Echange téléphonique avec le gérant de la bibliothèque communautaire de Mané

Gérant de ManéCe 13 mai 2020, dans le cadre de ses activités de supervision des activités dans les bibliothèques soutenues par FAVL, Sanou Dounko, a eu un échange téléphonique avec Ouédraogo Salfo, gérant de la bibliothèque communautaire de Mané dans la province du Sanmatenga ; région du Centre-Nord. En effet, la commune de Mané a bénéficié d’une bibliothèque communautaire sur appui financier du projet Béoog Biiga phase II de Catholic Relief Services avec l’expertise technique de l’association amis des bibliothèques de villages africains/FAVL. La bibliothèque est fréquentée par les communautés bénéficiaires. Les données collectées durant la période de novembre 2019 à mars 2020 se résument ainsi qu’il suit : 35 abonnés tous des élèves du secondaire, 171 sorties de livres dont la majeure partie sont des œuvres d’auteurs africains et 2203 inscrits pour les fréquentations. En plus des données, le gérant organise les mercredi et samedi des séances d’animation avec les enfants sauf le mois de mars ou les séances ont été suspendues pour les raisons de lutte contre la pandémie du coronavirus. N’ayant pas de statut pour le moment, Salfo le gérant, dit avoir perçu mensuellement ses frais de motivations sans difficultés et cela va se poursuivre jusqu’au mois d’octobre 2020 selon le secrétaire général de la mairie. Par ailleurs, il a souligné de passage qu’il a été informé par le secrétaire général de la mairie du fait que le conseil municipal serait à pied d’œuvre pour l’engager comme un agent communal si toutefois le contrôle financier approuvait les documents de son engagement. En cas de non approbation pour cause de limite d’âge, il se verra remercier conformément à la législation.

Communication téléphonique avec le gérant de la bibliothèque de Nasséré, #Burkina

Le 12 mai 2020, le représentant national de FAVL-BF, a eu une communication téléphonique avec Sawadogo Mahamadi, gérant de la bibliothèque communautaire de Nasséré dans la province du Bam. Cette communication entre dans le cadre du suivi et l’appuis des bibliothèques soutenues par FAVL-BF. Il est ressorti de leur communication, que l’insécurité a baissé ces temps-ci dans la zone et de nombreuses familles se sont retournées au village. La vie reprend son cours petit à petit et les agents de la mairie ont repris leur service. La mairie fonctionnement normalement. Les établissements sont fermés. La bibliothèque quant à elle, est toujours fermée. Discrètement, le gérant fait des prêts externes de livres aux lecteurs qui lui font la demande. Pour le gérant, cette manière permet aux lecteurs d’utiliser les services de la bibliothèque sans attirer l’attention des mauvaises personnes qui sèment la barbarie dans la zone. Les communautés souhaitent de tout cœur retrouver la quiétude d’antan. Pour terminer, le gérant engagé comme un agent communal ne rencontre pas de difficultés en matière de son salaire.

Travaux de réfection et électrification  à Béréba

FAVL-BF est en train d’aménager la maison de Michael Kevane et Leslie Gray a Béréba pour l’utiliser comme antenne de FAVL pour mieux promouvoir les bibliotheques et la lecture dans le Tuy. Voici les rapports de l’animateur Boué Alidou.

Le lundi 11 mai 2020 a été marqué par ma sortie à Béréba. L’objectif de cette sortie était de rencontrer les prestataires chargé notamment de la construction de la maisonnette à compteur, réparation de la maison et le menuisier pour le plafonnage du bâtiment. Le maçon Koura Soungalo a inspecté les différentes chambres pour voir les petits problèmes d’écoulement de l’eau. Il a suggéré faire changer un chevron de 7m dont à vue d’œil ne semble plus être durable compte tenu de l’écoulement de l’eau lui. Il compte également renforcer le petit mur en haut du toit par du ciment pour éviter tout écoulement d’eau dans la maison. Parlant de magasin, il dit couvrir les chevrons avec de l’huile de vidange et renforcer le reste par du ciment pour chasser les termites. Il a fait un devis de 23350F CFA pour la réparation du bâtiment et 91600 pour la maisonnette.
Quant au menuisier, il a lui aussi visiter les chambres, prendre des mesures dans les chambres comme au salon. Il a fait un devis de 452250F. Ma mission ce jour-là a connu la une visite chez le chef coutumier pour lui informer de la situation de l’électrification du bâtiment. Il a bien accueilli la nouvelle en disant que Béréba a besoin du développement. Tout ce qui vient à Béréba dans le cadre du développement est la bienvenue. Le président CVD était en déplacement à Maro pour des funérailles et j’ai donné l’information à son secrétaire. Le maire lui aussi absent ; il serait informé à mon prochaine visite même s’il faudra le faire au téléphone.

