Appréciation de Assiatou BOKIAN sur l'atelier EIFL à Houndé

| No Comments

La bibliothécaire de Koumbia Assiatou Bokian s'est exprimée sur l'atelier de formation du projet EIFL qui s'est déroulée du 17 au 19 novembre à Houndé.  C'est avec satisfaction que j'ai suivi l'atelier de formation. Il m'a permis d'acquérir des connaissances sur l'utilisation des smartphones. C'est la première fois pour moi de tenir ce genre d'appareil. Au début j'avais peur. Je croyais que ces appareils étaient très fragiles. Mais avec les travaux pratiques, je me suis rendu compte que c'était l'ignorance. Actuellement cette peur est partie. Je sais maintenant qu'ils sont faciles à manipuler. L'atelier ma donnée l'opportunité de vaincre cette peur et de pourvoir les utiliser. J'ai pu ouvrir un compte électronique et mon propre compte de Facebook. Je peux faire des photos, utiliser le réseau Facebook, faire des recherches sur Google. Je suis capable d'apprendre aux filles et d'autres personnes qui sont dans le besoin de créer des comptes électroniques et se connecter sur Facebook.  Merci à EIFL et FAVL pour cette formation.


atelier EIFL 2-1-6 sm.jpgatelier EIFL 2-1-4 sm.jpg


Dounko ecrit:

Les facilitateurs du projet EIFL  sont désormais disponible et aptes à donner le meilleur d'eux à quarante filles bénéficieras dont l'âge est compris entre 14 et 20 ans. Ce sont quatre bibliothécaires, quatre agents technique de la santé et l'animateur de FAVL qui ont bénéficié de la dite formation.  Durant trois jours, ils ont eu les informations relatives sur le projet et l'utilisation des outils de travail. Ils ont appris les techniques d'animations des séances de discussions, la manipulation et l'utilité des smartphones, créer des comptes électroniques (gmail et Facebook), capacité de prendre des images et les poster sur facebook, rechercher des amis, partager des idées et commenter des activités.  Les samedi 21 et dimanche 22 devraient voir les rencontres des facilitateurs et des filles bénéficiaires dans chaque village pour une programmation du calendrier des travaux. Ce fut une grande satisfaction pour l'équipe de FAVL et de Yam-Pukri qui n'ont pas manqué de saluer avec juste valeur les membres de EIFL et tous ses partenaires.  Le projet va beaucoup contribuer au développement d'esprit sur les nouvelles technologies et de la communication. 

eifl 2-1-2.jpg

atelier EIFL 2-1-3 sm.jpgatelier EIFL 2-1 small.jpg


Le Dessin

| No Comments
Marceline écrit
   
Nous  sommes parfois inattentifs à cet aspect de la vie, et pourtant ! Le dessin occupe une place particulière au sein des activités. D'où la nécessité  de lui donner sa place, sa valeur, son chant, et son rayonnement. A cet effet la gérante de Koumbia, Bonkian Assiatou, a animé une séance de dessins au choix à la bibliothèque, le 25 octobre 2014.Cette activité a débuté de coutume par les salutations et par une chanson de motivation. Vingt-trois élèves de l'école primaire de Koumbia ont participé à cette séance. L'objectif de cette animation est de permettre aux enfants de comprendre le sens du dessin, par son expression et son importance dans  la vie des hommes. Pendant la séance, ils se sont mis au sérieux, pour faire de jolis dessins sous forme de maison,de moto, de sac à main, et des voitures. Les participants ainsi que la gérante ont beaucoup apprécié ces beaux dessins réalisés par ces enfants.

dsss.JPG

Les aventures de Kikirou

| No Comments
Les aventures de Kikirou sont une série de livres de contes africains qui ont été écrit par Zéphirin GOUABE et illustré par Molly MORRISSON. Cette série fait partie d'un programme de création des livres adaptés aux besoins des lecteurs des villages du Burkina et de l'Afrique francophone. Les aventures de KIKIROU ont été publiées en 4 numéros dont les titres sont :

