Sorti de la bibliotheque mobile Penelope au Burkina Faso

Le vendredi 30 novembre 2018, la BMP a effectué une sortie en plein cœur de la ville de Kaya. Au cours de cette sortie, elle a tout d’abord fait une escale à côté d’un kiosque de vendeur de café du nom de Ouédraogo Moumini. Là-bas, nous avons reçu les lecteurs adultes qui venaient prendre leur café du matin. Ceux-ci ont profité passer quelques temps de lecture avec nous et échanger sur la BMP. Pour eux ils voyaient la BMP mais ne savaient pas exactement ce qu’il fait. Pour d’autres ils pensaient que les livres étaient en vente ou il faut payer de l’argent avant d’avoir accès de les lire. De ce fait, j’ai expliqué objectif de la BMP et surtout l’impact de la lecture sur les personnes. Ouédraogo Issouf et Ouédraogo Kassoun ont chacun lu le livre en entier de Victoire impossible de Boukary Koutou. Environ deux heures passées sur le lieu a permis à ces adultes de lire et aux passants qui s’arrêtaient pour regarder et poser des questions. Les livres photos et les BD de Mady Kafando ont été les plus lu par les adultes. Les appréciations des uns et des autres n’ont pas été de longs discours. Simplement « Belle initiative pour les enfants, surtout longue vie à la BMP »

Après cette animation avec les adultes, nous nous sommes rendu à l’école de Wemtenga au environ de 12h. Nous avons reçu quelques élèves qui étaient présent sur les lieux. J’ai entamé l’activité avec cette minorité de fur et à mesure le nombre grandissait. Deux activités ont été fait avec les élèves : Un petit concours de lecture entre les garçons et les filles et un concours de jeu de puzzle. Les vainqueurs étaient applaudis par leurs camarades qui assistaient au jeu. Nous avons passé de très bons moments avec les élèves de cette école avant de rentrer avec la BMP.

Le premier club de lecture de la bibliothèque de Niankorodougou

Les élèves de Niankorodougou sont très heureux de pouvoir constituer le premier club de lecture de la bibliothèque. Ce sera un cadre pour discuter autour d’un livre, mener un débat ou encore organiser une activité de sensibilisation sur l’importance de la lecture auprès de leurs camarades. Ce poster est la preuve qu’ils sont motivés pour démarrer leurs activités. Rendez-vous les mercredis à la bibliothèque communale entre 14h et 15h.

New librarian for Sherigu community library in Ghana

From Paul Ayutoliya:

Last October the CESRUD team held interviews for applicants for the librarianship position at the Sherigu Community Library. Myself and Cesrud project coordinator Mr. Johnson Agolmah and one of the Sherigu library committee member Mr. Amoah Francis who doubles as the assembly man for the area were the interview panel. Applicants were taken through a series of questions related to the library, the community, and some current affairs issues in the country.

At the end of the interviews, the panelists all settled on Miss Cecilia Adombila Akansige, a senior high school leaver who performed very well. She was eloquent, confident, and appeared to like reading. The panelists were convinced she will be able to do the job well. Effective 1st November, Mr. Zacchaeus, who is leaving to pursue his studies, will hand over the management of the library to the new librarian Miss Cecilia. She is expected to learn alongside with Mr. Zacchaeus on some basics things of how the library works. So we have getting a new librarian for the Sherigu Community Library and effective 1st November 2018, she will be starting work officially. First of its kind in the library history having a lady as the librarian!

 

Updates from four community libraries in Burkina Faso

One of the main jobs of FAVL is to support the various libraries in the network. burkina Faso has 34 libraries in the network. Here are some updates from this week.

