Marie Danielle Aka qui fera l’objet de la discussion prochaine.

Visite de supervision à la bibliothèque villageoise de Pobé Mengao au #Burkina

La période du 20 au 23 mars 2018, une équipe de FAVL dans le suivi des activités des bibliothèques, a effectué une visite de supervision à la bibliothèque villageoise de Pobé Mengao. Ce fut l’occasion pour l’équipe de FAVL de mener des activités au sein de cette bibliothèque notamment l’inventaire des livres de la bibliothèque et des activités d’animations de lecture aux côtés du bibliothécaire Konfé Hamidou. En effet, les élèves qui étaient venus pour passer quelques temps de lecture à la bibliothèque ont bénéficié de cette animation de lecture avec l’équipe de FAVL. Des conseils sur l’importance de la lecture leurs ont été prodigués pour les encourager à fréquenter la bibliothèque.

Participation à une activité de bibliothèque ambulante a Korsimoro

L’activité de bibliothèque ambulante prévue dans un village à 3 km de Korsimoro s’est tenue en présence du bibliothécaire, de l’équipe de FAVL et de l’ensemble du corps enseignant de l’établissement. L’activité s’est déroulée sous l’ombre des arbres dans la cours de l’école. Les 150 élèves qui constituent l’effectif des 6 classes de l’établissement, ont passés du temps à lire la variété de livres que le bibliothécaire a apportés. Comme dans les autres écoles, les livres photos ont été très appréciés par les enfants mais aussi le corps enseignant. Le directeur de l’école s’est personnellement investit pour encadrer les enfants pendant la séance de lecture. A la fin de l’activité, il a traduit sa vive félicitation à FAVL pour le travail abattu et invité ses élèves à découvrir la bibliothèque.

Rapport de animateur Hervé Boué dans le Sanmatenga au #Burkina Faso

Rapport de animateur Hervé Boué dans le Sanmatenga.

Le mardi je suis allé déposer les livres photos, planète enfant et journaux OKAPI a Pibaoré. Dans cette bibliothèque nous avons procédé directement à l’enregistrement des livres dans le registre de la bibliothèque pour rafraîchir celle numérique à la coordination. Il faut noter que dans la matinée j’étais à Pissila pour voir comment mes suggestions faites au bibliothécaire sont suivis. Et j’ai trouvé qu’elles prises en compte. En allant à Pibaoré, j’ai fait un arrêt à l’école de Kaoguin-sanrgo et échanger avec le directeur pour le lendemain. Selon lui il tenait à l’activité.

Le mercredi nous sommes arrivés le matin trouver que tous les enseignants étaient prêts. Les livres ont été répartis comme suit : les livres photos pour le CP1 et CP2, les livres CMH et planètes j’aime lire pour le CE1 et CE2, OKAPI, PERSONNAGES CÉLÈBRES et planètes enfants étaient destinés au CM1 et 2. Les enseignants ont également eu droit au ouvres africains sur une étagère pliante ou on pouvait voir Seydou B, Esaïe B Coulibaly, Nazin Boni, William Combary, Fréderic Titinga. Par classe nous avons regardé les images, lu ensemble, échangé et donnér des informations sur les livres et la bibliothèque de leur commune. A la fin de notre séjour dans l’école le maître de CP1 qui c’était engagé a présenté les livres aux enfants s’est abonné et son œuvre préféré est : A la croisée des chemins de William Combary et le directeur a pris : Ainsi on a assassiné tout le mossé de Fréderic Titinga. Il faut noter que cette école a pour effectif 259 élèves.

Le jeudi je suis allé déposer les livres photos et Okapi a Pensa, procédé a la fixation de la plaque et de l’enregistrement des livres photos. J’ai voulus aussi finalisé les photos pour le livre mais dans la famille concernée il y avait des funérailles. Le vendredi je suis revenu à Barsalogho pour la fixation de la plaque et la récupération du rapport physique du rapport de Février 2018 et des numéros attribués aux livres photos.

Le samedi je suis allé à Pibaoré pour la rencontre des deux clubs de lecture dont la bibliothécaire disposait. En fin de compte la rencontre n’as pas eu lieu pour des raisons peut connus. Su les invités cinq ont répondus alors pour ne pas rater mon déplacement et ma journée j’ai fait une séance de conte que nous avons lu dans planètes enfants:  Le margouillat, dame tortue et la poule. Ce conte a pour leçon de moral d’éviter le gain facile. Après cette activité j’ai installé la station de lavage des mains qui sans doute va éviter de salir les livres et quand j’ai fini j’ai trouvé les élèves en train de faire de l’origami pour décorer la bibliothèque et ils disent avoir vu la procédure dans les Planètes qu’ils viennent de lire.