  •  N° 1   KIKIROU ET LES ANIMAUX SAUVAGES
  •  N° 2   KIKIROU ET LA SORCIÈRE DES ABEILLES
  •  N° 3   KIKIROU LUTTE CONTRE LA POLLUTION
  •  N° 4   KIKIROU DÉCOUVRE LA VÉRITÉ DU VIRUS EBOLA

Tels sont les numéros des aventures de Kikirou qui ont déjà été publiés par le Centre Multimedia de Houndé grâce au financement de Rotary International en partenariat avec Rotary Sunnyvale (USA) et Rotary Ouaga Savane (BURKINA FASO).

kikourou.JPG

FAVL vient de donner le top départ des activités du projet EIFL ce lundi 17 novembre a Houndé par une formation des facilitateurs. Cette première journée a vu la présence des 4 bibliothécaires concernés par le projet et de même que les agents technique de la santé. Le  mot de bienvenue a été donné par le coordonnateur de FAVL suivi par les explications du projet, le conteste, comment les facilitateurs et les participantes doivent mener à bien leur rôle pour le succès du projet. Issouf Compaoré technicien en informatique de Yam-Pukri, a commencé son premier module qui a porté sur les smart phones leur utilisation et leur entretien. Le deuxième point a porté sur le navigateur Google. S'agissant de module les futurs facilitateurs ont su comment et quel rôle joue la technologie des NTIC. Chacun a pu s'approprié des base de recherches à partir de Google et autres. En attendant de poursuivre les activités demain, on peut dire que tout est bien parti vu la motivation des premiers bénéficiaires.

atelier EIFL-1-small.jpg

Appréciation des livres du centre multimédia de Houndé

| No Comments
Je m'appelle Bonkian H. Jacques animateur en langue nationale Dioula a Koumbia. L'initiative de créer des livres au niveau local par les talents locaux est a saluer. Elle va nous permettre de mettre nos petites idée et histoires de villages par écrits a nos petits fils. Moi par exemple je ne suis pas aller a l'école. Mais je parle et écrit en français grâce a l'alphabétisation en langue nationale que j'ai fais depuis les années 1991 a Koumbia. J'ai eu mon CEP en dioula par la suite je suis devenu animateur. Je me débrouille bien actuellement grâce a la présence de la bibliothèque qui m'a beaucoup aidé. Je viens prendre des livres de mon niveau que je lis ensuite j'exploite le dictionnaire pour comprendre. Je ferai tout pour écrire des histoires pour enfants en dioula et français.

Bonkian Hinsi Jacques-1sm.jpg

Conte : L'hyène et la grenouille

| No Comments
Zébret Moumouni écrit

Un jour, l'hyène allait pour boire à la rivière. Sur son chemin, elle croise une grenouille verte sur l'herbe humide. Grenouille tu m'ennuie, dit-elle. Otes-toi de là ou je t'avale. Te voilà plus fière que roi répondu la grenouille. Et pourquoi ? Tu es laide tu ne sais pas chanter, tu es peureuse comme la biche  et tu cours moins vite que le chien. Je cours moins vite que le chien ? - Oui ! Et même tu cours moins vite que moi, ajouta l'hyène. Tu es folle sotte grenouille, tu mérites que je te croque. Ne te fâche pas, prouve-moi, si tu es le plus grand coureur, dit la grenouille. Partons toutes les deux nous verrons qui arrivera la première au village. L'hyène se retourna pour voir la route à suivre. Hop! La grenouille sauta sur sa queue touffue  s'accrocha et s'y cramponna. L'hyène partie, la poussière volait sous ses pattes. La voilà au village elle souffla '' ouf ! ouf !'' Étant fatiguée, elle se retournait pour voir si la grenouille arrivait. Elle devrait être là-bas bien loin, se trainant lentement. La grenouille sauta vivement à terre et dit tranquillement à l'hyène  bien étonnée : Eh bien ! Eh bien ! Te voilà enfin! Il  y a longtemps que je t'attendais, je croyais que tu étais perdu en chemin.

grenouille-a-colorier.gif



The full open letter is here.