La journée du 14 mai 2020, j’ai fait un déplacement de Houndé avec un prestataire pour le vitrage selon lui, ce n’est pas prudent de laisser une personne prendre les mesures car le vitrage demande beaucoup de vigilance. A Béréba, ce prestataire a pu voir le bâtiment et faire ses mesures. Il a également donné un devis si besoin était pour le vitrage. Selon lui, le vitrage peut se faire avec les cadres en fer c’est-à-dire perforer le mur et mettre les cadres. Ou soit en aluminium ou on ne fait que vicer au mur. Le montant du devis s’élève à 360000f CFA. Cette journée a connu l’arrivée des agrégats (sable) pour les réparations du bâtiment, la construction de la maisonnette. J’ai eu aussi un accord avec un commerçant de la place pour la demande de certains matériels de construction en cas de besoin et en respectant le devis. Les travaux proprement dite commencent jeudi avec la réparation du bâtiment. La journée du 15 mai 2020 a eu comme activités le suivi et la récupération des devis du chantier. Des courses effectuées au niveau de la SONABEL pour mieux réglementer le devis et des communications avec Béréba pour le suivi et l’avancement des travaux.

Méthode de distribution de Echos des bibliothèques de FAVL

Amis des bibliothèques de villages africains/FAVL, dans le cadre de la promotion des bibliothèques et de la lecture, a initié un bulletin dénommé Echos des bibliothèques. Ce bulletin est une lettre d’information qui permet à FAVL d’informer les lecteurs des bibliothèques, les communautés, les maires et conseillers municipaux, les partenaires et les collaborateurs de ses différentes activités menées dans les bibliothèques qu’elle soutient. Rappelons que ces bibliothèques ont pour objectifs de promouvoir la lecture en milieux communautaires, contribuer à donner le goût de la lecture et favoriser une amélioration de la qualité de l’éducation, permettre aux usagers et communautés de développer des capacités intellectuelles capables de participer à une économie d’innovation. C’est aussi, l’occasion pour FAVL de remercier tous les partenaires, les donateurs, les collaborateurs, les maires et conseillers municipaux, les enseignants, les usagers et toute la communauté de leur soutien quotidien pour la bonne marche de ces bibliothèques. Pour distribuer ce bulletin, FAVL envoie par mail, la version numérique aux collaborateurs, partenaires, donateurs et maires dont il dispose les adresses électroniques. La distribution dans les bibliothèques et autres services de la version physique se fait à travers l’envoi de colis aux gérants des bibliothèques situés dans les chefs-lieux de province par les transporteurs. Lorsque ces gérants reçoivent les courriers, ils les déposent dans les casiers des mairies au niveau du Haut-commissariat de leur province. Cette stratégie permis aux responsables du service courrier des mairies de récupérer les colis et les remettre à leur gérant pour distribution.

Communication avec le SG de la mairie de Boni concernant la bibliothèque #Burkina

Ce 11 mai 2020, le représentant national de FAVL-BF, a eu une communication téléphonique avec monsieur, Tarnagda Arouna, secrétaire général de la mairie de Boni. Cette communication fait suite à l’envoie par mail, d’une lettre de recommandation faite par FAVL pour la réouverture de la bibliothèque communautaire de Boni fermée en mis mars pour les raisons de lutte contre la propagation de la maladie du coronavirus. Etant donné que les autorités gouvernementales ont suspendu la quarantaine et levé certaines barrières, FAVL à travers une lettre, recommande au conseil municipal la réouverture de la bibliothèque pour permettre aux usagers de retrouver les livres. Monsieur Tarnagda dit avoir accusé la réception de la lettre. Pour l’instant, il va travailler avec le premier responsable du conseil municipal pour trouver au moins une station de lavage de mains, du gel hydro alcoolique et du savon pour mettre à la bibliothèque. Aussi, il pense doter le gérant de cache-nez pour qu’il se protège pendant la réception des lecteurs. Cette mesure permettra de mettre en pratiques les mesures d’hygiènes édictées par le gouvernement. Il a par ailleurs, demandé le soutien de FAVL pour le gel ou du savon. Le représentant de FAVL lui a rassuré la disponibilité de FAVL pour l’acquisition du savon.

