Visite au village de Rouko au Burkina Faso avec des coopérants qui partage notre mission de la promotion de la lecture

Le 17 janvier quelques membres du staff de FAVL étaient à Rouko.  Ils ont rencontré Patrice Malloit, Patrice Collasse, Liliane Collasse et deux autres membres de l’association de Mont-Saint-Aignon qui appui une jumelage à Rouko. Ils ont présenté l’association, leur objectif, leur réalisation et leur domaine d’intervention. Ils ont également présenté leur bibliothèque qui est petit mais qui comprend 1500 livres. Ensuite il était à tour de FAVL de presenter les activités que nous menons à Rouko et ailleurs. Ils ont montré un grand intérêt, à travers divers questions sur nos activités, la gestion de la bibliothèque et du bibliothécaire, et un éventuel partenariat. Ils ont déjà visité la bibliothèque et ils ont également apprécié le travail qui est fait notamment les livres-photos que nous réalisons. Ils se disent être intéressé par ces livres et en voudraient certainement. C’est avec une note de satisfaction que nous avons quitté Rouko pour Kongoussi.

 

A visit to Bougounam library in #Burkina Faso

FAVL program officer Alidou Boué spent a day at Bougounam library earlier this week.  Here are some photos: Zebret Moumouni, the librarian (who also decorated the building) in his hat at his desk (looking at a great Atlas in the library collection), a reader, and a collection of new books for the library. The library was recently hooked up to the electric grid.

Update from Kitengesa Community Library in Uganda

From Kate Parry:  We were at Kitengesa last week. The library’s Self-Help Group (that emerged from the Women’s Group) is going strong, and so is our work with the deaf; we are planning to put in for an All Children Reading grant for the latter, to translate African Storybook stories into Ugandan Sign Language. We have ASb’s support, so it only remains now to get the grant (we probably won’t, since it’s very competitive, but you never know). The village is growing apace, with the Afripads factory and our own maize mill going up—the maize mill, in fact, is ready to start production. We planned a trial before leaving last week but couldn’t do it because there was no electricity that day.

Peinture de la bibliothèque communale de Mané

La journée du mardi 16 janvier 2018 a été marquée par une activité de peinture de la bibliothèque communale de Mané. La commune de Mané est une des communes de la province du Sanmatenga, une zone bénéficiaire des bibliothèques implantées par FAVL dans le cadre du partenariat du projet Beoog Biiga de CRS et FAVL. Pour l’équipe de FAVL-BF, implanté une bibliothèque ne se limite là. Il faut l’entretenir de telle sorte qu’elle soit vivante. C’est ainsi qu’une équipe du staff composée du représentant national, du coordonnateur régional, d’une chargée de programme, d’une l’animateur et du bibliothécaire a passée cette journée pour faire la peinture. Durant l’activité, l’équipe a reçu la visite et le soutien des autorités communales notamment le Préfet. Il est venu encourager l’équipe et a apprécié une telle belle initiative. Aussi, l’équipe s’est satisfaits de cette journée qui leur a permis d’avoir des connaissances sur le métier de la peinture. Elle envisage mener cette activité dans toutes les bibliothèques du réseau. Merci au Préfet pour sa disponibilité à de venir nous encourager et accompagner.

Painting the community library of Mané

FAVL Burkina Faso rep Sanou Dounko led a team of FAVL staff to refresh the library of Mané, and also show team members that refreshing the paint was not a big deal! Sounds like the team had fun (and worked hard) and felt proud of a new goldenrod (I’m not that good with colors) library!  The prefect (regional administrator) came by the encourage the team.

Association FITIL/ACLEM dans les locaux de FAVL-BF

fitilLe vendredi 12 janvier 2018, Bettie Petith et Bako Basoin de l’Association Action pour un Lendemain Meilleur (FITIL/ACLEM) ont rendu une visite de courtoisie au siège de FAVL-BF. Ils ont expliqué ce que leur association, qui a vu le jour en 2014, est chargé de parrainer des enfants dans la province du Passoré. Vu l’intérêt croissant des communautés pour la réussite des enfants parrainés, les populations ont émis leur souhaite d’avoir une bibliothèque pour améliorer la qualité et le niveau de leur enfants.

