Les bibliothèques ambulantes en expérimentation par FAVL au Burkina Faso

Depuis le début du mois de janvier, FAVL en collaboration avec CRS, partenaire financier des bibliothèques BBII dans les vingt communes des provinces du Bam et du Sanmatenga, est en train d’expérimenter avec une certaine réussite la mise en œuvre de bibliothèques dites ambulantes. Dans le cas d’espèce, des livres sont transportés dans de taxi motos et exposés dans certains établissements des localités environnantes. Cette une occasion rêvée pour de nombreux élèves des zones rurales de découvrir ce qu’est réellement une bibliothèque. Depuis hier les program officers, Abel et Aicha, appuyés par la coordination régionale de Kaya s’activent sur le terrain : aujourd’hui 9 février 2018, c’est à la commune rurale de Rouko que cela va se faire. C’est un programme d’activités bien étoffé que nos missionnaires nous ont dressé en cette matinée au téléphone.

La représentation sur place à Ouagadougou en expectative de l’économie de ces activités, tirera les conséquences d’ici la semaine prochaine à partir du débriefing qu’ils vont faire.  Ces leçons serviront a mieux programmer le tricycle biblio-Pénélope-mobile que sera bientôt fonctionnel.

Programme Chelsea Detrick à Bantogdo : Abdoulaye Zoromé était de la partie

bangtogdoLe programme Chelsea Detrick géré par FAVL continue de dérouler son agenda annuel dans le village de Bantogdo où cinq élèves de ce village bénéficient de son parrainage avec l’octroi de bourses d’études annuelles. En rappel, et pour un suivi régulier, ces élèves tiennent mensuellement sous le regard d’un moniteur de FAVL, des discussions mensuelles afin d’aiguiser et d cultiver en eux un goût prononcé à la lecture. En effet, c’est à travers la lecture qu’ils peuvent approfondir leurs connaissances livresques, condition sine qua non pour un relèvement indubitable de leur niveau d’études. La promotion de la lecture étant le plat quotidien de FAVL, qui d’autre qu’une structure comme elle pourrait assurer avec réussite cette mission combien noble au bénéfice d’élèves issus de milieu ruraux défavorisés ? Toutefois pour ce mois de janvier, il a fallu adjoindre à cet échange, la visite d’un des promoteurs, en la personne de Abdoulaye Zoromé qui a bien voulu effectuer le déplacement à Bantogdo afin de les encourager et de leur prodiguer des conseils précieux qui pourraient un tant soit peu être utile à leur parcours scolaire. Il en a profité échanger avec les parents respectifs des pensionnaires qui n’ont ménagé aucun effort pour se rendre à l’établissement où se tiennent habituellement les séances de discussion autour de la problématique de la lecture, devenue une corvée pour bon nombre d’élèves. Il a notamment appelé les parents à ne pas baisser la garde en ce qui concerne l’éducation de ces jeunes élèves de manière générale, et de leur instruction de façon générale. Les parents ont dit avoir pris bonne note tout en remerciant monsieur Zoromé de ce geste inestimable dont ont besoin ces élèves qui n’en demandaient pas moins.

Reading in Burkina Faso

Sorry for the quality of the photos, but they are coming from very, very far away!  The boy is reading a FAVL photo book about the moringa tree book by Alison Wallace and Christopher Davis, both former Peace Corps volunteers…. and now married! The girl is reading Aya (maybe not quite so age appropriate, but kids will read anything to practice reading).

Making posters for village libraries: Fatou Keita #Burkina

The FAVL team in Ouagadougou created a poster for the village libraries, celebrating children’s author Fatou Keita.  Just delivered one to Dohoun Community library. All of the books featured in the poster are available in the FAVL libraries, thanks to a GlobalGiving campaign started by Krystle Austin some years back when she was working with FAVL.