Communication avec la gérante de la bibliothèque de Sabcé #Burkina

Superviser, accompagner, encourager, motiver et suivre les activités des gérants dans les bibliothèques sont entre autres les appuis de FAVL aux bibliothèques du centre-nord. C’est dans ce cadre que Sanou Dounko, représentant national de FAVL-BF a eu une communication téléphonique avec Ouédraogo Rosine, gérante de la bibliothèque communautaire de Sabcé dans la province du Bam. Au téléphone, Dounko a appris avec la gérante que la bibliothèque fonctionne normalement malgré la pandémie du coronavirus. Le nombre quotidien des usagers a diminué. Seul les prêts externes sont autorisés. Les données du mois d’avril se résument comme suites : 5 abonnés dont 3 filles et deux garçons, 40 fréquentations et 14 sorties de livres.  La gérante a souligné également qu’elle n’a toujours pas eu de statu. En plus, elle n’a rien perçu comme frais de motivation depuis le mois juillet 2019. En ce moment, elle multiplie les visites à la mairie pour plaider auprès du conseil municipal.

Communication avec le secrétaire général de la mairie de Bekuy #Burkina

Le 7 mai 2020, le représentant national de FAVL-BF Sanou Dounko, a fait la connaissance par téléphone de monsieur Sanou César, secrétaire général de la mairie de Bekuy. Dounko a rappelé à M. Sanou les clauses de la convention de transfert progressive de la bibliothèque de Sara à la commune de Bekuy en insistant sur le rôle de FAVL dans le partenariat. Ils ont échangé sur la réouverture de la bibliothèque communautaire fermée le 17 mars pour des raisons de lutte contre la maladie du coronavirus. A ce sujet, le secrétaire ne reconnaît pas avoir reçu du maire des informations relatives à la fermeture de la bibliothèque. C’est plutôt la gérante qui a pris cette initiative de fermer la bibliothèque après une communication avec l’animateur de FAVL et aussi, l’imposition de la quarantaine qui ne facilitait pas les vas-et viens. Il a prévu donc rencontrer et discuter avec la gérante sur le respect des aspects administratifs et surtout le respect des heures d’ouvertures de la bibliothèque. En rappel, la bibliothèque est située dans le village de Sara à 10 kilomètres du chef-lieu de commune Bekuy.  Le représentant lui a donné l’information relative à la lettre de recommandation de FAVL de voir la bibliothèque de leur commune rouvrir à bonne date. Le secrétaire général s’est réjouie de faire la connaissance du représentant national de FAVL-BF et garde l’espoir de maintenir une communication constante. Sur la fonctionnalité de la bibliothèque, il a dit qu’étant donné que la gérante est engagée comme agent communale, la mairie lui a accordé les journées de jeudi et de vendredi pour s’occuper de la gestion de la bibliothèque. Par rapport à la lettre de recommandation, il en parlera avec le maire.

Communication avec la secrétaire générale de la mairie de Koumbia

Le représentant national de FAVL-BF a eu ce 6 mai 2020, une communication téléphonique avec la secrétaire générale de la mairie de Koumbia dans la province du Tuy. Leur communication a porté sur la réouverture de la bibliothèque communautaire fermée en mis mars passé pour les raisons de lutte contre la propagation de la pandémie du coronavirus. Vu la suspension de la quarantaine et la levée de certaines barrières restrictives des libertés par les plus hautes autorités du gouvernement, le représentant de FAVL lors de cette communication, a informé la secrétaire générale d’une lettre de recommandation en cours auprès du conseil municipal pour la réouverture et la reprise des activités au niveau de la bibliothèque tout en respectant les mesures édictées par le gouvernement. En attendant que la lettre physique soit transmise, le représentant a souhaité envoyé par mail la version numérique. La secrétaire générale s’est dit satisfaite du maintien de communication entre les deux partenaires. En ce concerne la lettre de recommandation, elle en parlera au premier responsable du conseil municipal en occurrence le maire pour qu’il puisse en décider de la suite à donner.