At a time when the world is opening up, your country remains on the sidelines because of its backward practices. Your appeals in court are postponed, as if your words, once delivered to the public, would undermine the foundations of your country's regime. I believe it to be true, and those words are now in all of us. We are spreading your words to the four corners of the earth, to remind the enemies of free speech that an invisible and invincible army is on its way, using words to tear down every one of the barriers keeping mankind from progress. No, my dear Dieudonné, you are not alone. We are standing with you; we are one; and we will be, more than ever, the bearers of your voice, until you are freed and able to pick up your pen, enchant your readers once again, and make them dream and take part in the building of a new Cameroon - and beyond, of a new Africa, free and democratic. You are our martyr, and we will remind each other every time that we meet as colleagues. Open your ears, and you will hear our voice and unshakable anger already on the doorstep of your cell.

Exposition-vente des livres à ISO.

| No Comments
Djibril écrit

C'est le samedi 8 novembre 2014 que l'Ecole Internationale de Ouagadougou (ISO) a organisé une exposition-vente des livres. A l'occasion de cette activité, Amis des Bibliothèques de villages Africains a été invitée. Les activités ont débuté à 8h. L'exposition a eu lieu dans une grande salle. A l'entrée, les clients achetaient des sachets plastiques et les remplissaient avec le nombre de livre qu'ils voulaient. Quant-à FAVL, il a exposé des livres qui ont été tiré au Centre Multimédia de Houndé (CMH). Parmi ces livres, nous pouvons lire quelques titres comme: The stone fish, La bonne fille, Natama ta tana. Nous avons profité de cette occasion pour faire la publicité de FAVL, et distribué les dépliants à quelques clients.

livre iso.JPG


Allah n'est pas obligé, d'Ahmadou Kourouma

| No Comments
Nanema Rahamane écrit:

Thumbnail image for cvt_Allah-nest-pas-oblige_7599.jpegAhmadou Kourouma utilise un langage de rue pour décrire les relations malsaines entre Houphouët Boigny, Blaise Compaoré,  Mouammar Kadhafi et Charles Taylor dans la rébellion du Liberia. Il explique dans les moindres détails le niveau de responsabilité de chacun. Je vous propose un paragraphe à la page 68 :

« Compaoré à Taylor, Compaoré le dictateur du Burkina, Houphouët Boigny le dictateur de Côte d'Ivoire et Kadhafi le dictateur de Lybie sont des gens biens, des gens apparemment biens. Pourquoi apportent-ils des aides importantes à un fieffé menteur, à un fieffé voleur, à un bandit de grand chemin comme Taylor pour que Taylor devienne le chef d'un état ? Pourquoi ? Pourquoi ? De deux choses l'une : ou ils sont malhonnêtes comme Taylor, ou c'est ce qu'on appelle la grande politique dans l'Afrique des dictatures barbares et liberticides des pères des nations ».
N'est-ce pas captivant ça? Je vous invite à lire l'œuvre pour en savoir davantage.

Interregnum in Burkina Faso

| No Comments
The situation is very tense, but FAVL staff appear to be OK.  General Kwame Logue looks set to take over for what will hopefully be a fairly brief military-civilian rule.  We are monitoring situation.  Donations now can help us purchase local newspapers and get them out to rural libraries, so they can learn and read about all the incredible events of the past several days.

Nii Parkes parle de son roman, maintenant disponible en francais

| No Comments

EIFL partners to launch library training in Uganda | EIFL

| No Comments
Read more here.

EIFL (Electronic Information for Libraries) is delighted to announce a joint project with Maendeleo Foundation and National Library of Uganda that will encourage development of new and innovative public library services in Uganda that meet local community needs. The collaboration will build information and communication technology (ICT) capacity of 24 librarians at 22 public libraries that currently provide public access to computers and the internet. The libraries are spread across all of Uganda's four regions. This is EIFL's second major national public library capacity building initiative in an African country. EIFL is currently piloting a similar initiative in Ghana, working with Ghana-based partners and involving 27 public libraries. The Ugandan initiative builds on the Ghana pilot programme, which comes to an end in November 2014.