  • In Niankorodougou the librarian is doing well. She was able to animate all four activities  that were programmed in this month. The activity that most stood out was a storytelling activity where the children were able to tell short stories among themselves. The reading club had 2 sessions of discussions. The first was attended by 24 students and the second 16. The library receives at least 20 children per working day. Her last book read is “A difficult return to the village.” She appreciated the book!
  • In Rouko, the Leaders are readers program is going well. It is the 6th and 5th grade students who read the most. For now, it’s a girl who has read more books. She is on her 114th book! It should be noted that it is the photo books and CMH that are the most read.
  • At Pensa, the librarian signed her contract and the accountant told her that she will have her motivational break in a week.
  • In Sebba, the library is well attended by children. The librarian was able to animate the activities that were programmed. His last book read is “Baba the rapper”. It must be said that a terrorist attack at a gendarmerie station at a dozen kilometers in the course of this week gives people fear. A curfew was introduced starting at 18h.

In French:

  • A Niankorodougou la bibliothécaire se porte bien. Elle a pu animer toutes les activités (4) qui ont été programmées dans ce mois. L’activité qui la beaucoup marquée c’est la dernière activité de contes ou les enfants ont pu raconter de petits contes cours entre eux. Le club de lecture a fait 2 séances de discussions. La première a vu la participation de 24 élèves et la seconde 16. Elle reçoit au moins 20 enfants par jour ouvrable. Son dernier livre lu est « Un retour difficile au village » elle a apprécié
  • A Rouko, le programme Leaders are readers se déroule bien. Ce sont les élèves de classes de la 6eme et 5eme qui lisent le plus. Pour, l’instant c’est une fille qui a lu plus de livres. Elle est à son 114eme livres. Il faut noter que ce sont les livres photos et CMH qui sont les plus lus.
  • A Pensa, la bibliothécaire a signé son contrat et le comptable lui a dit qu’elle aura ses aérés de motivation dans une semaine.
  • A Sebba, la bibliothèque est bien fréquentée par les enfants. Il a pu animer les activités qui ont été programmées. Son dernier livre lu est « Baba le rapport ». il faut dire qu’une attaque terroriste à un poste de gendarmerie à une douzaine de Kilomètre de au cours de cette semaine donne de la peur aux populations. Un couvre-feu est instauré à 18h

Séance de discussion autour d’une bande dessinée au Burkina Faso

DiscussionCe matin (27 novembre), le temps d’un délestage, le staff de FAVL a mené une petite discussion autour de la BD Kouka N°13 intitulée La malle du père de Bila. Cette bande dessinée est l’œuvre du RENLAC (Réseau national de lutte anti-corruption) qui met à nu les travers d’une société minée par ce fléau qui se comporte comme une gangrène. Kouka le personnage principal, modèle de vertu a fasciné les membres de la discussion. Mais une question se pose : combien sommes-nous aujourd’hui à pouvoir opposer un non catégorique ou encore à dénoncer toute tentative de corruption ?

Production de livres du centre multimédia de Houndé au Burkina Faso

CMH-2.jpgFAVL se veut l’un des acteurs majeurs dans la promotion de la lecture au Burkina. L’une des stratégies de l’association est de produire des livres et de les mettre à disposition des lecteurs des 34 bibliothèques de son réseau. Les récits sont recueillis auprès de talents locaux, illustrés et enfin édités par notre centre multimédia. Ces livres visent un public majoritairement composé d’enfants du primaire, suscitant ainsi chez eux le goût et la passion de la lecture.

 

Nouvelle série Békila disponible dans les bibliothèques au Burkina Faso !

Hakahoun smBékila va à l’école, Békila fête la fin de la saison pluvieuse, Békila voyage, le retour de Békila du village et Békila apprend le lavage des mains écrit par Sylvie Koura sont produit au centre multi media de Houndé. La gérante de la bibliothèque villageoise de Karaba Domboué Hakahoun, lit ces nouvelles séries qui sont disponible dans sa bibliothèque depuis le 15 novembre 2018. Ils seront disponibles dans les autres bibliothèques très bientôt.

