Communication avec la gérante de la bibliothèque de Niankorodougou #Burkina #lwili

Le représentant national de FAVL-BF, Sanou Dounko, a eu une communication téléphonique le 28 août 2020, avec Ouattara Karidja, gérante de la bibliothèque communautaire de Niankorodougou dans la province de la Léraba. Les informations reçues de la part de la gérante sont intéressantes. La bibliothèque est fonctionnelle et continue d’offrir ses services aux lecteurs pendant cette saison pluvieuse. Les fans de la lecture continuent de fréquenter la bibliothèque pour lire quelques œuvres sur place avant d’emprunter de quoi aller lire à la maison. Le nombre de fréquentation a baissé selon la gérante mais elle se réjouie de recevoir des lecteurs les jours ouvrables. Elle reçoit en moyenne une vingtaine de fréquentations et une sortie 5 à 6 livres par jour. Elle a reçu ses frais de motivation du mois de juin passé. Elle a été informée également par le comptable de la mairie que son salaire du mois de juillet est disponible et c’est à elle d’aller le percevoir. En attendant que le conseil municipal délocalise la bibliothèque dans un bâtiment plus proche de la mairie comme il a promis depuis plus d’année, le cri de cœur de la gérante est l’électrification du bâtiment actuel pour lui donner plus d’éclairage. M. Sanou lui encouragé dans ce travail important dont elle fait au profit des jeunes lecteurs de la commune.

Rapport d’un atelier sur le fonctionnement des bibliothèques

Le Catholic Relief Services a organisé le 18 août 2020 à la bibliothèque municipale de Kaya, un atelier sur le fonctionnement des bibliothèques qu’elle a mis en place dans les provinces du Bam et du Sanmatenga. Ont pris audit atelier, le président des maires de la région du Centre-Nord, le maire de la commune de Kaya, le directeur régional de la culture, le directeur du livre du Burkina, la directrice régionale du contrôle financier, le représentant national de FAVL-BF, les directeurs provinciaux de l’éducation préscolaire primaire et non formelle des provinces du Bam et du Sanmatena, les coordinateurs terrain de CRS, les agents terrains de CRS, le MAEL, Education program Manager et le chef de projet Beoog Biiga 3.

Cet atelier avait pour objectif principal de discuter et proposer des stratégies de relance et de redynamisation des bibliothèques. Après le mot de monsieur le deuxième adjoint au maire de Kaya représentant le maire de la commune de Kaya et celui du chef projet de Beoog Biiga 3, les travaux de l’atelier ont commencé par la présentation du projet Beoog Biiga 3 et les activités des bibliothèques de l’année 2019-2020. Selon le bilan des activités des bibliothèques, il y a des succès et des insuffisances. Les insuffisances sont notamment : le non fonctionnement des bibliothèques, la faible implication des conseils municipaux, le manque de suivi des activités agents terrain de CRS, la faible motivation des bibliothécaires et bien d’autres. Pour pallier à ces insuffisances, la directrice régionale du contrôle financier du Centre-Nord a fait une présentation dans laquelle elle a fait l’état de la situation des bibliothèques du Centre-Nord, identifié les difficultés rencontrées et fait des propositions de pérennisation des bibliothèques.

La dépense publique des collectivités territoriales s’exécute conformément aux lois et textes réglementaires des collectivités en vigueur. Ainsi, les dépenses de personnel doivent se faire conformément à la loi 003 2017/an du 13 janvier 2017. Cette loi stipule à son article 16 que le bénévolat est interdit. Alors que la plupart des cas de ces bibliothécaires peuvent être assimilé au bénévolat. Nombreux ont des contrats qui sont expirés sauf celui de Mané qui court jusqu’en octobre 2020.

Les propositions suggérées sont aux nombre de quatre :
Proposition 1 : Vérifier si le recrutement de ces bibliothécaires à la mise en place du projet s’est fait conformément à la loi 003/2017 et inviter ces collectivités qui ont une capacité financière à procéder à leur intégration en qualité d’agents communaux, pour ceux remplissent les conditions.
Proposition 2 : Rattacher la tache de gestion de la bibliothèque aux attributions du service des matières transférées qui est prévu dans l’organigramme des mairies et son fonctionnement sera assuré par ce service par un agent communal.
Proposition 3 : Soumettre la difficulté aux MATDC qui pourrait l’examiner et proposer une solution plus pérenne.
Proposition 4 : Plaider pour que le projet continue d’appuyer le fonctionnement des mairies par des subventions affectées.

Au regard de la synthèse des propositions la voie de l’intégration et/ou l’affection d’enseignant parait pérenne et viable. Après présentation de la directrice régionale, les participants ont formé deux groupes de travaux pour réfléchir sur : Quelles stratégies de pérennisation des bibliothèques ? Quelles propositions immédiates pour la réouverture des bibliothèques. Quelles solutions durables pour la réouverture des bibliothèques ? Rôle et place des chargés d’éducation dans le suivi des bibliothèques. Quel accompagnement des DPEPPNF, de la DR culture, du directeur du livre. Les discussions ont été rudes pendant les travaux ce qui a permis aux groupes de faire un travail excellent. L’équipe de Beoog Biiga 3 devrait faire la synthèse des travaux de groupe et la soumettre au président de l’association des maires du Centre-Nord afin qu’ils puissent échanger là-dessus et procéder à sa mise en œuvre.