Jeunes-Lecteutrs-Bibliotheque-Dohoun sm

Anecdote de la visite a la bibliothèque de Mané au #Burkina Faso

Guy Roland nous communique:

Les visiteurs du jour ont demandé aux enfants quels sont leurs livres préférés au niveau de la bibliothèque ; vague après vague, chacun s’est levé librement pour choisir son livre au niveau des rayons. A l’unanimité, le choix des enfants s’est porté sur les livres photos.  On retient que l’équipe de FAVL a été félicité et encouragé à poursuivre dans cette dynamique. Mais l’on sait que la tâche est immense et qu’il ne faut pas dormir sur nos lauriers!

La semaine d’un animateur de bibliotheques rurales de la province de Sanmatenga #Burkina

Hervé Boué écrit:

Le lundi 22 je suis allé à Pibaoré rencontré le CCEB pour le choix du site qui doit abriter les activités de la bibliothèque ambulante. Pendant l’entretien il a salué l’initiative et prévient que cela ne pourrait se tenir que les mercredi soir ou samedi matin. Mais concernant le choix du site il pense faire une concertation avec ses collaborateurs pour une transparence. Ce même jour j’ai rencontré Mr Rasmané Sawadogo le directeur de l’école centre de Pibaoré pour organiser une visite guidée le mercredi 24. A cette proposition il s’accorde en promettant que les enfants seront au rendez-vous.

Le mardi je ne suis pas sorti mais j’ai pu joindre les comptables ou SG de commune pour les demandes de fonds que j’ai déposé à leur niveau la semaine passée. A savoir Korsimoro, Ziga, Boussouma, Pibaoré et Pissila et beaucoup disent avoir fait le travail et attendent la signature des maires. J’ai lu le roman de Monique ILBOUDO- Une histoire d’œufs.

Le mercredi je suis allé pour la visite guidée à Pibaoré qui devrait se tenir dans l’après-midi. Peu avant cela j’ai rendu visite à la directrice du continuum. Nos échanges ont portés sur la fréquentation de la bibliothèque par les élèves qui est très faible. Au sorti de la visite j’ai promis faire un tour dans les classes le mois prochain pour une sensibilisation. La visite guidée s’est tenue juste à la fin des cours à midi avec deux classes. C’est le livre sur le marché à bétail de Boussouma qui a été lu pour donner quelques informations sur un marché et la conduite à tenir. Les périodes des marchés sont définis par la population et les enfants disent que celui de Pibaore se tient chaque trois jour. Les aliments vendus au marché doivent être lavés avant la consommation et bien protégé les repas contre la poussière car les repas souillés nous rendent malade. A la fin ils ont été invités à toujours laver les mains avant de manger partout où ils se trouvent.

Le jeudi, je suis allé a Pensa collecter les données et rencontrer le CCEB avec qui les échanges ont portés sur le choix du site devant abrité la journée de bibliothèque ambulante. Ce dernier a donné son accord et ses suggestions. Dans sa CEB il y a trois zones à savoir Pensa qui est déjà à côté de la bibliothèque donc les visites guidées peuvent les faire découvrir. Maintenant il reste Hankouna et Zinibéogo qui ont au moins trois écoles chacune et Hankouna était choisis pour la première étape et il ne reste qu’a définir une date. Aussi, une visite guidée est programmé avec ECOLE B le 03/02. Il faut noter qu’une visite guidée a eu lieu à Pibaoré ce jeudi avec les classes de CP1 et CP2.
Le vendredi, le bibliothécaire de Barsalogho et moi avons fait une sortie de récupération de livres. Cette sortie nous a permis de visiter cinq établissements ou les élèves détiennent des romans. A chaque établissements les responsables trouvés sur place n’ont pas manqué d’interpellés les concernées sur place pour la restitution des documents. A la fin de la journée nous avions pu avoir quinze livres. De retour à la bibliothèque nous avons fait une synthèse et j’ai dit si il fait 10 sortis et reçoit en moyenne 10 livres il aurait gagné 100 livres sans compter ceux qui viendront eux-mêmes. Avec cette sortie aucune résistance du côté des responsables donc à lui de se mettre au travail. Car non seulement il ne fait pas de sortie conséquentes mais il continu les prêts. Le véritable problème est que des enfants ont changés d’établissement pour plusieurs raisons et pour les toucher moi je propose le crieur public.