Le projet EIFL en bonne voix

| No Comments
L'initiative d'utilisation des nouvelles technologies dans l'acquisition du savoir par FAVL dans ses bibliothèques communautaires est en bonne voie.  Le partenaire Yam-Pukri a fait sa première sortie pour inspecter et détecter les types de réseaux qui faciliteront l'accès à l'internet. Cette sortie a satisfait les deux parties car chacune d'elle sait que le projet est réalisable dans cette localité du Burkina Faso.  Les smartphones, les router, les modems de connexion et les carte SIM  qui seront utilisés a cet effet ont été payés. Yam-Pukri travaille actuellement sur les applications et la configuration des appareils pour faciliter la lecture des textes et l'accès facile à l'internet. Les bibliothécaires et participantes sont dans l'attente impatiemment,  n'ont qu'a avoir le souple. Les activités débuteront bientôt.

photos b-1-2 x.jpg

Découverte de la Médiathèque Municipale de Ouagadougou

| No Comments

Le 21 octobre 2014 j'ai visité la Médiathèque Municipale de Ouagadougou. J'ai découvert une grande salle bien aménagée pour une lecture confortable, source d'inspiration. Après une présentation des différentes salles par M. Boubacar BERTE, responsable de la gestion des lieux, ma surprise fut grande quand je suis rentré dans la salle presse. Celle-ci  est très bien aménagée avec une bonne climatisation qui donne envie de repos et lire.

Pour Djamila BOLY que j'ai trouvé en train lire ''le journal Amina'', cette salle est une merveille ;me confia-t-elle avant de poursuivre en ces termes: la lecture est la meilleure manière de découvrir le monde et de se cultiver l'esprit. Le journal Amina que j'aime tant, nous donne des informations sur le combat que mènent les femmes, les modes d'habillement et  leurs style. J'encourage tous ceux qui œuvrent pour la promotion de la lecture au Burkina.

Cette visite fut intéressante pour moi. Cela montre une volonté d'une partie de la population qui croit en la lecture. J'invite  les leaders d'opinion  à développer le goût à leurs proches, surtout aux touts petits. 

Médiathèque de Ouagadougou.jpgBOLY lisant Amina.jpg
                                                       Djamila BOLY,tenant le journal Amina.


Collaboration entre FAVL et CENALAC

| No Comments
Rahamane écrit :

Au regard des objectifs croisés de FAVL et du CENALAC, ces deux structures ont initié un projet d'atelier depuis septembre 2014. L'objectif de ce projet est de donner une bonne visibilité  aux bibliothèques au Burkina Faso. Pour cela ces structures travaillent sur des termes de références portant sur le renouvellement permanent et régulier du fond documentaire, la prise en charge des gestionnaires des unités documentaires et la formation des agents responsables des gestionnaires des unités documentaires. Cette collaboration donnera naissance à un document intitulé «  termes de références pour une mobilisation de fonds pour aider au fonctionnement des bibliothèques communautaires et à la formation des agents chargés de leur gestion ». Après la finalisation de ce document nous organiserons un atelier dans le 1er trimestre de 2015 pour former les agents responsables des gestionnaires des unités documentaires. La formation sera assurée par des experts du domaine sur la biblio économie et le fonctionnement des mairies.

IMG_1823.JPG

Merci Molly

| No Comments
Rahamane écrit:

Le samedi 18 octobre nous avons organisé dans les locaux de FAVL, une fête en l'honneur de Molly MORRISON. Molly est une volontaire de Peace Corps qui a passé sa troisième année de volontariat de Corps de la Paix  à FAVL. Elle a servi à FAVL en tant que responsable du centre multimédia  de Houndé. Et c'est pour la fin de sa mission que cette fête a été organisée comme pour dire merci Molly. La cérémonie a commencé par nos félicitations à l'endroit de Molly pour la qualité du travail abattu, ensuite nous lui avons adressé nos remerciements pour son soutien avant de lui prodiguer des bénédictions pour la suite de sa carrière. Enfin Molly nous a remercié pour notre franche collaboration durant  toute sa mission, et pour toutes ses attentions à son égard. Après ces moments d'émotions nous avons partagé un repas offert par FAVL pour la circonstance.