Au vu de la contribution et la participation des participants, nous pouvons espérer à une réouverture des bibliothèques et une prise en compte des bibliothèques et des bibliothécaires dans les programmes et dépenses des communes abritant les bibliothèques.

Rapport de la semaine du 17 au 22 Août 2020 ’activités d’animation avec la BMP #Burkina

La semaine du 17 au 22 Août 2020 a connu beaucoup d’activités d’animation avec la BMP. Les activités telles que la lecture, des séances de jeux, de dessin et de fabrication des objets par pliage de feuilles ont été les activités far de la semaine. Au niveau de la lecture, les livres qui ont plus intéressés les lecteurs étaient les livres d’histoires et sur la faune (animaux). Les séances de dessins et de pliage de papiers, chacun avait le choix de ce qu’il désirait dessiner ou fabriquer. Nous avons assisté des dessins tels que le drapeau du Burkina Faso, des poissons, des poules, etc.

Un autodidacte qui a réussi à son CEP #Burkina


Sièza Zénimi Papa est âgé de 26 ans. Dès son bas âge il n’a pas eu la chance d’être inscrit à l’école. Mais étant piqué par l’amour de la réussite, à 10 ans il s’est lancé dans la lecture en fréquentant régulièrement la bibliothèque de Karaba. Passionné de la lecture, il réussit son 1er diplôme le certificat d’étude primaire session 2020. Il compte ne pas s’arrêté si près car selon lui, l’appétit vient en mangeant. Bravo a lui !

Don de livres à la bibliothèque de Dohoun #Burkina

Après le don de livres de monsieur Bondé Makhan Patrick à la bibliothèque de Boni au mois de mars 2020, c’est le tour de la bibliothèque de Dohoun. Le village de Dohoun est situé à 12 km de Houndé. Cette bibliothèque a reçu le 1er août 2020 un don de livres de la part de l’association Convergence pour le développement de Dohoun. C’est une association jeune et dynamique créée par les ressortissants de Dohoun exerçant à l’extérieur du village. Son objectif est de promouvoir une cohésion sociale un développement aux filles et fils du village. Cela fait plusieurs fois que cette association se rencontre à la bibliothèque de Dohoun pour discuter et faire le bilan de leurs activités. Elle dit que cette bibliothèque est la bienvenue et se veut qu’elle soit bien fournie pour répondre aux aspirations des usagers. Bon vent à l’association.

Bibliothèque de Boni #Burkina: Encadrement des jeunes enfants à la lecture

Dans le cadre de ses activités, le gérant de la bibliothèque de Boni Sinkondo Luc reçois régulièrement des jeunes enfants pour des séances de lecture. Ses enfants fréquentent la bibliothèque à des heures libres. Le gérant mène des séances de lecture guidée avec eux. Il les aide à déchiffrer des mots, à les faire respecter les signes de la ponctuation et à leur expliquer les mots difficiles. C’est une activité très bénéfique pour ses jeune lecteurs ; bravo au gérant.

Visite d’une équipe du CENALAC à la bibliothèque de Koho #Burkina

Le jeudi 13 août 2020, une équipe du CENALAC (centre National de Lecture et d’Animation Culturelle), accompagné du secrétaire général de la commune de Houndé, ont effectué une visite de supervision à la bibliothèque de Koho. Reçu par la gérante de ladite bibliothèque Sawadogo Eve-Marie, nos illustres hôtes ont pu s’imprégné de la gestion et du fonctionnement de la bibliothèque de même que les opérations liées aux prêts des documents. Ils ont encouragé la gérante pour la bonne suite des activités. Mais ils ont souhaité que FAVL travail les jours à venir à mettre en place les différentes techniques notamment le traitement des ouvrages, la cotation des livres et la consignation des dates de retour des livres aux lecteurs.

Animation de la BMP de la période du 10 au 15 Août 2020 #Burkina

La période du 10 au 15 Août 2020 a connu des activités d’animation de la BMP. Les enfants ont reçu la BMP dans les différentes écoles du centre-ville de Houndé. La lecture guidée et les contes ont été les principales activités de la semaine. Quelques élèves et enseignants ainsi que les directeurs des différentes écoles continuent toujours à aimer les activités de la BMP du fait de son objectif qui est de rapprocher le livre aux enfants en leur donnant le goût de la lecture.