C’est ainsi que les premières responsables sont venus voir FAVL, qui a une certaine expérience d’implantation de bibliothèques communautaires en milieu rural. Après les échanges, ils ont félicité FAVL pour la maitrise de la mise en place des bibliothèques, la production de livres photos et ceux du Centre Multimédia de Houndé. Ils se sont dit satisfait des activités menées et le partage de toutes les informations nécessaires qu’ils souhaiteraient avoir. Avant de partir, ils ont prévu de visiter une des bibliothèques de FAVL implantée dans la province du Zondoma.

Ready to start work on a mobile book-mobile in Burkina Faso!

Thanks to a generous end of year donation by a long-time FAVL friend, a GlobalGiving project that we had planned many years ago is now ready to be implemented in January 2018.  We will keep you posted. The team in Kaya, in northern Burkina Faso, did a “test-run” a couple weeks ago, taking 150 books from the library out to a primary school, for group reading and learning about the library. When the project is implemented, kids in schools will be loaned books once a week. We hope it will be an effective way to leverage the library collection. Stay tuned!

New books for Bougounam library in Burkina Faso

livres bougounamThanks to former Peace Corps volunteer Jen Lazuta (and family) who started the library some years ago. Jen was able to visit the library a few weeks ago and found it going strong, with dedicated librarian Moumouni Zebret still decorating the walls.  Zebret complained there had not been any recent books purchases for the library, and Jen passed on the word to FAVL, and we were able to buy a good selection of 47 African novels and novels read in secondary school.

Taking the library to a village school

FAVL and CRS staff worked this past Wednesday to spend the day at a local primary school in the village of Boussouma in Burkina Faso.  Lots of activities for schoolchildren, examples of books for children, and invitations to come spend time in the library.

salimata explique

 

Remise de livres à la bibliothèque de Ziga au Burkina Faso #lwili

Voici resume du coordonateur Guy Roland Hema:

IMG_3936Il s’agit de volontaires français Clémenceau Véronique (élue municipale à la ville de Cognac) et Dupuis Benoît (agent à la mairie de Paris) qui ont offert un lot de livres (littérature européenne, dictionnaire, globe terrestre) par l’intermédiaire de l’association de jeunesse de Monsieur Bambara basée à Ouagadougou. Ce fut en présence du maire Boukary Sawadogo, du 1er adjoint, des membres du conseil municipal, des acteurs pédagogiques, des élèves et de la population. Les donateurs ont apprécié positivement les réalisations et ont signé dans le livre d’or « une bibliothèque bien organisée avec des personnes bien motivées pour la faire fonctionner ».  Après les mots de remerciements du maire et le départ des hôtes, Rasmané, Albert de CRS et moi avons fait le décompte et nous avons totalisé 160 livres. Le bibliothécaire fera le tri et procédera à leur enregistrement.  Merci aux donateurs!

How the librarian of Dablo got paid… Another little vignette

Working with rural communes to have librarians get their salaries has been a tremendous challenge. But each year FAVL gets better and better at engaging and following through.  Here is our regionla coordinator Guy Roland Hema.  The Dablo librarian is about to be paid his year of salary!

Déplacement au contrôle financier à Kaya pour vérifier l’état d’avancement des dossiers de motivation de Dablo et Mané : j’ai eu des échanges fructueux avec un des agents en charge de l’instruction des dossiers qui m’a assuré que le dossier de Dablo n’était plus à leur niveau mais à la perception depuis un moment. Le délai de traitement à leur niveau était relativement court mais l’opinion a fait d’eux des boucs émissaires ; il a appelé le comptable avec qui nous avons eu un débat contradictoire assez houleux mais finalement nous avons trouvé un consensus qu’il y’a eu un déficit de communication entre lui (il ne prenait plus mes appels) et moi, si bien que je n’avais pour interlocuteurs que la SG et le maire. Il a appelé le percepteur tandis que moi j’ai appelé Souleymane pour l’informer de la bonne nouvelle et qu’il pouvait se rendre le lendemain à Barsalogho pour obtenir son dû. Une épine de moins!