Séance de sensibilisation sur la propreté des aliments à Bougounam

Le livre mystereUne séance d’animation dénommée Le livre mystère a été faite en collaboration avec le bibliothécaire avec 14 élèves du primaire. Cette activité consiste à donner quelques indices assez simples qui permet d’identifié le livre. Le livre concerné avait pour titre Gloutou, les mouches et les beignets. Ce livre est choisi par son message qui est de ne pas manger dans la rue et surtout protégé nos repas. Gloutou est allé payer des beignets non protégés et le lendemain il avait des maux de ventre. Sa maman l’envoie au dispensaire et le docteur après l’interrogation de Gloutou lui conseille de ne plus manger ce genre de chose… Après la lecture du contenu des échanges sur les aliments de consommations ont été faite. Ils ont eu des explications sur l’importance de lavage des mains, de la protection des repas et des conséquences des saletés que nous mettons dans le ventre.

Rapport de mission aux bibliothèques dans le Tuy au Burkina Faso

Korbeogo Salimata nous écrit:
Dans la semaine du 12 au 16 novembre 2018, j’ai effectué une mission dans la province du Tuy dans les villages de Boni, Karaba, Dohoun et Sara. Dans la but de :

  • Passer dans les écoles pour inviter enseignants et élèves à la fréquentation de la bibliothèque. Les écoles de Boni A, de Karaba B et le CEG de Dohoun ont reçu notre visite. Lors de nos visites, ils ont promis de passer chaque fois à la bibliothèque pendant les temps libres.
  • L’encadrement des bibliothécaires sur les activités d’animation de contes, de lecture, du jeu de scrabble, la collecte des données… ont été fait.
  • Le bibliothécaire de Boni, après avoir discuté sur le fonctionnement de la bibliothèque, il est ressorti qu’il remet les clés de la bibliothèque à sa nièce qui passe pendant ses temps libres ouvrir la bibliothèque pour recevoir les lecteurs. Parce que son temps ne le permet pas d’être à la mairie, à l’école, et à la bibliothèque. J’ai suggéré qu’il dit à sa nièce, de noter les fréquentations et autorisé la lecture intérieure au risque de ne pas perdre les livres.
  • A Sara, Suite à la collecte des données, j’ai remarqué une vingtaine de carton de livres non enregistré. J’ai commencé la numérotation et enregistrer une partie. Ensuite j’ai demandé à la gérante d’enregistrer le reste des livres le plus tôt possible. Elle n’avait pas un cahier d’activité. Donc ensemble nous avons cherchés un cahier et je lui ai montré comment le remplir après une activité en lui donnant un exemple.
  • Le jeu de scrabble est fait avec la bibliothécaire de Sara qui disait qu’elle n’a jamais joué à ce jeu parce qu’elle l’ignorait. Je lui ai expliqué et pour la pratique, nous avons joués ensemble.

Rapport de mission à la bibliothèque de Bougounam au Burkina Faso

Les 13, 14, 15 et 16 Boue Hervé animateur de FAVL-BF a effectué une mission dans le village de Bougounam. La mission avait pour but de renforcer les capacités par des encadrements et faire des constats sur le fonctionnement de la bibliothèque. A mon arrivée dans la soirée du 13, nous avons amandé le programme des activités. Voici ce que nous avons fait:

  • Une séance d’animation dénommée Le livre mystère a été faite en collaboration avec le bibliothécaire avec 14 élèves du primaire. Cette activité consiste à donner quelques indices assez simple et visibles sur le livre afin de permettre une détection facile pour les enfants. Le bibliothécaire et moi durant ces jours avons profités des heures de repos pour des jeux de sociétés et surtout le scrabble.
  • On a fait ensemble une petite étude sur les livres les plus lus et la tranche de population qui les utilise. Il est ressortit que les romans d’auteurs africains sont les plus lus et que ce sont les élèves du secondaires qui empruntent plus et surtout ceux du second cycle. Cette activité a été menée à partir des fiches d’emprunt des livres. Mais il y a eu des petites difficultés à ce niveau car les fiches fini étaient jetés. Alors je lui ai rappelé de les garder pour les archives de la bibliothèque.
  • Concernant les données de base couvrant la période de Janvier 2017 à novembre 2018. L’année 2017 : Il y a eu 34 abonnés pour le secondaire, 24 pour le primaire et 7 pour les fonctionnaires. Soit un total de 65. Les fréquentations sont à 9435 soit plus de 750 visiteurs par mois. Les sorties de livres sont à 1856 au total et 1107 pour la littérature africaine.  L’année 2018 : Les abonnements sont au tour de 196 dont 174 pour le mois de novembre et les secondaires sont au nombre de 161. Les fréquentations sont à 8391, les sorties de livres a 1489 dont 855 de la littérature africaine. Ces résultats de mi-novembre ont été obtenus selon le bibliothécaire pare les sensibilisations dans les établissements scolaires.
  • Concernant l’inventaire des livres a donné les chiffres suivants : 1024 livre dans le registre, 25 perdus depuis le dernier inventaire, 8 perdus à cet inventaire, 23 sorties sans retard, 968 aux étagères. Le registre a actuellement 991 livres à la date du 15 novembre 2018.
  • Le rapport mensuel connaît des insuffisances comme les rapportages des animations et des résumés de livres lus. Cela était fait superficiellement car aucun rapport n’était disponible.