15-01-2014 043.jpg

La maison d'édition Harmattan Burkina

| No Comments
Djibril écrit:

Harmattan Burkina est une maison d'édition spécialisée dans l'édition,la diffusion et la vente de livres. C'est un canal qui permet aux écrivains burkinabé de se faire connaitre. Le mercredi 21 octobre 2014, un membre de l'association Amis des Bibliothèques de Villages Africains a fait un tour au sein de ladite maison  pour acheter quelques romans. La gérante de la librairie a fait comprendre que la plupart des clients qui fréquente ce lieu sont des élèves et des libraires. Pour la rentrée scolaire,la maison vient de mettre sur le marché une nouvelle édition d'annales au profit des élèves en classe d'examen.

Harmattan Burkina.JPG


FAVL à la bibliothèque de Loumbila

| No Comments
Jacques écrit:

La bibliothèque communale de Loumbila,localité située à 25 km de Ouagadougou, a reçu la visite de l'association Amis des Bibliothèques de villages Africains. Représentée par Jacques et Rahamane, c'était  une visite de courtoisie afin de s'enquérir des nouvelles sur le fonctionnement de la bibliothèque. Il faut dire qu'auparavant FAVL avait été sollicitée pour assurer la formation de la bibliothécaire. C'est donc le bon ton  qu'elle vienne constater du fonctionnement de visu.
Elle est logée dans les locaux de l'ancienne mairie depuis août 2014.Sur le plan du fond documentaire, il faut dire qu'il est assez modeste avec quelques œuvres africaines et européennes. Ce fond a été acquis grâce au soutien de quelques donateurs. Elle est sur le point d'intégrer le réseau des Centres de Lecture Publique et d'animation Culturelle (CELPAC) du CENALAC.
FAVL a partagé son expérience de la gestion des bibliothèques communautaires en invitant la gérante  Mme NANA et le personnel d'appui à revoir les horaires d'ouverture et à informer les principaux bénéficiaires par tout moyen. Ceci pourrait un tant soit peu redynamiser la maison. L'intégration d'autres activités comme les causeries, les jeux de sociétés, les camps de lecture apporteront un plus. FAVL reste disponible pour apporter son expertise à l'essor de la nouvelle bibliothèque de Loumbila.

FAVL à Loumbila.jpg

Visite de travail à la Médiathèque Municipale

| No Comments
Jacques écrit:

Le mardi 21 octobre 2014, FAVL a rendu visite  à la Médiathèque Municipal de Ouagadougou. La visite avait pour objectif de rencontrer les premiers responsables  pour une éventuelle collaboration  ou partenariat et découvrir un tant soit peu ce joyau qui fait la fierté de la ville de Ouagadougou. Après des échanges fructueux avec le responsable des lieux, monsieur Boubacar BERTE, nous avons visité la bibliothèque, l'espace multimédia, l'espace pour enfants et l'espace presse. Il faut dire qu'au niveau de la médiathèque, en plus des livres, une grande part est réservée aux Technologies de l'Information et de la Communication(TIC) au profit d'un  public cible qui est la jeunesse. L'accès est conditionné par une carte d'abonnement ; à défaut c'est la consultation sur place qui est permise. Cette visite est le départ d'un partenariat nourri  entre les deux institutions qui font la promotion de la lecture.

Visite à la médiathèque .jpg

FAVL Blog

Books, reading, and libraries relevant to Africa by Michael Kevane, co-Director of FAVL and economist at Santa Clara University.

Other contributors include Kate Parry, FAVL-East Africa director, FAVL Burkina Faso representative Koura Donkoui, FAVL Burkina Faso program manager Krystle Nanema, and FAVL friends Emilie Crofton and Elisee Sare.

OpenID accepted here Learn more about OpenID