Rencontre avec l’animateur de la bibliothèque mobile (BMP) #Burkina

Rencontre entre les deux animateursLe mardi 05 mai 2020, l’animateur Boué Alidou a rencontré son collègue Guienda Yacouba lui aussi animateur dans le cadre du projet de la bibliothèque mobile Pénélope (BMP). Un bilan a été fait sur les acquis et les insuffisances des activités écoulées. C’est un bilan jugé positif compte tenu de l’engouement et l’intérêt que les participants ont accordés à cette activité. Ils ont ensuite échangé sur le sujet de la disponibilité de l’animateur de la BMP et du renouvellement de contrat. L’animateur se dit disponible pour la bonne continuation de cette activité tant que FAVL le demande ou la reprise des cours universitaire.

Communication avec le gérant de la bibliothèque communautaire de Kiembara #Burkina

Le 30 avril 2020, le représentant national de FAVL-BF, dans le cadre du suivi des activités dans les bibliothèques, a eu une communication avec Niamoukara Corneilles, gérant de la bibliothèque de Kiembara. Le représentant a appris ce jour, que sur instruction de madame le maire de la commune, la bibliothèque est fermée depuis le 1 avril 2020 jusqu’à nouvelle ordre. Cette décision fait suite à la pandémie de coronavirus au Burkina.  La suite de la communication a été consacrée à la collecté des données du mois de mars 2020. Au niveau de la fréquentation, le gérant a enregistré 860 enfants dont (360 garçons et 500 filles) et 95 adultes (25 hommes et 70 femmes). Pour les sorties de livres, il a enregistré 194 dont (12 de la littératures anglaise, 61 de la littérature européen, 101 de la littérature africaine et 20 bandes dessinées). Il n’y a pas d’activité d’animation durant cette période. Avec la diminution du nombre de cas testés positifs sur le coronavirus et à la faveur de la levée des barrières, le gérant espère que madame ordonnera l’ouverture de la bibliothèque dans les prochains jours au grand bonheur des usagers de la bibliothèque.

Reprise des activités à la bibliothèque Humanitas au secteur 21 de Bobo-Dioulasso #Burkina

BoboLa bibliothèque de l’ONG Humanitas au secteur 21 de Bobo-Diuolasso est fermée depuis fin mars 2020 pour les raisons de lutte contre la propagation de la pandémie du coronavirus. La gérant Ganamé Barkissa, en avait profiter pour prendre ses congés annuels. Ce jour 5 mai, Sanou Dounko, dans le cadre de la supervision des activités de la bibliothèque, a joint par téléphone la gérante de ladite bibliothèque pour avoir des nouvelles. Elle a fait savoir, quelle a passé de bons congés. Ensuite, elle a dit qu’elle a repris les activités au niveau de la bibliothèque ce 2 mai 2020. Bien attendue par les usagers, cette reprise a permis aux lecteurs de retrouver les livres. Pour l’instant, seul le prêt externe est autorisé. Les usagers qui sont en classe d’examen se réjouissent, parce qu’ils auront de quoi lire en attendant la reprise des cours. Quant à la gérante, elle se dit contente de retrouver ses fidèles lecteurs.

Communication avec la gérante de la bibliothèque de Rollo #Burkina

Le 2 mars 2020, le représentant national de FAVL-BF, a eu une communication avec Kinda Adissata gérante de la bibliothèque communautaire de Rollo dans la province du Bam. Il est ressorti de leur communication que la bibliothèque a rouverte ses portes en début janvier 2020 juste après la secousse terroriste dans la commune en octobre 2019. Par manque de secrétaire du côté de la mairie, la gérante assure le rôle de secrétaire depuis un certain temps mais s’occupe toujours de la gestion de la bibliothèque. La bibliothèque est ouverte de 12 heures à 14 heures et de 16 heures à 17 heures. Il y a une baisse du côté des nouveaux usagers mais 20 à 25 personnes fréquentent la bibliothèque chaque jour avec une sortie de 5 à 10 livres. La gérante perçoit son salaire mensuellement sans difficulté. La gérante s’est dite satisfaite de l’appel téléphonique du représentant car cela signifie que FAVL est toujours à leur côté et disponible à les accompagner

Marche au parc Bangre Wéogo de Ouagadougou

Faire le sport quotidiennement est aussi important pour l’organisme. C’est pour cela que je prends du plaisir les weekends à aller marcher au parc Bangre Wéogo. Pour le moment, je marche pendant une heure de temps à chaque que je vais.