Bibliothèque ambulante à Kinkinrigo dans la commune de Ziga,

Après la commune de Boussouma qui a abrité l’activité pilote de bibliothèque ambulante, c’est Ziga qui était à l’honneur le mercredi 24 janvier 2018. En effet, c’est l’école primaire publique du village de Kinkinrigo situé à 7 km de la commune de Ziga qui a accueilli l’équipe de FAVL et le bibliothécaire. Le choix de l’école a été fait par le chef de circonscription de l’éducation de base, en concertation avec le bibliothécaire. Le corps enseignant s’est mobilisé pour l’activité. C’est autour de 10 heure que le bibliothécaire, accompagné de l’équipe de FAVL est arrivé dans l’enceinte de l’école avec plus de 400 livres et magazines dans un tricycle motorisé. L’école de K

inkinrigo a six classes et compte environ 300 élèves. Ces élèves pendant plus de deux heures ont pu découvrir les livres, ce que c’est qu’une bibliothèque, les services qu’offre la bibliothèque et les conditions pour y avoir accès. Les enfants ont été invités à visiter la bibliothèque à chaque fois qu’ils auront l’occasion de se rendre à Ziga. Quelques membres de l’association des parents d’élèves (APE) sont venus apporter leur soutien à l’équipe. Le Directeur de l’école dit être satisfait de cette activité et réconforte FAVL à continuer dans cet élan. Les élèves étaient très enthousiastes à la découverte des livres, surtout les livres photos. La prochaine destination sera une école de la CEB 2 de la commune.

New Kikirou books by Houndé Multimedia Center distributed to libraries in Burkina Faso

FAVL staff Sieni Dieudonné and Boué Alidou over the past four months prepared 20 new titles in the adventures of Kikirou series. They were illustrated by a couple of amateur artists, and formatted and printed.  These book-pamphlets are popular reading material and can be easily reproduced, so are useful for group reading sessions when a teacher or librarian wants a group to readers to follow along the same book.

Visit to Mané library in Burkina Faso by Catholic Relief Services team

La bibliothèque communale de Mané a reçu la visite des acteurs intervenant dans la mise en œuvre du programme Beoog Biiga II. Une forte délégation de CRS avec à sa tête la chargée des programmes de l’institution, les autorités communales de Mané, les acteurs de l’éducation et FAVL ont visité la bibliothèque le mardi 22 janvier 2018. Initialement annoncés à cette visite, les bailleurs de fonds du projet Beoog Biiga (USDA) n’ont pas pu être de la partie à cause du shutdown de l’administration américaine. Tous les acteurs des autres volets du programme Beoog Biiga II étaient présents. Les visiteurs ont été accueillis par un groupe de femmes intervenant dans l’amélioration du rendement scolaire des enfants (femmes mentor du projet BBII). Le bibliothécaire de Mané, qui a reçu la délégation a présenté sa bibliothèque, les différentes littératures disponibles et un petit conte aux enfants qui étaient à la bibliothèque. A l’issue de sa présentation, les différents intervenants ont félicité FAVL pour le très bon travail. La chargée des programmes de CRS a fait une mention spéciale sur les livres photos. Elle a encouragé les équipes de FAVL a continué dans cette dynamique. Le maire de la commune de Mané dans son intervention a félicité FAVL et demandé toujours l’appui des partenaires dans la réalisation des projets dans sa commune.