Rencontres avec les gérants des bibliothèques du Centre-Nord #Burkina

Les 9 et 11 juillet 2020, ont lieu à la médiathèque de Kaya et à la bibliothèque communautaire de Kongoussi, deux rencontres avec les gérants des bibliothèques fonctionnelles dans la région du Centre-Nord, notamment celles du Sanmatenga et du Bam. La rencontre de Kaya qui a eu lieu le 9 juillet, a vu la participation des gérants de : Kaya, Boussouma, Korsimoro et Mané. En plus de ces gérants, Rouamba Pascaline chargée de projet à CRS, volet bibliothèques a également pris part à ladite rencontre. Du côté de celle tenue à Kongoussi, il y a eu la participation des gérants de : Tikaré et Kongoussi (tous des enseignants de formation), Rouko, Sabcé et Rollo. Les rencontres se sont déroulées de la manière suivante :

  • Des séances de jeux de scrabble pour donner plus de la motivation aux participants et en même temps, leur permettre de pratiquer cette activité qui améliore le vocabulaire des joueurs. A la fin du temps impartie pour ces séances, les gérants voulaient un ajout d’au moins vingt minutes tellement ces jeux étaient intéressants et amusants.
  • Des séances de lecture du livre produit au centre multimédia de Houndé (CMH) intitulé : le monde a changé ! informations sur la maladie du coronavirus (COVID-19). Chaque participant a eu le plaisir de pratiquer une lecture à voix haute de trois à six paragraphes. Ces séances de lecture ont été suivi de discussions sur les mesures barrières de lutte contre la maladie de la COVID-19. Les gérants ont, à travers ces activités, renforcé leurs connaissances sur cette pandémie. A l’unanimité, ils ont reconnu que la maladie existe toujours. Ils ont été invité à sensibiliser les lecteurs et les communautés sur les mesures barrières afin de lutter efficacement contre cette maladie de coronavirus.
  • Des séances de lecture de livres produits au centre multimédia de Houndé (CMH) prêts à être distribués aux bibliothèques. Chaque participant a eu le temps et le plaisir de lire aux moins 3 livres et de faire un petit commentaire de celui qu’il a aimé. Du côté de Kongoussi, il y a eu une correction d’un autre livre intitulé « Le rêve de Samou ». Ces corrections seront prises en compte avant que le livre soit imprimé et mis à la disposition des lecteurs.
  • Des échanges sur l’importance de la collecte des données et des rapports d’activités. Les participants ont eux-mêmes énuméré quelques éléments sur l’importance de la collecte des données et les rapports des activités pour les mairies, les donateurs et les partenaires. La collecte et la rédaction des activités permettent de suivre l’utilisation des bibliothèques par les communautés bénéficiaires, de connaitre le besoin des lecteurs en lecture et de faire vivre les bibliothèques.
  • Des encadrements sur les techniques de rédaction de bons textes pour les livres CMH. Les participants ont été outillé par un guide dont le contenu a été lu et expliqué. Pour la réussite de la rédaction des textes pour les livres CMH, il faut : rédiger un texte clair et convivial pour le public cible. Utiliser un vocabulaire simple et compréhensif. Construire des phrases courtes et logiques (sujet + verbe + compléments). Regrouper les idées en paragraphes cohérents et relier par des connecteurs logiques. Choisir des formulations conviviales qui attirent l’attention du lecteur et l’incitent à l’action.
  • Des échanges sur le choix des thèmes ou des titres de livres pour les mois à venir. Ouédraogo Salfo (Mané) va écrire sur le royaume de Mané. Sawadogo Jean-Baptiste (Kaya) son livre aura pour titre : Allons à la bibliothèque. Bangré Justin N (Korsimoro) va écrire sur la journée de l’enfance africain. Ouédraogo Bibata (Boussouma) va écrire sur le royaume de Boussouma. Ouédraogo K Rosine (Sabcé) a remis ses textes de livre de contes. Ouédraogo Hado (Kongoussi) a également remis son texte de livre.
  • Des discussions sur les stratégies qui permettront aux gérants de percevoir leur frais de motivation mensuelle.
  • Des distributions de livres CMH (10/bibliothèques) au niveau du Bam et 8/bibliothèque au niveau du Sanmatenga. Les gérants ont reçu chacun une quarantaine de copies du bulletin d’information échos des bibliothèques N° 55, 56, 57 et 58.

Ces rencontres ont été les bienvenues non seulement elles ont permis aux gérants de se rencontrer et partager leurs expériences mais aussi de se frotter et préoccupations. Ces rencontres ont permis au représentant de FAVL-BF d’avoir une idée de comment apporter sa contribution en faisant des plaidoyers auprès des communes.

Les jeux de mots croisés

La gérante de la bibliothèque de Karaba a accueilli le 23 juillet 2020, ses potentielles lectrices. Elles viennent d’habitude pour lire, échanger les livres et passer un temps soit peu à la bibliothèque. Elles étaient 4 ce jeudi à venir jouer aux mots croisés et passer leur temps à la bibliothèque. Ce jeu de mots croisés qui étaient de trouver les synonymes les a beaucoup enrichis. Elles ce sont rafraichi la mémoire à travers ces mots qu’elles se sont battues pour trouver. Les bibliothécaires doivent prendre l’exemple pour donner l’occasion aux lecteurs de se former d’avantage.