Activités d’animation de la Bibliothèque Mobile Penelope à Kaya au Burkina Faso

Azaria, élève de CM1 à l’école Centre A, a pris part aux activités d’animation de la BMP. Il aime toutes les activités de la BMP mais la plus fantastique pour lui c’est le jeu de puzzle car a beaucoup appris sur les noms des animaux précisément la coccinelle et le caméléon. « C’est ma première fois d’entre parler de la coccinelle », dit Azaria. D’autres élèves de l’école également bénéficient de la lecture et des puzzles.

Visite de FAVL à la bibliothèque de Kiembara

Dans le cadre de la promotion de la lecture à la bibliothèque de Kiembara, le chargé du programme Boué Alidou a effectué du 12 au 16 novembre une visite de supervision et d’encadrement à la bibliothèque Jackie Quesada de Kiembara. Au programme l’encadrement du bibliothécaire, et les activités d’animation avec les enfants. Pour cette  visite résultats sont positifs notamment la bonne tenue des outils de gestion, la fréquentation de la bibliothèque par les élèves, l’amélioration des taux des abonnés et la fréquence des activités d’animation avec les enfants à la bibliothèque. Cette visite a permis au chargé de programme à renforcer une fois de plus ces acquis et encourager les autorités communales (maire) pour un suivi régulier pour la bonne marche de la bibliothèque.

FAVL participe à la session ordinaire du conseil municipal de Sebba

Le mardi 13 novembre 2018 s’est tenue à Sebba la session ordinaire du conseil municipal. Cette session avait pour objet l’adoption du budget municipal exécution 2019. La cérémonie était présidée par le maire, entouré par le secrétaire général, le contrôleur financier, le percepteur ainsi que le comptable. Étaient présents aussi les différents chefs de service des démembrements de l’administration à Sebba . En prenant part à cette session, FAVL se donnait pour mission d’abord de rappeler au conseil les termes de la convention signée avec la délégation spéciale et échue le 30 Septembre 2018, ensuite d‘expliquer aux conseillers la nécessité pour la commune de prendre entièrement à sa charge la gestion de la bibliothèque, et enfin de convaincre le conseil d’approuver la délibération du secrétaire général qui devrait à terme créer une ligne budgétaire spéciale propre aux charges de la bibliothèque.

IMG_5247

Nous avons eu une vingtaine de minute pour plaider la cause de la bibliothèque.
Après avoir attentivement écouté la traduction et après avoir eu un bref échange entre eux, l’ensemble des conseillers a pris fait et cause pour la bibliothèque et ils ont à l’unisson demandé au maire et à son administration de prendre les dispositions nécessaire pour nous accompagner.  Fort de cette adhésion, le secrétaire général nous a fait la promesse de réintroduire les jours à venir la délibération pour adoption.
Nous pouvons affirmer sans risque de nous tromper, que la création d’une ligne budgétaire dans le budget communal de Sebba est en très bonne voie. Dans les semaines à venir, la charge de la bibliothèque reviendra à la commune. La mission de FAVL-BF sera réduite à un rôle technique.