Activités des animateurs FAVL dans le Bam et le Sanmatenga, Burkina Faso

Sanmatenga:

  • Le lundi 14 je ne suis pas sorti sur le terrain. Mais j’ai pu faire des courses comme la facture de L’ONEA la réception du chèque pour les travaux à Mané. Je suis allé au cyber envoyé mon bilan de semaine et faire une recherche sur Mariama BA.
  • Le mardi j’ai reçu l’entrepreneur de Mané pour récupérer son chèque. Apres je suis allé à Barsalogho dans l’intention de travaillé sur l’entretien de la bibliothèque et sur la conduite en tant que bibliothécaire. A mon arrivée au tour de 9h 40mn il était déjà là. Je découvre une bibliothèque bien propre, les livres bien ranges vraiment ce jour le cadre était bien. Je lui ai dit que je suis là pour lever certains obstacles qui semble être pas claire c’est-à-dire poser des questions sur ce qui ne comprend pas. Il note que les échanges que nous eut le 13/01/2018 l’ont beaucoup marqués et qu’il est déterminé à se conformer pour la bonne marche de la bibliothèque.
  • Le mercredi je suis allé animer une journée porte ouverte pour les élèves de l’école Ziga A. Il faut noter qu’elle s’est tenu dans la soirée de 15h à 17h et a pu enregistre plus de trois cents élèves. Par la même occasion j’ai déposé la version numérique de la demande de fond qui est la part de FAVL à la comptabilité.
  • Le jeudi, et comme convenu avec le bibliothécaire de Korsimoro l’on devrait sortir pour faire le tour des établissements a la recherche des livres. C’est au tour de 6h que je reçois un message de sa part qu’il a perdu sa grande maman ce qui veut dire que l’activité était reportée. A cela je me suis rendu à la mairie déposé la demande de fond avec l’aide comptable et rencontrer le nouveau SG qui dit que communique sur les détenteurs de livres était prêt tant pour la radio et la version physique pour affichage. A Boussouma c’est le SG qui a reçus la demande et rassure que ce serait prêt d’ici-là.
  • Le vendredi j’ai été à Pibaoré et Pissila ou j’ai déposé les demandes aux différentes communes. Des activités de renforcement de capacité ont été faites ; A Pibaoré j’ai fait une séance d’enregistrement des livres avec la bibliothécaire. A Pissila, la reliure a été notre activité d’approfondissement car le bibliothécaire dit avoir perdu la main. Et à l’issue de cet exercice il était prêt a continué ce travaille sans difficulté.

Bam

  • La semaine s’est écoulée dans la commune de Mane, Nassere, Rollo, Rouko.
    Le Lundi 15 janvier je fus dans la commune de Nassere. Après les présentations de meilleur vœux, ces outils de gestion était à jour, il ma informe aussi de la bonne nouvelle qu’il est devenu un agent communale. Ensuite une séance de lecture guidée a été faite avec une quinzaine d’enfant présent.
  • Le 16 et 19 janvier dans la commune de Mane, c’était les préparatifs de l’arrivée du bailleur, dont le 16 nous sommes allés pour la peinture de la bibliothèque, DOUNKO, AICHA, HEMA et moi. Arrivé aux environs de 8h nous avons fait sortie les matériels de la bibliothèque, ensuite le mélange de la peinture enfin de commencer le travail d’abord la première couche quelque minutes après suivit de la deuxième couche puis la porte et les fenêtres. Je trouve cette initiative très belle car nous avons appris quelques chose d’amusant et intéressant à la fois.
  • Le 19 HEMA et moi sont encore allés pour la décoration, le classement des livres des places pour adultes et pour enfants. Une séance de conte avec une dizaine d’enfants un exercice qui ce prépare pour le jour de la visite. La bibliothèque est devenue plus belle. La journée porte ouverte a eu lieu à Rollo le 17 janvier. Elle a vu la participation de cent soixante-onze (171) Usagers, après vérification des outils de gestion une vingtaine de livre sont en retard dû à quelques mois d’absence de la bibliothécaire. Ensemble nous avons contactées une dizaine pour leur informe que la bibliothèque fonctionne de nouveau.
  • A Rouko après la vérification des outils de gestion le nombre d’usagers n’est pas acceptable et chacun explique que c’est dû aux nombreux grève qu’ils n’arrivent pas à avoir les enfants.